Surveillants. Au-delà des murs

Un film de Emma Le Bail Deconchat

 2019  France  Documentaire  52 mn  Couleur  Mode de production : Télévision

 Image : Stéphane Roland  Son : Emma Le Bail Deconchat, Stéphane Roland  Montage : Sabine Simtob Koenig

Producteurs :
Pyramide Production (10 rue des Tanneries, 87000 Limoges, Tél : 05 55 69 24 47, @ : lesfilmspyramide@gmail.com)
France Télévision (Immeuble le Barjac, 1 Boulevard Victor, 75015 PARIS, Tel: 01 44 25 01 40, Fax: 01 44 25 01 42, Mail : ftdinternational(@)francetv.com)
Distributeur :
Pyramide Production (10 rue des Tanneries, 87000 Limoges, Tél : 05 55 69 24 47, @ : lesfilmspyramide@gmail.com)

Ils sont surveillants pénitentiaires, travaillent entre méconnaissance et absence de reconnaissance. Pour eux, la prison n’a pas de frontière physique. Dedans comme dehors, ils vivent sous son emprise, mobilisant leur humanité plutôt que leur colère pour tenter de se protéger, pour tenir le coup.

Comment devient-on gardien de prison ? Comment le reste-t-on ? En quoi cela consiste-t-il exactement ? Comment vit-on au quotidien quand on exerce cette profession ? Comment fait-on face à l’emprise que la prison étend, insidieusement, au-delà des murs ? D’où vient cette image négative des surveillants qui perdure dans l’opinion ? Et aussi, sont-ils condamnés à vivre dans l’ombre de nos regards ?

C’est lors d’un voyage en covoiturage qu’Emma Le Bail Deconchat, réalisatrice, a fait une rencontre déterminante. Assise à côté de Gabriel, surveillant pénitentiaire depuis seize ans, elle a été confrontée à sa réalité violente, son vécu cru, son ressenti sincère… C’est de cette rencontre qu’est né ce film.

Au sein du milieu carcéral, les surveillants se racontent pour donner une image plus juste de leur profession et tenter de déjouer les à priori dont ils souffrent le plus souvent. De nombreux refus catégoriques de s’exprimer ont montré à quel point donner la parole à ces personnes qui travaillent dans ce monde clos est tabou. Malgré cette difficulté, des hommes et des femmes ont accepté de parler, pour représenter l’ensemble de celles et ceux qui risquent leur vie pour protéger la nôtre.

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Projeté dans le festival :