200 jours pour refaire le monde

Un film de Jean-Christophe Rosé

 2005  France  Documentaire  52 mn  Couleur  Mode de production : Télévision  VF

Producteur :
AMIP (Audiovisuel multimedia international production) (52 rue Charlot, 75003 Paris, Tél : 01 48 87 45 13, Fax : 01 48 87 40 10, Mail : amip@amip-multimedia.fr)
Distributeur :
Doc & Film International (13, rue Portefoin, 75003 Paris, Tél : 01 42 77 56 87, Fax : 01 42 77 36 56)

Première partie : de Yalta à Berlin Dès la fin de l’année 1944, la défaite des forces de l’Axe est entendue. Les troupes alliées progressent par l’ouest vers l’Allemagne tandis que l’URSS lance sa grande offensive d’hiver sur le front de l’est. Depuis trois mois, Roosevelt et Churchill appellent à une réunion au sommet avec Staline. Celui-ci l’impose finalement chez lui, sur les bords de la mer Noire.

La conférence de Yalta se déroule du 4 au 11 février 1945. Quatre points principaux sont à l’ordre du jour : le sort de l’Allemagne ; les zones d’occupation et les sphères d’influence dont la Pologne sera l’enjeu et le symbole ; le remplacement de l’ex-Société des nations par l’ONU ; la future entrée en guerre de la Russie contre le Japon. Dès la fin de la conférence, Churchill et Roosevelt poussent leurs pions au Proche et au Moyen-Orient et l’effort de guerre américain se consolide en Asie. Staline, lui, continue d’avancer à l’est et s’occupe de la Pologne.

Seconde partie : de Berlin à Hiroshima Fin avril 1945. Il y a à peine deux semaines que Truman a succédé à Roosevelt. Dès la chute de Berlin, la forme de la capitulation de l’Allemagne donne une idée du rapport de force qui s’installe entre les Alliés : si le général Eisenhower la signe à Reims dans la nuit du 7 au 8 mai, Staline a obtenu que la ratification définitive soit signée le 9, par le maréchal Joukov, dans le quartier général soviétique à Berlin.

La guerre en Europe est finie mais il reste à vaincre le Japon et à se mettre d’accord sur une réorganisation du monde. Le 26 juin, Truman préside la signature de la Charte des Nations unies à San Francisco, tandis qu’une certaine “Trinity”, bombe chargée de plutonium, est testée au Nouveau-Mexique. Truman réussit à repousser la conférence de Potsdam, attendue impatiemment par Churchill et à laquelle Staline avait très vite accepté de se rendre, pour donner le maximum de chance à “Trinity” d’être opérationnelle. C’est donc du 17 juillet au 2 août, dans Berlin dévastée, qu’a lieu la conférence de Potsdam. Il s’agit d’abord de régler le sort de l’Allemagne et d’installer la paix et la démocratie en Europe ; il faut ensuite parler de la zone Pacifique, concrétiser l’entrée en guerre de l’URSS contre le Japon, tout en négociant les visées territoriales de Staline en Asie. Mais un élément capital change la donne et pèse sur la conférence : la naissance de l’arme atomique.

Le film dans la base

Incontournable dans le chemin d’accès :
Incontournable dans la période :