Films dans la base

Lettres à Max

Éric Baudelaire, 2014

L’Abkhazie est un paradoxe : un pays au sens physique du terme, avec ses frontières, son gouvernement, son drapeau et sa langue, mais un État qui n’existe pas légalement puisque pendant près de vingt ans aucune autre nation ne l’a reconnu.” Un enregistrement des échanges épistolaires entre le réalisateur et Maxim Gvinjia, ancien Ministre des Affaires étrangères de l’État caucasien sécessionniste, Lettres à Max est à la fois la chronique d’une amitié naissante et un film inhabituel sur la nature de l’identité nationale.

Privatizações: a Distopia do Capital

Silvio Tendler, 2014

Panorama d’une époque marquée par le démantèlement croissant de l’État brésilien : la vente d’actifs publics au secteur privé et les politiques de privatisation traduites en faits et chiffres. Le film est une leçon sur l’histoire récente du Brésil.

I love democracy : la Turquie

Baudouin Koenig, 2012

L’islam turc est-il soluble dans la démocratie ? Les équipes de « I love democracy ont sillonné le pays pour sonder un modèle républicain envié mais non exempt de dérives autoritaires, et prendre le pouls d’une société civile pleine de vitalité.

I love democracy : USA

Daniel Leconte, Franck Guérin, 2012

Juste avant l’élection américaine de 2012, les réalisateurs vont à la rencontre d’un pays plus divisé que jamais.

I love democracy : la Russie

Hérade Feist, Mathieu Pansard, 2012

Immersion au cœur d’une société qui sort de sa torpeur pour dénoncer la corruption et les inégalités, juste avant la réélection de Poutine, en mars 2013.

I love democracy : la Tunisie

Fabrice Gardel, Franck Guérin, 2012

Un an après la “révolution de jasmin” et le départ de Ben Ali, où va la Tunisie ? Comment se fait l’apprentissage de la démocratie ? Qui sont les islamistes qui viennent de remporter les élections ? Immersion au cœur d’une société en pleine ébullition.

I love democracy : Iran : paroles interdites

Barbara Necek, 2012

Un état des lieux des aspirations démocratiques en Iran à travers la diaspora iranienne en Europe et aux États-Unis, juste avant une élection présidentielle sous haute tension.

France - Allemagne, une histoire presque commune

Bertrand Delais, 2012

Signé il y a bientôt cinquante ans, le traité de l’Elysée a entériné la réconciliation entre la France et l’Allemagne et a fait des ennemis d’hier le pilier de la construction européenne. En s’appuyant sur des images d’archives et des témoignages, ce documentaire retrace un demi-siècle de relations entre les deux pays.

Dédale. Un fil vers la démocratie

Emmanuel Borgetto, Alice Tabart, Laurent Lhermite, Christian Vialaret, 2012

Partant d’une immersion, dans le courant de l’année 2012, dans la population athénienne malmenée par les mesures d’austérité et agressée par un État de plus en plus policier, ce documentaire ne se contente pas de montrer la souffrance à l’œuvre si près de nous. Il prend le temps au contraire d’écouter les pulsions de reconstruction, d’observer la cicatrisation en cours d’un lien social mis à mal par des années d’individualisme et l’élaboration d’actions ou de pensées qui pourraient permettre non seulement la sortie de crise mais également la gestion de l’après crise.

République 2012

Naïké Dek, Marie-Caroline Lemetter, Éva Allouche, Paola Afonso, 2012

Clin d’œil au film Place de la République réalisé en 1972-74 par Louis Malle, ce film collectif vous propose une série de témoignages de passant-e-s, commerçant-e-s, jeunes, syndicalistes… rencontrés Place de la République.

Après la bataille

Yousry Nasrallah, 2012

Cette fiction observe les retombées des évènements survenus au Caire, au moment de la révolution démocrate. La vérité et la réconciliation ne sont pas encore à l’ordre du jour, et les rapports de classes toujours violents.

Tunisie, les chemins de la démocratie

Alexis Marant, 2011

Après 23 années de dictature et de censure, les Tunisiens parviendront-ils à installer une démocratie qui convienne à tous ? À quoi cette deuxième république pourrait-elle ressembler ? Pour tenter de répondre, rencontre avec certains de ceux qui ont mené la révolution, des policiers et des nouveaux ministres de ce gouvernement dit « provisoire ».

Bandes, le quartier et moi (Les)

Atisso Médessou, 2011

Ayant grandi en banlieue, le réalisateur y est ensuite dans les quartiers de son enfance avec sa caméra, pour tenter de comprendre le phénomène des bandes et ses conséquences.

Prince et son image (Le)

Hugues le Paige, 2010

Quand on filme un homme de pouvoir dans la proximité et la durée, qui est le véritable metteur en scène du film  ? C’est la question centrale du film.

Qu’ils reposent en révolte (Des figures de guerre)

Sylvain George, 2010

Ce documentaire traite sur une durée de trois ans (2007-2010), de la situation des personnes migrantes à Calais.

A.D. (À Démolir)

Mama Mbouombouo, 2009

A.D. (à Démolir) est une voix des « sans voix », des personnes délogées sans dédommagement, lors des programmes d’urbanisation de la ville de Yaoundé, au Cameroun.

Cabale (La)

Mathieu Verboud, 2008

À partir de la genèse du fiasco irakien, ce film s’offre comme une plongée sur Washington DC et ses arcanes, un monde secret aux mains de marchands d’influence prospérant sur le sang des autres. Parmi eux, le principal architecte de la guerre d’Irak : le vice-président Dick Cheney.

Indigènes impact

Rémi Lainé, 2007

Le film « Indigènes » de Rachid Bouchareb a révélé en France comme en Afrique un passé occulté : la participation des soldats issus des anciennes colonies aux campagnes de l’armée française.

Indigènes

Rachid Bouchareb, 2006

En 1943, alors que la France tente de se libérer de la domination nazie, le parcours de quatre « indigènes », soldats oubliés de la première armée française recrutée en Afrique.

Promeneur du Champ de Mars (Le)

Robert Guédiguian, 2005

Ce film raconte l’histoire d’une fin de règne et d’une fin de vie : celle de François Mitterrand.

Mechti, le dernier combat

Jean-Claude Cheyssial, 2005

Ce film dresse le portrait de Mohammed Mechti, ancien combattant marocain, engagé à 18 ans dans l’armée française, ayant servi toutes nos guerres depuis 39-45, et qui finit sa vie, ici, à Bordeaux loin des siens.

Génie helvétique (Le)

Jean-Stéphane Bron, 2004

L’histoire d’une plongée vertigineuse dans les coulisses du pouvoir pour suivre l’élaboration d’une loi sur le génie génétique.

Culture, une affaire d’Etat

Joël Calmettes, 2003

En cinq époques (et cinq règnes présidentiels), une rétrospective des différentes politiques culturelles menées en France de 1958 à 2002

Affaire Sofri (L’)

Jean-Louis Comolli, 2001

Ce film est né de la lecture d’un livre, Le Juge et l’Historien, de Carlo Ginzburg à la suite du premier procès du leader d’extrême gauche Adriano Sofri et de ses camarades, en 1991. Avec Carlo Ginzburg, Jean-Louis Comolli, s’appuyant sur le cas Sofri, analyse ici le travail du juge, explore les rapports entre le droit, l’histoire et la raison d’État.

Maire au Kosovo (Un)

Chris Marker, 2000

En 1999, Chris Marker interroge Bajram Rexhepi, le nouveau maire albanais de Mitrovica (Kosovo) sur le conflit qui vient d’ensanglanter son pays et auquel il a participé en tant que chirurgien.

Miroir d’une nation, l’Ecole Nationale d’Administration

Gérald Caillat, 1999

Une plongée dans la grande école française où sont formés les dirigeants politiques, de l’industrie et de la haute administration. Ecole d’application, l’ENA forme ses élèves à l’apprentissage du pouvoir là où il s’exerce : ambassades, préfectures, grandes entreprises.

En quête d’Etat

Leonardo Di Costanzo, 1998

Rétablir l’État de droit à Ercolano, banlieue de Naples et l’une de villes symboles de la corruption en Italie, c’est la tache que s’est fixée Luisa Bossa, élue maire en décembre 1995.

Quatrième génération (La)

François Caillat, 1997

Un saga familiale lorraine emblématique parce qu’elle reflète l’aventure d’une région et les aléas de sa prospérité. Elle révèle aussi une étrange destinée nationale : celle de tous les Lorrains qui ont vécu cinq fois écartelés entre leur identité française et leur annexion à l’Allemagne.

Peine de mort (La)

Bernard George, 1996

L’abolition de la peine de mort n’est votée en France qu’en 1981, au terme de longs affrontements entre partisans et adversaires de la peine capitale. Le film retrace les grands moments de ce combat.

Hiver 60

Thierry Michel, 1982

Histoire de mœurs sur fonds de grève.

Femmes et des nanas (Des) (autre titres: Femmes du Togo)

Colette Castagno, Jean-Pierre Marchand, 1976

Au Togo, l’association des revendeuses de tissus réunit au bas mot 350 femmes, riches au point de constituer un groupe de pression dont le gouvernement lui-même tient compte.

Français, si vous saviez

André Harris, Alain de Sédouy, Jacques Brissot, Luc Favory, 1972

Film en trois parties pour raconter aux Français un demi-siècle de leur histoire : - En passant par la Lorraine. - Général nous voilà. - Je vous ai compris.

Young Lord

Carole Roussopoulos

Série de témoignages à propos des « young lord », les portoricains vivant aux Etats-Unis, ainsi que des junkies à propos des conditions difficiles de vie des minorités. Plus généralement, il s’agit d’une dénonciation d’un plan du gouvernement qui viserait à se débarrasser des noirs et des portoricains par le biais de la drogue.