(Dé)Passer la frontière

Cette filmographie a été réalisée pour la revue Passerelle «  (Dé)Passer la frontière  ». Les revues Passerelles sont publiées collectivement par les membres de la COREDEM : ce sont des militants d’associations, syndicats, organisations internationales, mais aussi des chercheurs ou des juristes, qui se rassemblent autour de cette publication collective et ses espaces de débats associés. Dans chaque parution, Autour du 1er mai publie une filmographie autour du sujet traité.

____

En ce début de 21e siècle, l’heure est à la fermeture des frontières. Le sujet, attisant les controverses et les fantasmes, cristallise un grand nombre d’enjeux : sociaux, (géo)politiques, économiques, historiques. Étudier, questionner la frontière et tout ce qu’elle véhicule comme symboles est indispensable pour penser l’avenir des territoires et des peuples dans une perspective de respect de la dignité humaine, autrement que sous le seul angle d’analyse de «  la crise migratoire  ».

Dans ce cadre, la parution du nouveau numéro de la collection Passerelle : «  (Dé)passer la frontière  », se propose d’être une opportunité pour approfondir quelques réflexions : dans un monde globalisé, entre territorialisation et dématérialisation, qu’est-ce qu’une frontière aujourd’hui  ? Quels sont les intérêts politiques et économiques qui régissent les mouvements d’ouverture pour certain·es, et de fermeture pour d’autres  ? Mais surtout, c’est une invitation à explorer les multiples formes de résistances à travers la voix de celles et ceux qui défient les politiques de fermeture, ainsi que les idées et propositions qui remettent en cause le régime des frontières actuel.

Libre

Michel Toesca, 2018

Synopsis Cédric Herrou, agriculteur dans la vallée de la Roya, voit son quotidien bouleversé par l’arrivée de réfugiés. Avec d’autres habitants ils décident d’accueillir et d’apporter leur aide aux migrants qui frappent à leur porte ou qui traversent la vallée. Le réalisateur Michel Toesca a suivi le périple d’un citoyen qui, malgré les risques judiciaires encourus, s’insurge et résiste pour faire respecter les droits de l’homme, guidé par l’esprit inventif et convivial du «  Pantäi Niçois  » et le bon sens paysan.

Human flow

Ai Weiwei, 2017

Plus de 65 millions de personnes ont été contraintes de quitter leur pays pour fuir la famine, les bouleversements climatiques et la guerre : il s’agit du plus important flux migratoire depuis la Seconde Guerre mondiale. Réalisé par l’artiste de renommée internationale Ai Weiwei, Human flow aborde l’ampleur catastrophique de la crise des migrants et ses terribles répercussions humanitaires.

Sur la route d’Exarcheia - Récit d’un convoi solidaire en utopie

Éloïse Lebourg, 2017

Le 28 mars 2017, un convoi solidaire venu de France, Belgique, Espagne et Suisse arrive au centre d’Athènes pour apporter un soutien matériel, politique et financier au mouvement social grec et aux réfugiés bloqués aux frontières de l’Europe. Ce film raconte cette odyssée fraternelle et rend hommage aux solidarités par-delà les frontières.

Mécanique des flux (La)

Nathalie Loubeyre, 2016

Aux frontières de l’Europe, des hommes et des femmes, déterminés, se battent pour surmonter les barrières que l’UE leur oppose. Avec pour seules armes la force de leurs rêves et leur vitalité, ils affrontent une violence qui ne dit pas son nom, décidant ainsi de leurs vies, envers et contre tout. Un autre regard, à la fois proche, sensible et cinématographique, sur cette réalité.

Hope

Boris Lojkine, 2014

Alors qu’il traverse le Sahara pour remonter vers l’Europe, Léonard, un jeune Camerounais, vient en aide à Hope, une Nigériane. Dans un monde hostile où chacun doit rester avec les siens, ils vont tenter d’avancer ensemble, et de s’aimer.

Moi, je suis avec la mariée

Antonio Augugliaro, Gabriele del Grande, Khaled Soliman al Nassiry, 2014

De l’Italie à la Suède, à travers les frontières blindées de l’Europe, un poète palestinien, un journaliste italien et un groupe de Palestiniens et de Syriens débarqués à Lampedusa pour fuir la guerre imaginent un stratagème : un faux cortège nuptial avec ses époux et ses invités. Quel policier s’aviserait de perturber la noce en demandant leurs papiers d’identité aux membres du cortège ? Raconté en prise directe, le voyage se déploie d’un pays à l’autre, se jouant des confins interdits pour devenir un film.

Éclats. Ma gueule, ma révolte, mon nom (Les)

Sylvain George, 2011

Éclats de voix, éclats de rire, éclats de rage  ; bribes de mots, d’images et de mémoire  ; paroles du proche et du lointain, d’hier et d’aujourd’hui, d’Afrique, Moyen-Orient, Europe  ; maladies disparues, mains de métal, souffle du vent, geste du soleil au couchant, reflets rouge-sang  ; rafles policières, cortèges guerriers, cour d’injustice… Pour une cartographie de la violence infligée aux personnes migrantes, de la répétition de la geste coloniale, et du caractère inacceptable du «  monde comme il va  ».

Frontière reconduite

Cécile Canut, 2011

Frontière reconduite va à la rencontre de ceux qui ont tenté ce qu’ils appellent «  l’aventure  » : quitter l’Afrique de l’Ouest pour l’Europe.

Sin nombre

Joji Fukunaga Cary, 2009

Deux jeunes d’Amérique centrale, deux vies éloignées qui pourtant se croisent et se lient. D’un côté, il y a Willy dit «  Casper  » au Mexique, appartenant au terrible gang de la Mara Salvatrucha. De l’autre côté au Honduras, Sayra projette de quitter le pays avec son père. Tous les deux rêvent de liberté et d’une échappatoire à leur condition.

Le Dessous des cartes : Les Nouveaux Murs

Alain Jomier, 2008

À l’heure où la mondialisation fait tomber les frontières, on assiste à l’émergence de murs qui séparent et divisent les hommes : de la frontière mexicano-américaine à Jérusalem, en passant par Bagdad et Melilla.

Une planète sans frontières ?

Alain Lasfargues, 2007

Et si, dans quelques heures, l’ONU votait la suppression des frontières  ? Animant en vrai-faux direct ce compte à rebours imaginaire, Annette Gerlach et Laurent Bailly passent en revue les remous qu’une telle décision créerait d’un bout à l’autre du globe. Une réflexion ludique et passionnante sur l’immigration.

De l’autre côté

Chantal Akerman, 2002

Dans ce film, l’ailleurs, c’est l’Amérique du Nord, et les pauvres sont pour la plupart des Mexicains. Ils sont passés pendant des années par San Diego mais le service d’immigration américain a réussi à arrêter le flux des illégaux et à le déporter dans l’Arizona.

Pour aller plus loin