MK2

http://www.mk2.com

 55 rue Traversière  75012 PARIS FRANCE  Tél : 01 44 67 30 00  Mail : boutique@mk2.com

Films dans la base

Louise-Michel

Benoît Delépine, Gustave Kervern, 2008

Un patron délocalise son usine de textiles et déménage l’intégralité de ses machines en une nuit, sans prévenir ses ouvrières. Celles-ci décident de mettre leurs indemnités en commun. Sur proposition de Louise (Yolande Moreau), elles font appel à un tueur professionnel pour assassiner le patron indigne.

Hunger

Steve McQueen, 2008

La grève de l’hygiène et de la faim des prisonniers de l’IRA pour obtenir le statut de prisonniers politiques

Hors jeu

Jafar Panahi, 2006

En Iran, une fille se déguise en garçon pour pouvoir entrer dans un stade, un lieu interdit aux femmes.

Sisters in Law

Kim Longinotto, Florence Ayisi, 2005

« Sisters in Law » suit la conseillère d’État et la présidente de la Cour dans leur travail quotidien : apporter leur aide à ces femmes déterminées à mettre un terme à des existences parfois trop malmenées.

14 récits d’Auschwitz

Caroline Roulet, 2005

Cette série inédite de 14 témoignages de juifs arrêtés en France et déportés à Auschwitz retrace l’itinéraire de ces hommes et femmes, marqués à tout jamais et désireux de transmettre la mémoire de la Shoah.

The future of food

Deborah Koons Garcia, 2004

Partie pour enquêter sur l’utilisation des pesticides dans l’agriculture américaine, Deborah Koons Garcia s’est intéressée à la zone d’ombre qui entoure aujourd’hui les « aliments biotechnologiques ». Ses recherches l’ont conduite à poser des questions cruciales ayant trait aux OGM, à leurs effets inconnus et potentiellement catastrophiques sur la santé humaine et sur l’environnement.

The Take

Naomi Klein, Avi Lewis, 2004

À la suite de la crise économique argentine de 2001, trente ouvriers au chômage dans la banlieue de Buenos Aires occupent leur usine abandonnée par les patrons et refusent de la quitter

À l’ouest des rails

Wang Bing, 2004

Saga en trois épisode, ce film dresse le patient inventaire d’un effondrement économique. Autrefois grand pôle industriel au nord-est de la Chine, Tie Xi Qu, cette région voit depuis quelques années ses sites industriels fermer les uns après les autres, et leur population laborieuse rendue à la déshérence.

Amants réguliers (Les)

Philippe Garrel, 2004

En 1969, un groupe de jeunes gens s’adonne à l’opium après avoir vécu les événements de 1968. Un amour fou naît au sein de ce groupe entre une jeune fille et un jeune homme de 20 ans qui s’étaient aperçus pendant l’insurrection.

The Weather underground

Sam Green, Bill Siegel, 2003

A l’aube des 70’s, aux Etats-Unis, parallèlement au mouvement des Black Panthers, un poignée d’étudiants blancs issus de la middle-class se mobilise aux côtés du mouvement pour les Civil Rights. Mais très vite, ils décident que le temps de la non violence est révolu.

ABC Africa

Abbas Kiarostami, 2001

Abbas Kiarostami filme les orphelins d’Ouganda séparés de leurs parents par le Sida…

Mémoires d’immigrés

Yamina Benguigui, 1997

Reconstituer le passé d’une communauté, en suivant le parcours de quelques-uns de ses membres, et lui éviter la dangereuse tentation d’un repli sur elle-mêmes : tel est le pari de la trilogie « Mémoires d’Immigrés ».

Select hôtel

Laurent Bouhnik, 1996

Premier long métrage de Laurent Bouhnik, ce film décrit un univers sordide, peuplé de marginaux et de désaxés

Riens du tout

Cédric Klapisch, 1992

Grand magasin vieillot et peu accueillant, où le personnel travaille en dilettante, les Grandes Galeries marchent mal. D’où la décision des dirigeants de nommer un nouveau P.D.G., qui aura pour mission de sortir l’établissement du marasme, faute de quoi celui-ci sera fermé. Méthodes de gestion modernes et motivation du personnel sont au programme du fringant directeur.

Dernier métro (Le)

François Truffaut, 1980

En 1942, alors que Paris est occupé par les Allemands, Marion Steiner a pris la direction du théâtre de Montmartre à la place de son mari, juif, qu’elle cache à l’insu de tous dans la cave du théâtre. La troupe répète une nouvelle pièce. La vie des acteurs, le monde du théâtre, le Paris de l’Occupation, sont racontés par François Truffaut dans ce film hommage qui, dans sa pirouette finale, montre l’indissociabilité de la vie et du théâtre.

Un sac de billes

Jacques Doillon, 1975

Sous l’occupation allemande, deux enfants juifs fuient Paris pour gagner le sud de la France, en zone libre.

Dersou Ouzala

Akira Kurosawa, 1975

En 1902, Vladimir Arseniev, géographe, engage Dersou pour le guider dans la région de l’Oussouri. Dersou est un grand chasseur. Sa vie dans la forêt lui impose amour et respect pour la nature, une passion qu’il communique à Vladimir.

An 01 (L’)

Jacques Doillon, 1972

«  On arrête tout, on réfléchit, et c’est pas triste…  ». L’An 01 narre un abandon utopique, consensuel et festif de l’économie de marché et du productivisme. Financé grâce à la bonne volonté des lecteurs de Charlie-Hebdo, ce film reste emblématique de la contestation des années 1970.

Coup pour coup

Marin Karmitz, 1971

Pour protester contre les brimades et les cadences de travail, les ouvrières d’une usine de confection déclenchent une grève sauvage qui déborde bientôt les syndicats. Le patron, séquestré et humilié, capitule.

Domicile conjugal

François Truffaut, 1970

Antoine Doinel est marié. Il a en effet épousé Christine, la jeune fille qu’il courtisait dans ‘Baisers volés’.

Camarades

Marin Karmitz, 1969

Yann, jeune prolétaire de Saint-Nazaire, refuse le confort petit-bourgeois que lui propose sa fiancée et monte à Paris. Il finit par accepter un travail dans une usine, prend conscience de la lutte révolutionnaire et milite dans un groupe d’extrême gauche.

Charles mort ou vif

Alain Tanner, 1969

Portrait d’un homme qui décide de quitter sa vie confortable de patron bourgeois pour mener une vie retirée auprès d’un couple bohème : là, il retrouve sa liberté de pensée et le goût de vivre.

Andrei Roublev

Andreï Tarkovski, 1969

Les Tartares envahissent le pays et soumettent les habitants de Vladimir à d’hallucinantes cruautés. Pour sauver une jeune fille, Roublev tue un soldat. Le spectacle de ces cruautés l’amène à une réflexion douloureuse sur le rôle de l’art et de l’artiste.

Baisers volés

François Truffaut, 1968

Réformé, Antoine s’empresse d’aller revoir Christine, une jeune fille qu’il aime d’un amour presque sans espoir. Avec l’aide chaleureuse des parents de la jeune fille, il décide de trouver du travail. Tout d’abord veilleur de nuit, il est très vite engagé dans une agence de détectives… Une galerie de portraits piochés dans la France des années soixante.

Au feu les pompiers

Milos Forman, 1967

Dans une petite ville de Tchécoslovaquie le bal des pompiers se prépare mais tourne à la catastrophe. Farce provocante de Milos Forman qui utilise le registre de la comédie pour livrer un pamphlet politique et social virulent.

Amours d’une blonde (Les)

Milos Forman, 1965

Conte de fée cruel, le film est le reflet d’une jeunesse insouciante mais bien vivante.

Soy Cuba

Mikhaïl Kalatozov, 1964

Soy Cuba nous fait découvrir l’évolution de Cuba, depuis la dictature de Batista jusqu’à la révolution menée par Fidel Castro et Ernesto Che Guevara, à travers quatre histoires teintées d’une certaine subjectivité quant à l’apport du communisme dans l’île des Caraïbes.

Enfance d’Ivan (L’)

Andreï Tarkovski, 1962

Orphelin depuis l’assassinat de sa famille par les nazis, Ivan, 12 ans, est devenu éclaireur au sein de l’armée russe. Contre l’aval de ses supérieurs, il accepte une dernière mission délicate.

Jules et Jim

François Truffaut, 1962

1912, deux amis inséparables s’éprennent de la même femme. Truffaut adapte le roman d’Henri-Pierre Roché pour réaliser cet hymne à l’amour. Ce film a soufflé les premiers airs de liberté de ces « années 68 ».

Dictateur (Le)

Charles Chaplin, 1939

Dans le ghetto juif vit un petit barbier qui ressemble énormément à Adenoid Hynkel, le dictateur de Tomania qui a décidé l’extermination du peuple juif. Au cours d’une rafle, le barbier est arrêté en compagnie de Schultz, un farouche adversaire d’Hynkel…

Temps modernes (Les)

Charles Chaplin, 1936

Les Temps modernes marque la dernière apparition de Charlot, le Petit Homme qui avait apporté une gloire mondiale à Charles Chaplin, et qui reste le personnage de fiction le plus universellement reconnu de l’histoire.

Les Lumières de la ville

Charles Chaplin, 1931

En errant dans la ville, un vagabond rencontre une jeune fleuriste aveugle qui, par une suite de quiproquos, le prend pour un riche promeneur. Epris de la jeune femme, Charlot se met en tête de réunir les fonds pour guérir l’infirmité de la jeune fleuriste…

Ange bleu (L’)

Josef von Sternberg, 1929

Un professeur très autoritaire sombre dans la déchéance en succombant à la passion dévastatrice qu’il éprouve pour une chanteuse de cabaret…

Métropolis

Fritz Lang, 1927

Des ouvriers travaillent dans les souterrains d’une fabuleuse métropole de l’an 2026. Ils assurent le bonheur des nantis qui vivent dans les jardins suspendus de la ville. Un androïde mène les ouvriers vers la révolte.

Cuirassé Potemkine (Le)

Sergueï Mikhaïlovitch Eisenstein, 1925

La mutinerie de l’équipage du Potemkine pendant la Révolution de 1905.. Le massacre sur l’escalier d’Odessa reste gravé dans toutes les mémoires. Un chef-d’oeuvre incontournable.

Dernier des hommes (Le)

Friedrich Wilhelm Murnau, 1924

L’histoire de la déchéance du portier d’un grand hotel de Berlin. Loin d’être le film expressionniste allemand le plus connu, « Le dernier des hommes » en est pourtant considéré par les historiens comme un des meilleurs du genre. Film muet, il présente la singularité de ne comporter aucun intertitre.