Festival « À nous de voir, science et cinéma »

Oullins – novembre

http://www.anousdevoir.com/

 10 rue Orsel - BP 120  69620 Oullins  Tél : 04 72 39 74 93  @ : festival@anousdevoir.com

En s’attachant à décrypter par le cinéma des questions de sciences et de société, le Festival À nous de voir se frotte depuis 1986 à l’image. Celle-ci, capable de séduire et de fasciner, nécessite toutefois une mise en distance et un regard critique. Face à cette surconsommation d’images, l’engagement cinématographique qui est celui du festival propose de reconsidérer les savoirs – partagés, croisés (cinéastes-citoyens-scientifiques) – pour permettre à chacun d’appréhender autrement le monde dans lequel nous vivons.

Au travers d’une sélection de films, le festival veut initier une forme de résistance à l’hermétisme, à l’exhaustivité illusoire des savoirs de type scientifique véhiculés par l’image. le festival invite de ce fait à découvrir des cinéastes qui suggèrent sans démontrer, sans tout vouloir montrer, et qui invitent à faire confiance au hors-champ pour remettre en cause certains partis-pris. En développant une capacité à envisager l’existence même de l’invisible, du hors-cadre et des arrière-plans, ils permettent d’accéder à un autre point de vue face à la profusion d’images à laquelle nous sommes confrontés quotidiennement. Cette proposition artistique, se veut le contrepoint d’une manière schématique et réductrice de représenter le monde.

(extrait de l’édito 2013 du festival)

Films dans la base

Naoshima (dream on the tongue)

Claire Laborey, 2014

Naoshima (dream on the tongue) est la traversée d’une petite île japonaise de la mer intérieure de Seto. Depuis les années 90, elle est menacée d’exode, sa population décroît et vieillit, son industrie périclite. Sous l’impulsion d’un impressionnant projet de mécénat d’art contemporain, Naoshima se transforme, ce qui bouscule les représentations des habitants en les confrontant à cette obsédante question : qu’est-ce que la beauté  ?

Edmond, un portrait de Baudoin

Lætitia Carton, 2014

Un film documentaire sur Baudoin, figure majeure de la bande dessinée contemporaine.

Messagers (Les)

Hélène Crouzillat, Laëtitia Tura, 2014

Du Sahara à Mellila, des témoins racontent la façon dont ils ont frôlé la mort, qui a emporté leurs compagnons de route, migrants littéralement et symboliquement engloutis dans la frontière.

Gangster backstage

Teboho Edkins, 2013

À l’occasion d’un casting en Afrique du Sud, Teboho Edkins demande à des gangsters de mettre en scène leur propre image.

Être vivant

Emmanuel Gras, 2013

Description implacable de l’itinéraire d’un homme qui se retrouve à la rue. Un court-métrage à la forme saisissante.

Welcome to Fukushima

Alain de Halleux, 2013

Durant deux ans, Alain de Halleux a suivi les habitants de Minamisoma, une petite ville située à 20 km de la centrale nucléaire. Entre révolte et résignation, ils s’interrogent : faut-il partir ou rester sur place, vivre avec la contamination et la peur de l’avenir  ?

Holy Field Holy War

Lech Kowalski, 2013

Partout dans le monde, les petits agriculteurs sont menacés. Leur lutte pour survivre se fait loin des caméras et des médias. En Pologne, un pays où plus de 60% de la surface est occupée par l’agriculture, de nouveaux acteurs sont en compétition pour s’accaparer les terres et exploiter le gaz de schiste. Ce qui se passe en Pologne est un avertissement à prendre au sérieux.

Dans un jardin je suis entré

Avi Mograbi, 2013

Avec son ami Ali al-Azhari, Arabe israélien qu’il connaît depuis trente ans et qui est son professeur d’arabe, le réalisateur Avi Mograbi rêve d’un Moyen-Orient où juifs et Arabes vivraient en harmonie. Les communautés ne seraient plus séparées par des frontières ethniques et religieuses. Chacun se remémore le Moyen Orient de leur enfance. Avi et Ali échangent histoires et documents familiaux. Parmi leurs découvertes, un Indicateur Gédéon, annuaire professionnel du Moyen-Orient qui mêle des noms juifs et arabes. Une époque où la cohabitation était possible.

Abeilles et des hommes (Des)

Markus Imhoof, 2012

Entre 50 et 90% des abeilles ont disparu depuis quinze ans. Cette épidémie, d’une violence et d’une ampleur phénoménale, est en train de se propager de ruche en ruche sur toute la planète. Partout, le même scénario : par milliards, les abeilles quittent leurs ruches pour ne plus y revenir. Aucun cadavre à proximité. Aucun prédateur visible. Arrivée sur Terre 60 millions d’années avant l’homme, l’Apis mellifera (l’abeille à miel) est aussi indispensable à notre économie qu’à notre survie. Aujourd’hui, nous avons tous de quoi être préoccupés : 80 % des espèces végétales ont besoin des abeilles pour être fécondées. Sans elles, pas de pollinisation, donc pratiquement plus de fruits, ni légumes.

Être là

Régis Sauder, 2012

Elles sont psychiatres, infirmières ou ergothérapeutes à la maison d’arrêt des Baumettes à Marseille et reçoivent des détenus devenus patients le temps du soin. Être là, c’est rejoindre cet espace unique - celui de l’écoute - une poche d’air derrière les murs de la prison.

Secrets des champs ou le potentiel du végétal

Honorine Périno, 2012

Ce film illustre sans opposition ni polémique la manière dont les plantes cultivées s’associent, coopèrent, communiquent et cohabitent avec les êtres vivants qui les entourent : les insectes, les champignons du sol, et les autres plantes.

Eté avec Anton (Un)

Jasna Krajinovic, 2012

Anton, 12 ans, vit avec sa grand-mère dans une petite maison à la périphérie de Moscou. Il partage ses journées d’été avec ses amis et sa babouchka, volontiers complice de ses jeux. L’insouciance de ses vacances disparaît lorsqu’il part, comme la majorité des enfants russes, dans un camp d’entraînement militaire, où on le retrouve en uniforme, l’arme à la main…

Récits de Fukushima

Alain de Halleux, 2012

Huit films courts qui forment le récit commun, à plusieurs voix, des familles vivant encore à Fukushima.

Hollande, Dsk, Etc…

Julien Brygo, Pierre Carles, Nina Faure, Aurore Van Opstal, 2012

Au printemps 2012, en pleine campagne des élections présidentielles, une équipe de choc s’invite chez les notables de la presse parisienne pour les interroger sur le traitement de faveur dont ils gratifient François Hollande depuis les premiers jours de sa candidature. En plébiscitant le prétendant socialiste au détriment des autres candidats, les responsables de l’information ne sont-ils pas en train de préempter l’issue du jeu électoral  ?

Démocratie année zéro

Christophe Cotteret, 2012

Un éclairage sur trois années de lutte tunisienne qui ont ouvert la voie à la première démocratie arabe. Un film indispensable pour comprendre les enjeux de la Tunisie aujourd’hui.

Terre promise

David Foucher, 2012

Un groupe de citoyens achète un terrain agricole pour permettre l’installation de Julien Bonnet, jeune maraîcher en agriculture biologique, puis la création d’une AMAP.

Conti (Les)

Jérôme Palteau, 2012

À l’annonce de la fermeture de l’usine Continental de Clairoix (Oise), les 1120 employés, les « Conti », entament un combat long et exemplaire pour faire valoir leurs droits. Ce documentaire suit ce combat.

Couleur de peau : miel

Jung, Laurent Boileau, 2012

Ils sont 200.000 enfants coréens disséminés à travers le monde depuis la fin de la guerre de Corée. Né en 1965 à Séoul et adopté en 1971 par une famille belge, Jung est l’un d’entre eux. Adapté du roman graphique «  Couleur de peau : Miel  », le film revient sur quelques moments clés de la vie de Jung : l’orphelinat, l’arrivée en Belgique, la vie de famille, l’adolescence difficile…

Inventaire avant liquidation

Rémy Ricordeau, 2012

A travers les témoignages de travailleurs et de chômeurs, jeunes ou plus âgés, femmes ou hommes, «  Inventaire avant liquidation  » esquisse des perspectives de transformations sociales où l’utopie se substitue au réalisme mortifère.

Thé ou l’électricité (Le)

Jérôme le Maire, 2012

«  Le Thé ou l’Électricité  » est l’histoire épique de l’arrivée de l’électricité dans un village isolé et enclavé au cœur du Haut Atlas marocain.

Paysage avec lutte

Alexander Abaturov, Nina Chanay, Éléonore Cheynet, Lou Descroix, Victoria Darves-Bornoz, Evgeniya Guérin-Akhmedyanova, Antoine Chosson, Aïcha Thiam, Elsa Oliarj-Inès, Camille Laux, Guillaume Guérin, Béatrice Guyot, 2011

Un documentaire réalisé collectivement autour de la mobilisation contre les forages de gaz de schiste en Ardèche méridionale.

Taste the waste

Valentin Thurn, 2011

Au Japon, aux États-Unis, en Allemagne, en France, la majorité des produits alimentaires partent à la poubelle avant même d’avoir atteint un rayon de supermarché. Le documentaire dévoile les absurdités d’une logique économique créant la surabondance d’un côté et l’extrême pauvreté de l’autre.

LoveMEATender

Manu Coeman, 2011

Comment la viande est-elle devenue banale dans nos assiettes ? Un documentaire qui va à la rencontre des réalités, et qui, exaltant la vie au cœur de nos assiettes, renouvelle notre regard sur la viande.

Mauvaises ondes

Sophie Le Gall, 2011

Elles sont inodores et invisibles, pourtant les ondes électromagnétiques sont partout. Mais sont-elles dangereuses pour notre santé ?

Cinq caméras brisées

Emad Burnat, Guy Davidi, 2011

Il y a cinq ans, au milieu du village de Bil’in, en Palestine, Israël a élevé un " mur de séparation » qui exproprie les 1700 habitants de la moitié de leurs terres, pour « protéger » la colonie juive de Modi’in Illit. Les villageois de Bil’in s’engagent dès lors dans une lutte non-violente pour obtenir le droit de rester propriétaires de leurs terres, et de co-exister pacifiquement avec les Israéliens. Dès le début de ce conflit, et pendant cinq ans, Emad, paysan palestinien filme les actions entreprises par les habitants de Bil’in.

Monsieur M, 1968

Isabelle Berteletti, Laurent Cibien, 2011

À partir d’un petit agenda de l’année 1968 retrouvé dans une maison de Montreuil, ce documentaire retrace la vie de son propriétaire, un essai sur l’ordre et le désordre.

Langue de Zahra (La)

Fatima Sissani, 2011

La réalisatrice filme sa mère, et, à travers elle, pose un regard sur la langue Kabyle. Cette langue, c’est l’ultime bagage que des milliers d’émigrants kabyles ont emporté avec eux… Une langue pour se construire un ailleurs qui ne soit pas que l’exil.

Vol spécial

Fernand Melgar, 2011

Pour la première fois en Europe, une équipe de cinéma peut pénétrer dans un centre de détention pour sans-papiers. Dans ce huis clos carcéral, la tension monte au fil des jours dans l’attente de l’expulsion.

Bonheur… terre promise (Le)

Laurent Hasse, 2011

L’idée de départ est simple, elle consiste à effectuer une traversée de la France, seul et à pied, avec pour tout bagage une caméra. Une seule et même notion habite et motive l’expédition du réalisateur : une réflexion sur le bonheur et le sens de la vie.

Bovines ou la vraie vie des vaches

Emmanuel Gras, 2011

La vraie vie des vaches : brouter, ruminer, contempler mais aussi s’émouvoir, meugler sa peine ou tout simplement se délecter d’une pomme…

Gueule de l’emploi (La)

Didier Cros, 2011

À la fois évaluation de compétences et entreprise de déstabilisation, l’entretien d’embauche est souvent une véritable épreuve. Mais que recherche-t-on au juste en voulant savoir si vous êtes dynamique et enthousiaste  ? Votre faculté d’adaptation ou votre capacité de soumission

Boxing Gym

Frederick Wiseman, 2010

Un documentaire sur Lord’s Gym, un club de boxe qui est une illustration du “melting pot” à l’américaine où les gens s’entraînent, se parlent, se rencontrent.

Territoire perdu

Pierre-Yves Vandeweerd, 2010

A partir de récits de fuite et d’exil, d’interminables attentes, de vies arrêtées et persécutées, venus des deux côtés du mur du Sahara, ce film témoigne sur le peuple sahraoui, sur son territoire, sur son enfermement dans les rêves des uns et des autres.

Au pays du nucléaire

Esther Hoffenberg, 2009

France, Normandie : la région la plus nucléarisée de la planète. Avec humour et sérieux, Esther Hoffenberg voyage dans les méandres d’un secret bien gardé : le nucléaire et le retraitement de ses déchets.

200 000 fantômes

Jean-Gabriel Périot, 2007

Parce que Jean-Gabriel Périot sait très bien qu’entre l’horreur et la façon de la représenter, il existe un gouffre immense, cet humaniste convaincu a voulu témoigner à sa façon de la plus grande catastrophe nucléaire que le monde a connue et raviver ainsi les flammes d’un souvenir honteux. «  Nijuman no borei  » rappelle avec une originalité remarquable la nuit du 6 août 1945, celle qui a vu la destruction d’Hiroshima.

Traversée (La)

Élisabeth Leuvrey, 2006

Chaque été, ils sont nombreux à transiter par la mer entre la France et l’Algérie. Certains vont en France pour la première fois, d’autres terminent de brèves vacances au “bled”. Les plus âgés transportent avec eux les récits de la vie en France et ceux de l’histoire. Les plus jeunes disent l’Algérie, celle du manque de travail et de l’espoir de trouver un avenir.

Blés d’or (Les)

Honorine Périno, 2005

Un groupe de paysans, de boulangers, de chercheurs se retrouvent, ils nous donnent en spectacle l’art de faire du pain, et expérimentent des variétés de blés quasiment disparues.

Héroïque cinématographe (L’)

Laurent Veray, Agnès De Sacy, 2003

Puisant dans les fonds d’archives européens, ce film reconstitue le journal de guerre fictif de deux opérateurs, un Français et un Allemand, entre 1914 et 1918. Un regard neuf sur d’exceptionnelles images d’archives.

Nadia et les hippopotames

Dominique Cabrera, 2000

Novembre 1995. La France est paralysée par la grève des transports. Serge, Claire, Jean-Paul et plusieurs autres employés de la SNCF se mobilisent contre le plan Juppé.

Bestiaire

Chris Marker, 1990

Petit Bestiaire de quelques animaux remarquables glanés par Chris Marker au cours de ses voyages.

Plogoff, des pierres contre des fusils

Nicole Le Garrec, Félix Le Garrec, 1980

Plogoff, février 1980. Toute une population refuse l’installation d’une centrale nucléaire à deux pas de la Pointe du Raz, face à l’Île de Sein.

Flacky et Camarades - Le Cheval de fer

Marie-Jo Aiassa, Pierre Gurgand, Aaron Sievers, 1978

Dans l’équipe, certains tiennent pour la première fois une caméra, pour tenter d’émulsionner avant qu’elle ne disparaisse, l’histoire des houillères. Dans les décombres de béton et de métal emmêlés, la fragilité des images, entre surexposition, flous et filages, fait surgir l’humain comme une apparition…