Rencontres du film documentaire

Mellionnec (Côtes d’Armor) – juin

http://www.tyfilms.fr

 Association Ty Films  Place de l’Église  22110 Mellionnec  Tél : 09 53 70 76 56  @ : contact@tyfilms.fr

Le festival est créé en 2007 par l’association TyFilms. L’association fait le pari que le cinéma documentaire de qualité peut trouver son public à condition de le rendre accessible au plus grand nombre.

Tout au long de l’année l’association œuvre également pour le cinéma documentaire, atelier de formation, diffusion de films de jeunes auteurs, éducation à l’image, résidence d’écriture et montage, projections nomades, vidéothèque ainsi que des productions.

Films dans la base

Quand j’avais 6 ans, j’ai tué un dragon

Bruno Romy, 2014

Un matin d’avril, Mika, 6 ans, apprend qu’elle est atteinte d’une leucémie. Mika choisit la vie, et ses parents, la poésie. Ensemble, ils affrontent le dragon à coup de fantaisie, d’humour et de frites géantes.

Escale (L’)

Kaveh Bakhtiari, 2013

Ce documentaire nous plonge dans l’univers de la clandestinité parmi les migrants en «  escale  » en Grèce.

Au nom du coach

François-Xavier Drouet, 2012

Comment un ex-candidat d’une émission de téléréalité, persuadé que la richesse l’attend, se laisse embarquer dans un business d’argent facile et des séminaires de développement personnel.

Eté avec Anton (Un)

Jasna Krajinovic, 2012

Anton, 12 ans, vit avec sa grand-mère dans une petite maison à la périphérie de Moscou. Il partage ses journées d’été avec ses amis et sa babouchka, volontiers complice de ses jeux. L’insouciance de ses vacances disparaît lorsqu’il part, comme la majorité des enfants russes, dans un camp d’entraînement militaire, où on le retrouve en uniforme, l’arme à la main…

Thé ou l’électricité (Le)

Jérôme le Maire, 2012

«  Le Thé ou l’Électricité  » est l’histoire épique de l’arrivée de l’électricité dans un village isolé et enclavé au cœur du Haut Atlas marocain.

Khmer rouge et le non-violent (Le)

Bernard Mangiante, 2011

En 2009, à Phnom Penh, Douch, l’ex-directeur du terrible centre de détention S21, est le premier haut dignitaire du régime khmer rouge à être jugé pour crimes contre l’humanité. François Roux, un avocat adepte de la non-violence, accepte de le défendre. Ce film suit le face-à-face entre le disciple de Pol Pot et celui de Gandhi, de la préparation du procès au verdict.

Cinq caméras brisées

Emad Burnat, Guy Davidi, 2011

Il y a cinq ans, au milieu du village de Bil’in, en Palestine, Israël a élevé un " mur de séparation » qui exproprie les 1700 habitants de la moitié de leurs terres, pour « protéger » la colonie juive de Modi’in Illit. Les villageois de Bil’in s’engagent dès lors dans une lutte non-violente pour obtenir le droit de rester propriétaires de leurs terres, et de co-exister pacifiquement avec les Israéliens. Dès le début de ce conflit, et pendant cinq ans, Emad, paysan palestinien filme les actions entreprises par les habitants de Bil’in.

Algérie nouvelle, on y croyait

Chloé Hunzinger, 2011

En mars 1962, les accords d’Evian mettent fin à huit années de guerre de décolonisation entre la France et l’Algérie. 900 000 Européens d’Algérie quittent leur terre natale pour se réfugier en France. À contre-courant, des dizaines de milliers d’Européens, surnommés les « Pieds rouges » débarquent en Algérie. Anticolonialistes, parfois militants internationalistes ou tiers-mondistes, ils souhaitaient aider à reconstruire le pays.

Bonheur… terre promise (Le)

Laurent Hasse, 2011

L’idée de départ est simple, elle consiste à effectuer une traversée de la France, seul et à pied, avec pour tout bagage une caméra. Une seule et même notion habite et motive l’expédition du réalisateur : une réflexion sur le bonheur et le sens de la vie.

Ange de Doel (L’)

Tom Fassaert, 2011

Situé à proximité du port d’Anvers, Doel est un village qui encombrait l’expansion mégalomane de la ville depuis des décennies. Alors que Doel est en train de mourir doucement, Emillienne essaie de vivre comme si rien n’avait changé.

Zones d’ombre

Mika Gianotti, 2011

Sur fond de procès filmés, la justice criminelle en pensée et en mouvement à travers le personnage d’un président d’Assises à la recherche de la justice.

Tous au Larzac

Christian Rouaud, 2011

Un jour d’octobre 1971, Michel Debré, ministre de la Défense, prend, sans concertation préalable, la décision d’agrandir le camp militaire du Larzac, alors de 3 000 hectares, à 14 000 hectares. De son bureau parisien, il déclare : «  Nous choisissons le Larzac, c’est un pays déshérité.  » Il provoque ainsi une vague unanime de protestations en Aveyron, le début d’une incroyable lutte qui durera dix ans, jusqu’aux élections présidentielles de mai 1981…

Fragments d’une révolution

Anonyme, 2011

«  Un citoyen, un média  » : vues par des Iraniens à l’étranger, les vidéos amateur du soulèvement iranien de 2009 ont l’allure d’un puzzle dont certaines pièces manquent

Vous êtes servis

Jorge Léon, 2010

Jogjakarta, Indonésie, 2009. Dans un centre de recrutement, des femmes sont formées au métier de bonne. Elles y apprennent l’usage de micro-ondes, les règles de politesse, la langue de leur futur employeur et l’endurance au travail. Elles sont des dizaines de milliers à partir chaque mois vers l’Asie ou le Moyen-Orient dans l’espoir de ramener un meilleur salaire au pays. Mais l’espoir vire parfois au cauchemar : surexploitées, maltraitées, elles sont réduites à l’état d’esclave. Derrière la fonction domestique à laquelle on les destine, se déploie leur histoire qui se livre en regards, en paroles, en rires, en silences bouleversants.

Roses noires (Les)

Hélène Milano, 2010

La réalisatrice rencontre des jeunes filles beurres ou noires dans les banlieues, les questionnant sur la manière de vivre leur féminité au sein de la cité.

Territoire perdu

Pierre-Yves Vandeweerd, 2010

A partir de récits de fuite et d’exil, d’interminables attentes, de vies arrêtées et persécutées, venus des deux côtés du mur du Sahara, ce film témoigne sur le peuple sahraoui, sur son territoire, sur son enfermement dans les rêves des uns et des autres.

Parures pour dames

Nathalie Joyeux, 2010

En saris ou en jeans, décolletées ou voilées, douze femmes participent à « l’atelier de la désobéissance » proposé par la créatrice de mode Sakina M’sa.

Volem rien foutre Al Païs

Pierre Carles, Christophe Coello, Stéphane Goxe, 2007

Dans cette guerre économique qu’on nous avait promise il y a bien des années et qui avance comme un rouleau compresseur, existe-t-il encore un sursaut d’imagination pour résister  ?

We feed the world

Erwin Wagenhofer, 2007

En s’appuyant sur des documents et des témoignages inédits de scientifiques, victimes de ses activités toxiques, avocats, hommes politiques et de représentants de la Food and Drug Administration ou de l’Environmental Protection Agency des Etats Unis, le documentaire montre comment, derrière l’image d’une société propre et verte décrit par la propagande publicitaire, se cache un projet hégémonique menaçant la sécurité alimentaire du monde, mais aussi l’équilibre écologique de la planète.

LIP, l’imagination au pouvoir (Les)

Christian Rouaud, 2007

«  On fabrique, on vend, on se paie  », tel était le slogan des LIP, les ouvriers qui avaient récupéré en 1973 la gestion de leur usine horlogère qui avait déposé le bilan . Une épopée ouvrière qui a marqué la France et le mouvement autogestionnaire.

Eut-elle été criminelle…

Jean-Gabriel Périot, 2006

France, été 44, à la Libération

Voyage en sol majeur

Georgi Lazarevski, 2006

Depuis quarante ans, Aimé projette un grand voyage au Maroc. Aimé a 93 ans. Sa vie sage s’est organisée autour de son métier de violoniste dans un grand orchestre, sans grand éclat et sans grandes entreprises. Quand son petit-fils l’emmène enfin au Maroc, Aimé prépare sa valise avec un soin maniaque.

Filles de la sardine (Les)

Marie Hélia, 2000

Elles sont encore 500 sardinières à travailler dans la dernière et la plus ancienne conserverie douarnez qui compta plus d’une vingtaine d’usines. Thon, sardine, maquereau, les boîtes défilent : tandis que la caméra observe la routine des chaînes, la cadence et la précision des gestes, jeunes recrues ou ouvrières chevronnées racontent leur quotidien dans ce port de pêche en crise.

Ile aux fleurs (L’)

Jorge Furtado, 1989

Douze minutes qui suffisent pour mettre en branle les rouages indéfectibles du commerce mondial.

Homme à la caméra (L’)

Dziga Vertov, 1928

Une journée de la vie quotidienne à Odessa : un opérateur filme, une monteuse visionne ses images, des spectateurs regardent le film qui est fait.