GREC (Groupe de recherche et d’essais cinématographiques)

http://www.grec-info.com

 14 rue Alexandre Parodi  75010 Paris  Tél : 01 44 89 99 99 / 01 44 89 99 94  Fax : 01 44 89 99 96  Mail : info@grec-info.com

Films dans la base

Autre jour en France (Un)

Jean-Gabriel Périot, 2016

Une minute Lumière à Calais.

Tentation de la forteresse (La)

Martina Magri, 2016

Le film se structure autour du montage dialectique des images d’archive de plusieurs événements historiques concomitants : la construction du boulevard périphérique, la guerre d’Algérie, Mai 68. Sur les images se tissent les voix des ouvriers du chantier du boulevard périphérique, retrouvés aujourd’hui, livrant leur mémoire de la construction du rempart routier.

Ils me laissent l’exil - Les Objets

Laëtitia Tura, 2016

Une carte mémoire, un imperméable, une voiture miniature, un béret : objets sauvés de la traversée des frontières, objets donnés ou oubliés. C’est aussi dans ces fragiles traces qu’une transmission de la mémoire de l’exil est possible. ce documentaire raconte ce passage de l’objet familial en possible objet patrimonial. Car l’enjeu est bien de faire une pleine place dans le récit national aux mémoires minorisées, reléguées dans l’arrière-cour de l’Histoire.

Sinto a tua falta

Lucas Roxo, 2016

En février 1971, Léonor quitte le Portugal pour s’installer en France. Sa fille ne la rejoindra qu’au bout de quatre mois. Quarante ans plus tard, nous retraçons le chemin de l’exil pour ausculter la distance créée par le passage de la frontière. En réécrivant les lettres jamais prononcées, en revenant sur les lieux de l’époque, un nouveau mouvement s’enclenche.

On ira à Neuilly inch’allah

Anna Salzberg, Mehdi Ahoudig, 2015

A Paris, de jeunes travailleurs de Vélib’ apprennent la lutte et tentent de s’organiser lors de leur première journée de grève. Par son dispositif, le film interroge la relation tendue entre image et son au cinéma.

António, Lindo António

Ana Maria Gomes, 2015

Une enquête filmique sur l’oncle de la réalisatrice, parti au Brésil il y a cinquante ans. Cet exilé portugais a laissé derrière lui une vie de berger pour s’installer à Rio de Janeiro. Au fil des ans, il a répété à sa mère qu’il reviendrait… mais un demi-siècle plus tard, elle l’attend toujours. Au Portugal, sa famille spécule sur son existence et évoque le souvenir d’un artiste insouciant qui a brûlé la vie par les deux bouts.

Seulement l’inconnu

Anne-Lise Maurice, 2015

Une femme fait irruption dans un monde réduit à une vie souterraine. Elle se heurte à l’organisation stricte d’un poste-frontière, gardé par un homme qui contrôle chaque jour les migrants en attente d’un ailleurs. Rituel immuable et absurde, que la présence de cette femme va lentement bouleverser.

10949 femmes

Nassima Guessoum, 2014

À Alger, Nassima Hablal, héroïne oubliée de la Révolution algérienne, raconte son histoire de femme dans la guerre, sa lutte pour une Algérie indépendante.

Donne un poisson à un homme

Alasttal Iyad, 2013

En Corse, Iyad, jeune palestinien rencontre Michel, un pêcheur, et évoque avec lui son pays, la Palestine et ses misérables pêcheurs, le manque de liberté et de solidarité entre les peuples. Les textes de Mahmoud Darwich résonnent comme un écho pour établir le lien de proximité entre les deux rives.

Nuit remue (La)

Bijan Anquetil, 2012

« La nuit remue » montre ce qui se passe parfois la nuit tombée autour d’un feu de fortune allumé au cœur de nos villes. Un film sur les passagers de nuit de l’Europe. Sur une jeunesse afghane qui se vit dans l’exil et qui, clandestinement, écrit son histoire. Avec des actes, des mots et des téléphones portables.

5-7 rue Corbeau

Thomas Pendzel, 2007

Petit bout de la lorgnette, le « 5-7 rue Corbeau » permet de voir loin et large, il fournit la matière d’une réflexion plus générale sur la ville, l’habitat, l’exil, et sur la possibilité de faire d’un film un lieu de mémoire.

Lettre du dernier étage

Olivier Ciechelski, 2004

Un femme âgée décrit dans une lettre tout ce qu’elle voit de sa fenêtre…

Sous le ciel lumineux de son pays natal

Franssou Prenant, 2001

Trois Libanaises, l’une juive, l’autre musulmane et la dernière chrétienne, évoquent en voix off leur jeunesse, leurs rêves, leurs engagements, leurs luttes, leur exil et leur retour à Beyrouth. Jamais on ne les verra. Leurs témoignages s’enlacent, se complètent, s’enrichissent, formant un tableau indirect mais précieux des terribles années de guerre qui ont endeuillé le pays.

Lettre à ma mère

Joële Van Effenterre, 2001

Dans ce film, la réalisatrice revient sur ses relations familiales, et en particulier sur ses relations avec sa mère. Il s’agit d’un film essentiel, au plein sens du terme, car cette démarche cinématographique réconcilie la réalisatrice avec les siens et avec elle même.

De François à François

Sylvie Dreyfus, 2001

A travers une lettre de François Mitterrand à François 1er, ce court document fait défiler les métiers, les missions de la BnF , au fil du temps et de l’eau…

Choses rouges (Les)

Arnaud des Pallières, 1994

Un ouvrier rentre de l’usine, sur sa mobylette, à travers la banlieue-est de Paris. En pensée, il dresse le musée imaginaire des choses rouges. «  Il avait l’air d’un rescapé, d’un clochard des insurrections éternelles, et il bougonnait «  Communisme  ! Communisme  !” d’une façon inoubliable.”

Attention ! les clients sont derrière la porte

Annie Mercier, 1993

Une journée chez Tati à Paris, le plus populaire des grands magasins, du rayon mariage au rayon parfumerie, des caisses au vestiaire, de la cantine à la zone de déchargement. Un bouquet d’images tendres, drôles, incongrues parfois, mais jamais indiscrètes, glanées avec la chaleureuse complicité du personnel et des clients.

Et les dimanches ?

Nora Seni, 1976

C’est dimanche, dans une ville de province en France. Ismaël, un travailleur immigré turc, marche dans les rues qui se vident peu à peu, passe devant les cafés et les boutiques fermées. Il est venu sans sa famille. Il ne peut que marcher, seul. Pendant ce temps, en Turquie, de jeunes travailleurs attendent le moment de partir pour l’étranger.

Enfants du gouvernement (Les)

Claude Lefevre-Jourde, Josée Constantin, 1974

En décembre 1971, les élèves du C.E.T. de Plessis-Robinson, collège réservé aux mineures enceintes, agées de 13 à 18 ans se mettent en grève. A travers une série d’interviews, elles parlent de leur situation et de leur lutte.

Mon village un village parmi tant d’autres

Taïeb Louhichi, 1972

Le village de Mareth en Tunisie où l’émigration y motive et conditionne toutes les conjonctures, un village filmé au moment du départ, durant l’absence et pendant le retour des travailleurs.

46 jours qui précédèrent la mort de Françoise Guiniou (Les)

Christian Boltanski, 1971

Essai de reconstitution des derniers jours d’une jeune femme menacée d’expropriation, qui décide de se cloîtrer dans son appartement avec ses deux enfants, jusqu’à ce que mort s’ensuive.