Sous la douche, le ciel (Shower power)

Un film de Effi & Amir

 2018  Belgique  Documentaire  Prise de vue réelle  85 mn  Couleur  Mode de production : Cinéma  VF

 Scénario : Effi & Amir  Image : Effi & Amir  Son : Effi & Amir  Montage : Effi & Amir

Producteur :
Centre vidéo de Bruxelles (CVB) (111 rue de la Poste, 1030 Bruxelles, BELGIQUE, T: +32 (0)2 221 10 50, F: +32 (0)2 221 10 51, @ : info@cvb.be)
Distributeur :
Centre vidéo de Bruxelles (CVB) (111 rue de la Poste, 1030 Bruxelles, BELGIQUE, T: +32 (0)2 221 10 50, F: +32 (0)2 221 10 51, @ : info@cvb.be)

A Bruxelles, le projet DoucheFLUX, une association bruxelloise, tâche pendant 5 ans de trouver, financer et réhabiliter un bâtiment qui accueillera des services sanitaires permettant aux plus démunis de « se refaire une beauté et redresser la tête ». Le parcours du combattant, tant financier qu’administratif, prend les allures d’un film à suspense.

Sous la douche, le ciel donne à voir la transformation d’une idée en réalité, revendiquant la place de l’imagination comme moteur d’action citoyenne face à un horizon politique bouché.

L’intention des réalisateurs

« Le film n’est pas un portrait d’individus [ou d’une association] mais un film sur leur initiative elle-même, sur leur décision de passer à l’action et d’assumer les conséquences de cette action. Dans ce sens, la question du film c’est la citoyenneté – ou la relation entre les citoyens et l’État. Dans cette perspective-là, tous les participants à DoucheFLUX, SDF ou non, sont des citoyens. Ce qui les différencie ne compte pas ici. C’est aussi cela la solidarité à nos yeux. »

L’avis de Tënk

{"L’idée de l’association citoyenne DoucheFLUX est pleine de bon sens : les plus démunis ont aussi droit à un bon bain chaud qui leur permettrait de se détendre un peu, de se sentir propres et de reprendre peut-être confiance en eux. Le groupe de Bruxellois humanistes qui l’anime est, lui, plein d’énergie et d’imagination. Et pourtant, le projet est à chaque étape semé d’embûches : de la recherche de fonds à la visite de bâtiments ; des réunions avec les administrations et les élus à la demande de permis d’urbanisme ; des arguments à offrir aux éventuels mécènes jusqu’aux travaux à conduire… tous les bâtons se mettent dans les roues dès que le projet pointe l’ineptie des politiques publiques et leur obsession de cantonner la misère dans les marges en souhaitant ainsi la rendre invisible.

À l’heure des sanctions contre les chômeurs, des expulsions de campements de migrants, de l’installation de mobilier urbain anti-SDF…, ce film parvient à redonner à l’imagination sa place comme moteur d’action citoyenne face à un horizon politique bouché."} - Sophie Dufau

(journaliste à Mediapart)

Pour découvrir ce film

À télécharger :
Dossier de presse (PDF - 6,9 Mio)
Vidéo à voir en ligne :
Plateforme Tënk :

Vous souhaitez organiser une projection non commerciale du film ?

Découvrir les catalogues d’organismes de diffusion spécialisés sur le site d’Autour du 1er mai

Le film dans la Base cinéma & société

Chemins d’accès :

Le film dans la base TESSA (Transition, Économie sociale et solidaire, Alternatives)

Voir la fiche film