Aile ou la cuisse (L’)

Un film de Claude Zidi

 1976  France  Fiction  110 mn  Couleur  35 mm  Mode de production : Cinéma  VF

 Scénario : Claude Zidi, Michel Fabre  Musique : Vladimir Cosma  Image : Claude Renoir, Wladimir Ivanov  Son : Jean-Claude Laureux  Montage : Robert Isnardon, Monique Isnardon, Maurice Laumann

 Participants : Louis de Funès, Coluche,

Producteur :

Le film traite sur le mode comique et visionnaire d’un problème naissant dans la France des années 1970 : la malbouffe due à la nourriture industrielle. Claude Duchemin dirige un célèbre guide gastronomique de renom et est sur le point d’entrer à l’académie française. Avec l’aide de son fils Gérard en qui il voit son digne successeur, il déclare la guerre à son ennemi de toujours, Tricatel, spécialiste de la cuisine industrielle, qui veut voler les premières épreuves du guide et racheter les restaurants haut de gamme où il entend appliquer ses méthodes culinaires. La visite de l’usine Tricatel est sans aucun doute le clou du spectacle. En 1976, on découvre ce dont est capable l’industrie agro-alimentaire : transformer du pétrole en vin, transformer du plastique en poisson ou en poulet et etc… Tricatel affirme qu’il nourrit des milliers de foyers mais à quel prix ? À l’heure des McDonald’s on peut se dire que Duchemin a perdu sa guerre. Aujourd’hui la gastronomie française ressemble de plus en plus à un petit village d’Armorique qui résiste péniblement à l’envahisseur. Les derniers chefs dignes de ce nom font des pieds et des mains à la TV pour ne pas disparaitre. Ceci dit, on ne peut seulement se battre contre les Tricatel, à coup de restaurants 4 étoiles, inacessibles à tous. Aujourd’hui la malbouffe s’est généralisée. On peut ainsi se dire que la société libérale mondialisée produit la nourriture qu’elle mérite, malgré quelques poches de résistance qui se battent pour la qualité pour tous.

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Films en lien :