Affiche du film © Universal Pictures

Pentagon Papers (The Post)

Un film de Steven Spielberg

 2018  États-Unis  Fiction  Prise de vue réelle  117 mn  Couleur  Mode de production : Cinéma  VOSTF (anglais)

 Scénario : Liz Hannah, Josh Singer  Image : Janusz Kamiński  Montage : Michael Kahn, Sarah Broshar  Musique originale : John Williams

 Distribution artistique : Meryl Streep (Katharine « Kay » Graham), Tom Hanks (Benjamin Bradlee)

Producteurs :
Distributeur :

Pour une projection non commerciale du film, consulter la page sur les diffuseurs spécialisés

Dernière mise à jour : 4 juin 2024

Première femme directrice de la publication d’un grand journal américain, le Washington Post, Katharine Graham s’associe à son rédacteur en chef Ben Bradlee pour dévoiler un scandale d’État monumental et combler son retard par rapport au New York Times qui mène ses propres investigations. Ces révélations concernent les manœuvres de quatre présidents étatsuniens, sur une trentaine d’années, destinées à étouffer des affaires très sensibles… Au péril de leur carrière et de leur liberté, Katharine et Ben vont devoir surmonter tout ce qui les sépare pour révéler au grand jour des secrets longtemps enfouis…

Le film est inspiré de faits authentiques : la publication par le New York Times puis le Washington Post au début des années 1970 des Pentagon Papers (plus de sept mille pages top secret dévoilant l’implication politique et militaire des États-Unis dans la guerre du Viêt Nam, qui durera de 1955 à 1975).

L’avis de Télérama

« Steven Spielberg réussit plusieurs films en un seul. Il traite brillamment le dossier politique, et son style même se fait sec, exaltant et nerveux, à la manière des grands films du Nouvel Hollywood des années 1970 : c’est un hommage à l’histoire du cinéma autant qu’à la presse de l’époque, tant les deux médias représentèrent alors, chacun à leur manière, la sauvegarde de la démocratie contre un pouvoir abusif. Chaque scène, ou presque, est un morceau de bravoure. Y compris au sens propre : en publiant ces documents brûlants, Kay Graham et ses employés risquaient de tout perdre, de leur journal à leur propre liberté.
On devine, bien sûr, derrière la reconstitution, un plaidoyer très contemporain en faveur d’un contre-pouvoir indépendant et fort, plus nécessaire que jamais aujourd’hui. […] À travers le portrait de Kay Graham, veuve mondaine traitée avec condescendance par ses pairs masculins, qui affirme son courage et son autorité, il décortique l’histoire des femmes dans la société, le caractère récent et fragile de leurs acquis. »

Film programmé lors des Rencontres cinéma et société 2024 « Les médias et la fabrique de l’information »

Pour découvrir ce film

Vidéo à voir en ligne :
Bande-annonce

Le film dans la Base cinéma & société

Chemins d’accès :
L’État in Liberté, égalité, fraternité ?
Les gestes du travail in D’hier à aujourd’hui, questionner le travail
« On ne naît pas femme, on le devient ! »
Au cœur de l’information in Médias, fabrique de l’opinion et pratiques d’expression citoyenne
Projeté dans le festival :
Rencontres cinéma et société (Tulle)