Les Mutins de Pangée

http://www.lesmutins.org/

 BP 90 808  75828 Paris Cedex 17  Tél : 07 60 02 44 88  @ : contact@lesmutins.org

Les Mutins de Pangée est une SCOP, coopérative audiovisuelle et cinématographique de production, de distribution et d’édition. Les membres de la coopérative - réalisateurs, producteurs, reporters, techniciens, programmateurs – s’appuient sur leurs expériences communes acquises au sein de la «  télévision libre  » Zalea TV (1999-2007)…

Films dans la base

Va voir le délégué

Daniel Bouy, 2018

Des femmes et des hommes consacrent leur temps, leur énergie, leur intelligence et leur coeur à la défense de leur collègues de travail au sein d’un syndicat. Qui sont-ils  ? Quelles sont leurs motivations  ? Quel est leur quotidien  ? Qu’espèrent-ils  ? Que retirent-ils de cet engagement  ? Comment sont-ils perçus par leurs familles, leurs collègues, leur hiérarchie  ? «  Va voir le délégué  » propose d’aller à la rencontre de ces «  citoyennes et citoyens de l’entreprise  ».

Meeting Snowden

Flore Vasseur, 2017

Le temps d’une rencontre clandestine, Edward Snowden, Lawrence Lessig et Birgitta Jónsdóttir, figures de la lutte pour les libertés, s’interrogent sur l’avenir de la démocratie.

Mort se mérite (La)

Nicolas Drolc, 2017

Ce documentaire dresse un portrait intime de Serge Livrozet, figure de la contre-culture française des années 70, ancien plombier, ancien perceur de coffres forts, fondateur avec Michel Foucault du Comité d’Action des Prisonniers, écrivain autodidacte et militant anarchiste.

Toujours le printemps

Julien Malassigné, Fabien Benoit, 2017

Ce documentaire raconte l’apprentissage politique de Miguel, militant du jeune parti Podemos pleinement investi dans la campagne pour les élections générales espagnoles de 2016.

Pieds sur terre (Les)

Batiste Combret, Bertrand Hagenmüller, 2017

Au cœur de Notre-Dame-des-Landes, le Liminbout, hameau d’une dizaine d’habitants tient le haut du pavé. Agriculteur historique, paysans syndicalistes, locataires sur-endettés venus chercher une autre vie, squatteurs plus ou moins confirmés y apprennent à vivre et à lutter ensemble au quotidien. «  Ici, disent-ils, on ne fait pas de la politique : on la vit.  » Loin des représentations habituelles de la ZAD, le film est une immersion dans le huis-clos de ce village devenu au fil des années symbole de la lutte contre l’aéroport et son monde.

On revient de loin (Opération Corréa 2)

Pierre Carles, Nina Faure, 2016

Depuis 2007 en Équateur, le gouvernement de Rafael Correa a refusé de payer une partie de la dette publique, récupéré la souveraineté sur ses ressources naturelles face aux multinationales. Grâce à des politiques de redistribution, la pauvreté et les inégalités ont baissé fortement tandis que la classe moyenne a doublé en huit ans. Pierre Carles, Nina Faure et leur équipe débarquent tout feu tout flamme dans ce nouvel Eldorado. En sillonnant le pays en ébullition, nos deux réalisateurs tirent des leçons parfois opposées de leur enquête : l’un voudrait que Correa vienne retaper la France, l’autre s’interroge sur la nécessité d’un homme providentiel.

Requiem pour le rêve américain, par Noam Chomsky

Kelly Nyks, Peter D. Hutchison, Jared P. Scott, 2015

Avec la force d’une analyse toujours très argumentée et documentée, le célèbre linguiste américain Noam Chomsky s’exprime sur les mécanismes de concentration des richesses, avec une lucidité contagieuse. Il expose clairement les principes qui nous ont amenés à des inégalités sans précédent, retraçant un demi-siècle de politiques conçues pour favoriser les plus riches. Une boite à outils pour comprendre le Pouvoir et gagner beaucoup de temps.

Sociologue et l’ourson (La)

Etienne Chaillou, Mathias Théry, 2015

De septembre 2012 à mai 2013, la France s’enflamme sur le projet de loi du Mariage pour tous. Pendant ces neuf mois de gestation législative, la sociologue Irène Théry raconte à son fils les enjeux du débat. De ces récits nait un cinéma d’ours en peluches, de jouets, de bouts de cartons.

Sur les toits

Nicolas Drolc, 2014

Entre septembre 1971 et la fin de l’année 1972, pour la première fois les prisonniers déclenchent des révoltes collectives, prennent le contrôle de leurs prisons, occupent les toits et communiquent leurs revendications en s’adressant à la foule. 40 ans plus tard ce film dépoussière cette page méconnue de l’histoire des luttes sociales.

Pendule du Costel (Le)

Pilar Arcila, 2013

Issus de la communauté Rom de Roumanie, Costel et sa famille élargie se déplacent entre la France, la Suisse et leur propre pays, à la recherche d’un moyen de gagner leur vie. Film de famille et archive poétique du présent, le documentaire suit leur quotidien fait de débrouilles, de croyances et de survie. Entre errance et migration économique, le parcours de Costel traverse une Europe à économie variable, mise à l’épreuve de ses rêves et de ses communautés les plus démunies.

Grand retournement (Le)

Gérard Mordillat, 2013

C’est la crise, la bourse dégringole, les banques sont au bord de la faillite, le crédit est mort, l’économie se meurt… Pour sauver leurs mises les banquiers font appel à l’État. L’État haï est soudain le sauveur  ! Les citoyens paieront pour que le système perdure, que les riches restent riches, les pauvres pauvres. Adapté de la pièce de Frédéric Lordon cette histoire d’aujourd’hui se raconte en alexandrins classiques. C’est tragique comme du Racine, comique comme du Molière…

Master of the Universe

Marc Bauder, 2013

Un homme est assis dans une banque abandonnée. Il a gagné des millions en tant que banquier d’affaires et maintenant, il raconte. Master of the Universe est un film sur un système fermé et perfide. Le protagoniste évoque un univers parallèle, totalement autonome et coupé du monde «  normal  », qui est à sa merci.

Braddock America

Jean-Loïc Portron, Gabriella Kessler, 2013

Fim documentaire traitant de la ville de Braddock, proche de Pittsburg, ancien bastion sidérurgique qui a perdu aujourd’hui de sa superbe. Bel hommage cinématographique à une ville et à sa population qui luttent contre l’oubli et les désillusions pour réinventer la vie et dessiner l’avenir.

Dette (La)

Sophie Mitrani, Nicolas Ubelmann, 2013

En 2010, la crise de la dette éclate en Grèce, et se propage peu à peu sur tout le continent, menaçant les fondements mêmes de l’Union Européenne. Mais d’où vient la dette  ? Quelles logiques et quels intérêts se cachent derrière ce mot  ? Fruit de trois années d’enquête, le film tente de répondre à ces questions et montre comment le privilège de la création de monnaie a peu à peu été pris en main par les banques au détriment des États.

Goodyear, la mort en bout de chaîne

Mourad Laffitte, 2012

Un documentaire qui relate les conditions de travail des employés de l’usine Goodyear d’Amiens, et les risques sanitaires qu’ils encourent. Aujourd’hui, en effet, pour les centaines d’ouvriers, après leur licenciement, plane un risque de maladies professionnelles graves dues à leur exposition prolongée à certains produits nocifs tels que les HAP-CMR utilisés dans la composition des pneus.

Free Angela and all political prisoners

Shola Lynch, 2012

Féministe, communiste, militante du mouvement des droits civiques aux États-Unis, proche du parti des Black Panthers, Angela Davis est accusée en 1970 d’avoir organisé une tentative d’évasion et une prise d’otage qui se soldera par la mort d’un juge californien et de trois détenus. Elle devient alors la femme la plus recherchée des États-unienne. Arrêtée, emprisonnée, jugée condamnée à mort, elle sera libérée faute de preuve et sous la pression des comités de soutien internationaux dont le slogan est FREE ANGELA  !

Profession journaliste

Julien Després, 2012

Une réflexion sur l’état de la profession journalistique actuelle. En passant par les témoignages de journalistes contemporains, et en revenant sur l’histoire du journalisme, le film expose les liens entre les journalistes, le politique et le financier.

Catastroïka

Aris Chatzistefanou, Katerina Kitidi, 2012

Ce documentaire dénonce les effets sociaux et économiques de la privatisation de biens et de services publiques en analysant la situation dans plusieurs pays, dont le cas emblématique de la Grèce.

Mouton 2.0. La puce à l’oreille

Florian Pourchi, Antoine Costa, 2012

La modernisation de l’agriculture d’après guerre portée au nom de la science et du progrès ne s’est pas imposée sans résistances. L’élevage ovin, jusque là épargné commence à ressentir les premiers soubresauts d’une volonté d’industrialisation

Inventaire avant liquidation

Rémy Ricordeau, 2012

A travers les témoignages de travailleurs et de chômeurs, jeunes ou plus âgés, femmes ou hommes, «  Inventaire avant liquidation  » esquisse des perspectives de transformations sociales où l’utopie se substitue au réalisme mortifère.

Histoire de la grève générale (Une)

Olivier Azam, Laure Guillot, 2011

À partir d’archives très peu connues, les historiens Miguel Chueca et Charles Jaquier (chargé de la collection Mémoires sociales aux Editions Agone) racontent l’histoire des luttes syndicales, à travers les idées et les actes qui ont marqué cet âge d’or et ont abouti aux conquêtes sociales qui fondent le monde du travail d’aujourd’hui.

Debtocracy

Katerina Kitidi, Aris Chatzistefanou, 2011

Debtocracy est un documentaire produit pour la première fois en Grèce par le public. Le film analyse les causes de la crise de la dette et propose des solutions jusqu’ici ignorées par le gouvernement et les médias.

Bonheur… terre promise (Le)

Laurent Hasse, 2011

L’idée de départ est simple, elle consiste à effectuer une traversée de la France, seul et à pied, avec pour tout bagage une caméra. Une seule et même notion habite et motive l’expédition du réalisateur : une réflexion sur le bonheur et le sens de la vie.

Normal !

Merzak Allouache, 2011

Après les émeutes de décembre et les premières marches pacifiques, alors que le printemps arabe commence en Tunisie et en Egypte, Fouzi veut réunir ses comédiens pour leur montrer le montage inachevé du film qu’il a réalisé deux ans auparavant sur la désillusion d’une jeunesse qui cherche à exprimer ses idées artistiques…

Tous au Larzac

Christian Rouaud, 2011

Un jour d’octobre 1971, Michel Debré, ministre de la Défense, prend, sans concertation préalable, la décision d’agrandir le camp militaire du Larzac, alors de 3 000 hectares, à 14 000 hectares. De son bureau parisien, il déclare : «  Nous choisissons le Larzac, c’est un pays déshérité.  » Il provoque ainsi une vague unanime de protestations en Aveyron, le début d’une incroyable lutte qui durera dix ans, jusqu’aux élections présidentielles de mai 1981…

Grandpuits et petites victoires

Olivier Azam, 2011

Un film autour du mouvement social d’octobre 2010, au moment de la réforme des retraites, à la raffinerie Total de Grandpuits. Ce film, qui raconte cette lutte de l’intérieur, pointe les petites victoires qui sont souvent minimisées et oubliées. Un outil de débat sur les luttes sociales et syndicales.

Water Makes Money

Leslie Franke, Herlodor Lorenz, 2010

Water makes money est un documentaire sur la privatisation croissante de l’eau, mais aussi sur les collectivités résistantes qui œuvrent pour se réapproprier ce bien commun.

Terre de la folie (La)

Luc Moullet, 2009

Originaire des Alpes du Sud, Luc Moullet a étudié les différents comportements locaux qui révèlent des troubles mentaux – légers ou graves – à travers sa famille, ses proches et les différentes “affaires” des soixante dernières années dont il a pu prendre connaissance. Le film creuse cette recherche autour des interviews, des parcours des personnes évoquées, des causes et des conséquences de ces problèmes psychiques locaux.

Voix rebelles, récits populaires des Etats-Unis (Des)

Howard Zinn, Anthony Arnove, Chris Moore, 2009

Autour du livre de Howard Zinn Une Histoire populaire américaine, les plus grands acteurs hollywoodiens et les grandes stars de la chanson prêtent leurs voix aux rebelles de l’histoire américaine qui luttèrent pour les changements sociaux.

Bernard, ni Dieu ni chaussettes

Pascal Boucher, 2009

A la frontière entre Beauce et Sologne, vit Bernard Gainier, 74 ans, agriculteur à la retraite. Il est anarchiste. Pas du genre à pratiquer la reprise individuelle ou l’action directe. Il accueille dans sa grange un groupe de musiciens, Café crème, qui a inscrit à son répertoire les chansons de Gaston Couté, chantre anarchiste du début du XXe siècle, mort à la veille de la première guerre mondiale.

American radical - the trial of Norman Finkelstein

David Ridgen, Nicolas Rossier, 2009

Le portrait d’un penseur libre, d’un provocateur, d’un homme seul qui a sacrifié sa vie à une cause.

Encerclement (L’)

Richard Brouillette, 2008

À travers les réflexions et les analyses de plusieurs intellectuels de renom, ce documentaire trace un portrait de l’idéologie néolibérale et examine les différents mécanismes mis à l’œuvre pour en imposer mondialement les diktats.

Chomsky & compagnie

Olivier Azam, Daniel Mermet, 2008

A l’heure où impuissance et résignation l’emporte, le travail de Noam Chomsky est un antidote radical pour tous ceux qui veulent en finir avec la fabrique de l’impuissance et ses chiens de garde intello-médiatiques…

Putain d’usine

Rémy Ricordeau, 2006

Des ouvriers d’une usine chimique s’interrogent sur le sens et la finalité du salariat en général et de leur travail en particulier.

Double face de la monnaie (La)

Jérôme Polidor, Vincent Gaillard, 2006

Sur un ton ludique et pédagogique, La double face de la monnaie nous propose de démystifier l’argent et de reconsidérer notre perception de la richesse.

Désentubages cathodiques

Olivier Azam, Alain-Gilles Bastide, Pascal Boucher, Christophe Del Debbio, Michel Fiszbin, Pierre Merejkowsky, 2005

Désentubages cathodiques présente une sélection de décryptages en images des arnaques en tous genres du petit écran. Du mensonge à la mystification en passant par la manipulation et la fausse impartialité, c’est toute la logique de la désinformation et de l’abrutissement qui est mise à jour.

Enfin pris

Pierre Carles, 2002

Le personnage de justicier incarné par Pierre Carles dans «  Pas vu Pas pris  » reprend du service.

Sociologie est un sport de combat (La)

Pierre Carles, 2001

Il y a des témoins du monde, ceux qui disent tout haut ce que l’on pense tout bas ; ni des gourous, ni des maîtres mais des hommes qui considèrent que la cité, le monde peuvent être pensés. Le sociologue Pierre Bourdieu est de ceux-là.

Pas vu, pas pris

Pierre Carles, 1998

«  Pas vu, pas pris  » part d’un sujet tourné il y a 2 ans, commandé puis interdit d’antenne par Canal + : c’était «  Pas vu à la télé  ». Bernard Benyamin, Henri de Virieux, Patrick de Carolis, Anne Sinclair, Charles Villeneuve (entre autres) défilent devant la caméra candide de Pierre Carles, pour une fois sujets d’une enquête qui concerne leur profession.

Petit Dieter doit voler

Werner Herzog, 1997

Un pilote américain survivant de la guerre du Vietnam raconte comment, précisément, objectivement, il a survécu. À travers la jungle, il subit la mousson, les glissements de terrain, la boue, les sangsues, mais rien n’y fait : la nécessité de survivre est trop forte. Entre le récit d’un personnage et la reconstitution opérée par le cinéaste, ce film nous propose un point de vue unique sur une évasion spectaculaire.

Gosses de Rio

Thierry Michel, 1990

Rio de Janeiro. Des enfants de la rue, abandonnés à eux-mêmes. La mendicité, le vol, la drogue, mais aussi l’amitié et l’entraide. Pour Luis, dit «  le Rat  », le maître mot est «  manger  »  ; pour Luciano, dit «  China  », la seule morale survivre. Le film les a suivis un mois dans tous les instants de leur vie, du quotidien le plus dérisoire au moment le plus tragique.

Remords (Le)

René Vautier, Nicole Le Garrec, 1973

René Vautier s’interroge sur son incapacité à dénoncer un fait-divers raciste dont il est témoin entre un Algérien et un policier parisien.

Winter soldier

Collectif, 1972

Des vétérans de la guerre qui ont entre 20 et 27 ans, témoignent des atrocités au nom de la civilisation occidentale qu’ils ont commises au Vietnam. Afin d’apporter un contre-témoignage aux mensonges des médias, 125 d’entre eux, décorés, ni insoumis ni déserteurs, se réunissent à Detroit, en février 1971. Des cinéastes décident de filmer cet événement que les médias boycottent.

Avoir vingt ans dans les Aurès

René Vautier, 1972

1961. De jeunes soldats bretons se retrouvent dans le Sud Algérien pour participer à la guerre d’Algérie. Tous se mettent à piller, tuer et violer, sauf Noël Fravelière, hostile à cette guerre et qui refuse de se battre. Il est abattu après avoir libéré un prisonnier algérien.

Ajoncs (Les)

René Vautier, 1970

Fable poétique et humoristique dans laquelle un immigré algérien traverse la Bretagne à la recherche d’un travail. Il trouve une carriole et se met à vendre des ajoncs dans un village…

Caravelle (La)

René Vautier, 1970

À cause du souvenir traumatisant de la guerre d’Algérie, une jeune institutrice française, qui enseigne en Tunisie, noue des rapports difficiles avec un orphelin algérien.

Techniquement si simple

René Vautier, 1970

Essai préalable au tournage d’Avoir vingt ans dans les Aurès. Un technicien coopérant, bourreau ordinaire, se remémore son « travail technique ». Durant la guerre d’Algérie, il installait des mines qui tuent encore de nombreux civils.

Trois Cousins (Les)

René Vautier, 1970

La face cachée de l’immigration. Un conte beau et triste de René Vautier avec Mohamed Zinet.

Un peuple en marche

René Vautier, Ahmed Rachedi, 1963

Ce premier documentaire collectif sur l’Algérie indépendante met l’accent sur l’avenir que doit se construire le peuple algérien

J’ai huit ans

Yann Le Masson, 1961

Film réalisé à partir de dessins d’enfants algériens recueillis dans un camp en Tunisie.

Algérie en flammes

René Vautier, 1958

Vautier a réalisé en 1957 L’Algérie en flammes dans les maquis du F.N.L., avant de devenir directeur du Centre audiovisuel d’Alger qu’il crée en 1962, où il forma de nombreux réalisateurs, et aussi responsable de la formation de réalisateurs au Sahara.

Afrique 50

René Vautier, 1950

Premier film anticolonialiste de l’hexagone, interdit puis récemment primé par le ministère des Affaires étrangères, cet efficace pamphlet contre le colonialisme en Afrique noire valut à son auteur treize inculpations et une condamnation à un an de prison.