Libé : je t’aime moi non-plus

Un film de Patrick Benquet

 2008  France  Documentaire  52 mn  Couleur  Mode de production : Télévision  VF

Producteurs :
Forum des images (Porte Saint-Eustache, 75001 Paris, tél : 01 44 76 63 00, fax : 01 44 76 63 50, mail : contact@forumdesimages.fr)
Bo Travail ! (30 rue d’Armaillé, 75017 Paris, Tél. : 01 56 68 18 19, Mail : contact@botravail.fr)
Distributeur :
Bo Travail ! (30 rue d’Armaillé, 75017 Paris, Tél. : 01 56 68 18 19, Mail : contact@botravail.fr)

Libé : je t’aime, moi non plus propose un autre regard sur Mai 68 et sur les années qui ont suivi.

En examinant ce que fut Libération première manière qui, de 1973 à 1981, a traversé les déferlantes des années 70, le film raconte l’histoire d’une génération. Prenant au sérieux les idées de 68 et tentant de les mettre en pratique, le journal a été porteur d’invention et de folie, de moments d’inspiration fulgurante, d’excès parfois sidérants. Après des jours et des nuits d’une formidable intensité, les réveils furent souvent rudes. L’équipe du journal, à l’image de toute une génération, dut subir des mues successives et passer par des conflits parfois douloureux. Pourtant, tous ceux qui ont participé à cette expérience ont vécu, chacun et chacune à leur manière, l’espoir immense de « changer la vie »..

En février 1973, Jean-Paul Sartre, Serge July, Philippe Gavi, Bernard Lallement et Jean-Claude Vernier fondent le journal Libération. Un manifeste est rendu public le 3 février qui constitue la charte politique du journal dont la doctrine devait être « Peuple , prend la parole et garde-la ». Le quotidien se voulait sans publicité ni actionnaires financiers. Un premier numéro de quatre pages paraît le 18 avril 1973 lançant une souscription pour le financement « d’un organe quotidien entièrement libre ». Le 22 mai, Libération sort pour la première fois en kiosque au prix de 0,80 franc.

Jean-Paul Sartre est le premier directeur de publication du journal. Il le reste jusqu’à sa démission le 24 mai 1974 pour raison de santé. Serge July lui succède.

Libération dans cette période encourage tous les combats des opprimés. Quand les travailleurs de LIP, menacés de licenciement, occupe leurs usines, Libération titre en première page «Travailleurs, vous pouvez faire de même». Le journal refuse les publicités payantes, car la direction est convaincue que sans indépendance financière, une indépendance politique est impossible. De 1973 à 1981, Libération est dirigé par ses salariés; il n’y a pas de hiérarchie des salaires et toutes les décisions importantes sont prises par l’assemblée générale des salariés, à la majorité des voix.

Film programmé lors de la 3ème Décade Cinéma et Société 2008 sur les années 68 au cinéma

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Période :