Pas en mon nom

Un film de Daniel Kupferstein

 2019  France  Documentaire  Prise de vue réelle  92 mn  Couleur  Mode de production : Auto-production  VF

 Scénario : Daniel Kupferstein  Musique originale : Anouar Brahem, Renaud Garcia-Fons  Image : Christophe Cordier, Nicolas Gayraud, Pablo Rosenblatt, Daniel Kupferstein  Son : Suzanne Durand  Montage : Alice Lary

 Participants : Bernard Bloch, Emmeline Fagot, Andrée Bensoussan, Maurice Rasjfus, Karen Akoka, Rony Brauman, Robert Kissous, Esther Benbassa

Producteur :
Distributeur :
Daniel Kupferstein (Tél : 06 82 28 01 91)

 »Très souvent, lorsque les conflits violents reprennent au Proche-Orient, les français d’origine juive sont appelés à soutenir inconditionnellement l’État d’Israël. Pourtant, un certain nombre d’entre eux, comme moi, refusent de s’enfermer dans ce schéma. Attachés à une paix dans cette région du monde, nous rejetons cette assignation identitaire tout en craignant le développement de l’antisémitisme. Voilà pourquoi, je suis allé à la rencontre de quelques personnes vivant en France, qui affirment, non seulement leur opposition à la politique israélienne vis à vis des Palestiniens, mais dénoncent aussi, les amalgames et glissements antisémites qui se cachent autour de ce conflit en rendant tous les juifs co-responsables de la politique israélienne. Malheureusement ce point de vue ne se fait pas suffisamment entendre…

Ce film est basé autour de trois grandes thématiques : les origines, traditions et religion ; le lien avec Israël et l’engagement ; et, pour finir, par ce que j’ai appelé l’instrumentalisation du conflit et les dérapages. » - Daniel Kupferstein

Extraits de la note de soutien de la Ligue des droits de l’Homme

« Nombreux sont les Français d’origine juive à avoir subi, eux-mêmes ou dans leur famille, les conséquences de l’antisémitisme en France durant la Seconde Guerre mondiale, ou ailleurs, notamment dans l’Algérie coloniale, que leur famille soit originaire d’Europe centrale ou de l’espace méditerranéen. C’est le cas du réalisateur, qui échange dans ce film avec huit d’entre eux sur l’histoire personnelle de chacun, tout en parlant aussi de l’injonction dont ils sont l’objet de se solidariser avec la politique israélienne lors du conflit au Proche-Orient entre l’Etat d’Israël et les Palestiniens qui aspirent aussi à un Etat, à une vie de liberté et à des droits de citoyens. Confrontés à ce conflit, les Français d’origine juive sont souvent appelés à soutenir inconditionnellement l’Etat d’Israël. Pourtant, un certain nombre d’entre eux, comme le réalisateur lui-même, refusent de s’enfermer dans ce schéma. Attachés à une paix juste dans cette région du monde, ils rejettent cette assignation identitaire tout en craignant en France le développement de l’antisémitisme. »

Pour découvrir ce film

Vidéo à voir en ligne :

Vous souhaitez organiser une projection non commerciale du film ?

Découvrir les catalogues d’organismes de diffusion spécialisés sur le site d’Autour du 1er mai

Le film dans la Base cinéma & société

Chemins d’accès :
Période :

Pour aller plus loin

La Ligue des droits de l’Homme soutient le film : lire la note de soutien.