Sentiers de la gloire (Les) (Paths of glory)

Un film de Stanley Kubrick

 1957  États-Unis  Fiction  90 mn  Noir & Blanc  Mode de production : Cinéma

 Adapté de : Humphrey Cobb  Scénario : Stanley Kubrick, Jim Thompson, Calder Willingham  Musique : Gerald Fried  Image : George Krause  Montage : Eva Kroll

 Distribution : Kirk Douglas, Ralph Meeker, Adolphe Menjou

Producteurs :
Bryna Productions (Coordonnées inconnues à ce jour)
Harris-Kubrick Productions (A cessé son activité, coordonnées inconnues à ce jour)
Distributeur :
Carlotta films (9, passage de la Boule Blanche, 75012 PARIS, Tél : 01 42 24 10 86, Fax : 01 42 24 16 78, @: jn@carlottafilms.com)

En 1916, durant la Première Guerre mondiale, le général français Broulard ordonne au général Mireau de lancer une offensive suicidaire contre une position allemande imprenable, surnommée « La fourmilière ». Au moment de l’attaque, les soldats tombent par dizaines et leurs compagnons, épuisés, refusent d’avancer…

Premier chef d’oeuvre de la carrière de Kubrick, Les Sentiers de la gloire se définit comme un anti-film héroïque, diatribe désespérée et virulente contre le système de guerre. En racontant l’histoire de soldats condamnés à mort pour avoir refusé de mourir au front, Kubrick fustige l’armée et décrit les rouages absurdes mais inéluctables de la hiérarchie martiale. Tourné en Allemagne, le film impressionne par sa reconstitution des tranchées et la performance magistrale livrée par Kirk Douglas en colonel révolté contre le cynisme et la manipulation des masses. A l’époque, on reprocha à la charge politique son pessimisme et son antipatriotisme. Jugé trop critique envers l’armée, le film ne fut même pas montré en France avant 1975. Aujourd’hui, Les Sentiers de la gloire est devenu un modèle cinématographique incontestable, qui a su dépeindre l’un des plus grands drames de la condition humaine

(source : Carlotta films)

Pour découvrir ce film

Vidéo :

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Période :
Projeté dans les festivals :
Festival du film engagé (Saint-Gênes-Champanelle (63))

Pour aller plus loin

Voir l’analyse du film sur le site Ciné-hig, le site des Clionautes consacré au cinéma et à la vidéo en classe.