Affiche du film © Jour2Fête

Libre

Un film de Michel Toesca

 2018  France  Documentaire  Prise de vue réelle  100 mn  Couleur  Mode de production : Cinéma  VF

 Scénario : Michel Toesca  Image : Michel Toesca  Son : Michel Toesca  Montage : Catherine Libert, Michel Toesca, Fred Piet  Musique originale : Magic Malik

Producteur :
Distributeur :

Pour une projection non commerciale du film, consulter la page sur les diffuseurs spécialisés

Dernière mise à jour : 14 mai 2024

La Roya, vallée du Sud de la France frontalière avec l’Italie. Cédric Herrou, agriculteur, y cultive ses oliviers. Le jour où il croise la route de réfugiés, il décide, avec d’autres habitants de la vallée, de les accueillir. De leur offrir un refuge et de les aider à déposer leur demande d’asile. Mais en agissant ainsi, il est alors considéré comme hors-la-loi…

Michel Toesca, ami de longue date de Cédric et habitant également la Roya, l’a suivi durant trois ans.

L’avis de Tënk

« L’hospitalité est à la fois disponibilité, rencontre et combat. Cédric Herrou se laisse bousculer par la réalité. En voisin, Michel Toesca est témoin de sa capacité d’accueil et de sa résistance à la fermeture des frontières et des esprits. Il prend sa vieille caméra DV Cam pour le suivre durant trois ans dans ses engagements. Avec quelques complices, ils filment dans l’urgence et l’improvisation, parfois avec des téléphones portables. C’est pourtant une des beautés de ce film d’être ainsi, sur le vif, le journal de lutte de quelques militants, la preuve d’un autre possible. Cette tonalité est soutenue par la musique de Magic Malik, qui a improvisé sur les images. Issu d’un financement participatif, avec le complément d’associations comme Médecins du monde ou Emmaüs, Librea gardé son indépendance : un film libre ! - Olivier Barlet (critique de cinéma et rédacteur pour Africultures)

Extrait de la note de soutien de la LDH

« Les membres du collectif Roya citoyenne ne désobéissent pas par idéologie ou positionnement politique ; ils font simplement ce que leur éthique leur dicte. Ils viennent en aide à ceux qui sont perdus, souffrants, sans toit.
Nous voyons se créer une zone tampon entre l’Italie et la France, une zone où les réfugiés peuvent être chassés sans avoir eu la possibilité de déposer leur demande d’asile, où les mineurs ne sont pas pris en charge, bien que la loi indique qu’ils doivent être protégés par l’aide sociale à l’enfance du département. C’est dans ce même lieu que l’on assiste à des scènes ubuesques au sens fort du terme, au cours desquelles les autorités déploient des effectifs sans commune mesure avec l’enjeu. Le spectateur se dit que tout cet argent gaspillé devrait servir à mettre en place des structures d’accueil dignes de ce nom !
[…] Enfin, le film montre que, si Cédric Herrou est devenu la figure emblématique de l’aide aux migrants (du fait notamment de l’acharnement judiciaire qui s’est abattu sur lui suite à son engagement sans faille), il n’agit pas seul. En effet, on voit comment les citoyens s’impliquent et s’organisent progressivement dans cette action, réunis par leurs convictions, ainsi que par l’amour d’un territoire et d’une tradition d’accueil. »

Prix spécial du jury au FIFES 2022 de Cannes

Pour découvrir ce film

À télécharger :
Dossier de presse (PDF - 3,9 Mio)
Vidéo à voir en ligne :
Bande-annonce
Plus d’informations sur le film :
La Ligue des droits de l’Homme soutient le film : lire la note de soutien
Plateforme Tënk :
Voir le film sur Tënk

Le film dans la Base cinéma & société

Chemins d’accès :
Liberté, égalité, fraternité ?
Que chacun·e devienne « l’obligé·e du monde »
Migrations in Que chacun·e devienne « l’obligé·e du monde »
L’État in Liberté, égalité, fraternité ?
Réfugiés in Que chacun·e devienne « l’obligé·e du monde »
Rapports Nord/Sud in Le monde est-il une marchandise ?
Mais que fait la police ? in Des institutions se livrent
Dans la sélection filmographique :
[Passerelle] (Dé)Passer la frontière
Projeté dans les festivals :
Festival de cinéma d’Attac - Images mouvementées (Paris)
La Grande révolte
Festival international du film écologique et social (FIFES) (Cannes)