AMIP (Audiovisuel multimedia international production)

http://www.amip-multimedia.fr

 52 rue Charlot  75003 Paris  Tél : 01 48 87 45 13  Fax : 01 48 87 40 10  Mail : amip@amip-multimedia.fr

Films dans la base

Quand les entreprises jouent à cache cash

Pierre-Oscar Lévy, 2014

Chaque année, le budget de l’Etat français accuse un manque à gagner estimé à 60 milliards d’euros, dû à la fraude et à l’optimisation fiscale. Si la fraude est passible de sanctions, l’optimisation fiscale, elle, consiste à exploiter à l’extrême les possibilités qu’offre la loi pour réduire ses impôts. Ainsi, certains grands groupes ne paieraient que 8% d’impôts sur leurs bénéfices. Au nom de la compétitivité et de la course à la réussite, de puissantes entreprises mondiales jouent dangereusement avec les législations pour servir leurs intérêts. Mais devant le pouvoir des lobbies, les gouvernements et organismes internationaux semblent impuissants.

Yemen, le cri des femmes

Manon Loizeau, 2013

Issues de toutes les générations et de toutes les classes sociales, elles se battent, depuis plus de deux ans, pour la démocratie et les droits des femmes au Yemen. Manon Loizeau les a rencontrées à Sanaa. Chronique d’une double révolution en marche.

Comme des lions de pierre à l’entrée de la nuit

Olivier Zuchuat, 2012

Entre 1947 et 1951, plus de 80 000 hommes, femmes et enfants grecs ont été internés sur l’îlot de Makronissos (Grèce) dans des camps de rééducation destinés à lutter «  contre l’expansion du communisme  ». Parmi ces déportés se trouvaient de nombreux écrivains et poètes, dont Yannis Ritsos et Tassos Livaditis. Malgré les privations et les tortures, ces exilés sont parvenus à écrire des poèmes qui décrivent leur (sur)vie dans cet univers concentrationnaire. Ces textes, pour certains enterrés dans le sol du camp, ont été retrouvés. «  Comme des lions de pierre à l’entrée de la nuit  » mêle ces écrits poétiques avec des discours de rééducation politique qui étaient diffusés en permanence dans les haut-parleurs des camps. De longs travellings, tels des mouvements hypnotiques, arpentent les ruines des camps et “se heurtent” aux archives photographiques. Un essai filmé qui ranime la mémoire de ruines oubliées et d’une bataille perdue.

Madame la France, ma mère et moi

Samia Chala, 2012

En revisitant les stéréotypes qui collent à la femme arabe depuis l’histoire coloniale, Madame la France, ma mère et moi interroge le regard que portent les Français sur les femmes d’origine maghrébine.

Nos vies discount

Frédéric Brunnquell, 2012

Et si, à force de discount, de prix cassés qui nous arrangent, nos vies elles-mêmes se trouvaient soldées…Ou quand la crise devient pour les leaders du discount, une véritable poule aux œufs d’or.

Sderot, Last Exit

Osvalde Lewat, 2011

L’école de cinéma de Sdérot se situe dans le sud d’Israël, à 2 km de la frontière avec Gaza. S’y côtoient juifs, musulmans, chrétiens, Palestiniens, Israéliens, radicaux de gauche, ultranationalistes. Dans cette école de cinéma, l’enjeu de formation n’est pas seulement artistique, mais clairement politique, idéologique …

Goodbye Moubarak

Katia Jarjoura, 2011

Le 25 janvier 2011, l’Egypte se soulève. Trois mois plus tôt, la colère grondait déjà. Révoltée par l’illégitimité des élections législatives et ses fraudes avérées, la rue égyptienne attendait son heure…

Peine infinie (Une). Histoire d’un condamné à mort

David André, 2010

En 1999, Sean Sellers, condamné à mort à l’âge de 16 ans, est exécuté en Oklahoma malgré les nombreuses protestations internationales. Quelques jours avant, le réalisateur David André le filme dans les couloirs de la mort. Il rencontre également, lors de l’audience du recours en grâce, la famille de ses victimes qui réclame l’exécution, devant le condamné suppliant qu’on l’épargne. Dix ans après sa mort, hanté par le souvenir de cette histoire, le réalisateur retourne en Oklahoma à la recherche des protagonistes qu’il a filmés.

Obama, plus près du rêve

Hervé Cohen, Guetty Felin, 2009

Un couple de réalisateurs franco-américains happés par le vent d’espoir soufflant sur l’Amérique, quitte Paris pour entamer une plongée au coeur de la campagne de Barack Obama et aller à la rencontre de l’homme qui a déjà commencé à écrire une nouvelle page de l’histoire du pays.

Arrivants (Les)

Claudine Bories, Patrice Chagnard, 2009

Ce film a suivi le quotidien d’assistantes sociales, qui accueillent chaque jour des familles qui viennent demander l’asile en France.

1946, automne allemand

Michael Gaumnitz, 2009

Les images d’actualités de 1946 montrent une Allemagne dévastée, des villes en ruines, une population affamée grelottant dans des caves. « Bien fait pour eux ! » disent les commentaires des vainqueurs. Stig Dagerman, antinazi de la première heure, rapporte de ce pays un tout autre récit, très accusateur pour les Alliés

Insurrection silencieuse (L’)

Paul Moreira, 2009

Une nouvelle forme d’action directe est née, souvent en marge des organisations syndicales, comme un constat de leur incapacité à canaliser ou à exprimer ce mouvement.

Sous les drapeaux

Henry Colomer, 2008

Ce documentaire entraîne le spectateur dans un voyage à travers un pan décisif de l’histoire de l’Europe : celui qui va des prémisses de la Grande Guerre jusqu’au moment où la deuxième est devenue inéluctable (1895-1933). Au cœur de cette exploration, des matériaux singuliers : les étoffes, les tissus qui enveloppent la vie des hommes d’une riche trame symbolique, depuis leur naissance jusqu’à leur mort.

Mai 68, je me souviens…

Patrick Jeudy, 2008

Le décors : c’est le théâtre de « Mai 68 » vu de Montluçon, Rennes ou Paris… Les acteurs : nous ! à 16 ans, 20 ans, 40 ans ou plus… lycéens, étudiants ou ouvriers, Crs… anonymes, spectateurs ou acteurs de mai. Le temps : du 3 mai au 30 mai 1968. Les images : ce sont des images d’amateurs, celles de notre vie.

Au loin des villages

Olivier Zuchuat, 2007

Un essai filmé dans un camp de réfugiés à l’Est du Tchad

Cités à la casse

Frédéric Compain, 2006

Aujourd’hui, la ville a perdu son rôle de « mettre ensemble » des groupes différents, en donnant à voir leurs diversités, leurs interdépendances et leurs relations conflictuelles.

Lettre scellée du soldat Döblin (La)

Jürgen Ellinghaus, Hubert Ferry, 2005

La courte vie de Wolfgang Döblin, mathématicien de génie, fils du célèbre écrivain Alfred Döblin, qui avait fui en 1933 le nazisme. Naturalisé français, Alfred est mobilisé en 1939 et sert comme soldat dans les Ardennes et en Lorraine, tout en continuant ses recherches sur les «  mouvements aléatoires  » en probabilités. Face à la défaite en juin 1940, il préfère se donner la mort, sorte d’acte de résistance. Il a 25 ans. Une lettre de lui, scellée, est découverte en 2000, et révèle l’ampleur de ses découvertes sur ces «  mathématiques du hasard  » que sont les probabilités.

Nathalie perd le Nord

Frédéric Compain, 2005

C’est l’histoire de Nathalie, 45 ans. Elle a été mariée, a eu des enfants, une carrière… Après un licenciement et une séparation, elle a voulu essayer de changer de vie, ses indemnités de licenciement aidant, c’était le moment ou jamais…

200 jours pour refaire le monde

Jean-Christophe Rosé, 2005

Première partie : de Yalta à Berlin. Seconde partie : de Berlin à Hiroshima Fin avril 1945.

Simone Veil, une histoire française

David Teboul, 2004

Au travers de ses propres confidences ou de celles de ses proches, ce portrait de Simone Veil révèle la façade profonde d’une femme hantée par le souvenir des mois passés en déportation et de sa mère absente

Jours précaires

Cyril Mennegun, 2004

Un film qui montre le quotidien des « travailleurs pauvres », dans une ville de Belfort plus que morose. A travers le portrait de Corinne et de Patrick, Cyril Mennegun fait partager au téléspectateur le quotidien des « travailleurs pauvres », dans une ville de Belfort plus que morose.

Déluge au pays du Baas

Omar Amiralay, 2003

Trente-trois ans après son premier court métrage, le cinéaste avoue regretter son «  erreur de jeunesse  », son ode au barrage de l’Euphrate, fierté du parti Baas au pouvoir.

Love and Diane

Jennifer Dworkin, 2002

Quatre ans de tournage pour filmer cette plongée profonde dans l’histoire d’une famille noire de Brooklyn qui tente de se reconstruire et la sensibilité instinctive d’une caméra qui sait toujours trouver la juste distance dans les conflits comme dans les réconciliations

Monde en fusion : La Bourse et la Vie (Un)

Julie Bertuccelli, 2002

Le film relate les négociations qui ont précédé la fusion de trois grands groupes sidérurgistes européens.

Danièle Huillet, Jean-Marie Straub, cinéastes

Pedro Costa, 2001

C’est au Fresnoy que Pedro Costa a filmé Jean-Marie Straub et Danièle Huillet, durant le montage de la troisième version de «  Sicilia  ».

Commis d’office, la justice au quotidien

Frédéric Compain, 2000

Dans un tribunal de province, la justice au quotidien.

Johan van der Keuken

Thierry Nouel, 2000

D’Amsterdam à Paris, le cinéaste Johan van der Keuken retrace son parcours. 40 années d’un cinéma intime et social, entre engagement et épure. Dans les rues et au travers de rencontres avec d’anciens condisciples de l’IDHEC, le film glisse doucement des interrogations sur l’image aux souvenirs de jeunesse, de la théorie au portrait, de la force des formes à la présence acérée d’un regard.

Journée d’Andrei Arsenevitch (Une)

Chris Marker, 1999

Retrouvailles du réalisateur russe Andreï Tarkovski, exilé à Paris et en fin de vie, avec sa famille retenue depuis cinq ans en URSS. Cette scène éprouvante est entrelacée d’images, plus anciennes, du cinéaste au travail et d’extraits de ses films.

Sud

Chantal Akerman, 1999

Sud est une évocation de la violence raciste qui fait le quotidien américain. Comment un crime peut s’inscrire dans un paysage, tant mental que physique.

Monte Verità - Utopie d’un nouvel âge

Henry Colomer, 1997

A la fin du siècle dernier, naît en Allemagne un mouvement tourné vers le passé, vers la pureté des origines, un idéal de liberté et de beauté : le mouvement de réforme de la vie

Chahine and Co - Cinéma de notre temps -

Jean-Louis Comolli, 1997

Cinéaste phare de l’Égypte, esprit universel, démiurge et résistant : les qualificatifs ne manquent pas pour dire ce que représente Youssef Chahine à l’intérieur comme à l’extérieur de son pays. Le film de Jean-Louis Comolli rend bien compte de ce rôle multiple.

Dockers de Liverpool : un récit de morale contemporaine (Les)

Ken Loach, 1996

Sous-titré « Un Récit de morale contemporaine », ce film retrace la pugnacité et la rigueur des 500 dockers licenciés en 1995 par la Société portuaire de Liverpool. Une lutte ignorée, minorée, trahie, que le cinéaste Ken Loach s’attache à restituer dans son extraordinaire dignité.

Souleymane Cissé

Rithy Panh, 1991

Révélé au Festival de Cannes en 1987 avec Yeelen, le cinéaste malien Souleymane Cissé a conquis depuis une reconnaissance internationale. Cissé livre devant la caméra du réalisateur sa passion du cinéma, de l’Afrique et du Monde.