Sans frapper (That wich does not kill)

Un film de Alexe Poukine

 2019  Belgique  Documentaire  85 mn  Couleur  Mode de production : Cinéma

 Adapté de : texte d’Ada Leiris  Image : Kirschfink Elin  Son : Bruno Schweisguth, Paulus Marie,  Montage : Bruckert Agnès

Producteurs :
Alter Ego Production (48 rue de Bourgogne, 45000 Orléans, Tél : 02 38 80 79 44, @ : info@alterego-prod.com)
Centre Vidéo de Bruxelles (CVB) (111 rue de la Poste, 1030 Bruxelles, BELGIQUE, T: +32 (0)2 221 10 50, F: +32 (0)2 221 10 51, @ : info@cvb.be)
Distributeur :
Centre vidéo de Bruxelles (CVB) (111 rue de la Poste, 1030 Bruxelles, BELGIQUE, T: +32 (0)2 221 10 50, F: +32 (0)2 221 10 51, @ : info@cvb.be)

Ada, 19 ans, qui accepte d’aller dîner chez un type qu’elle connaît. Tout va très vite, elle ne se défend pas. Son sexe est déchiré, son esprit diffracté. Malgré ça, ou à cause de ça, elle retourne seule, à deux reprises, se confronter à cet homme. Son récit se mélange à ceux d’autres, tous différents et pourtant semblables. La même sale histoire, insensée et banale.

Note de Ciclic :

Le texte sur lequel se base le film est écrit par Ada Leiris. Il est cru, violent parfois agressif mais est récité avec un calme et une certaine sérénité qui lui donne une grande force. Cela est accentué par la construction minimaliste et épuré de la mise en scène et de la construction des plans. La mise en scène du film est très construite et les entretiens permettent de prendre le temps de laisser la parole aux femmes et aux hommes, de tout âges, filmés.

Le film marque une volonté forte de donner la parole aux hommes et aux femmes qui ont subi un viol. L’histoire d’Ada permet aux personnes de raconter une histoire qui n’est pas la leur pour ensuite évoquer leur propre histoire et vécu. Il y a une diversité des personnes filmées qui permet une identification et une remise en question de chacun de nous. Le film remet en cause la question de la honte et de la culpabilité que les femmes et les hommes ressentent après un viol. Il pose également une question assez universelle qui touchera probablement chacun des spectateurs : a-t-on un jour franchi les limites de l’acceptable ? Le film a la force de permettre d’amener chacun de nous à réfléchir sur la situation décrite, de comprendre et de penser à ce que nous avons vécu.

Pour découvrir ce film

À télécharger :
Dossier de presse (PDF - 1,6 Mio)

Le film dans la base

Chemin d’accès :