Vague citoyenne (La)

Un film de François Guieu

 2015  France  Documentaire  113 mn  Couleur  Mode de production : Cinéma

 Scénario : François Guieu, Vincent Hachet  Musique : 8 secondes - Les Cowboys Fringants  Image : François Guieu, Arnaud Briotet, Aferdite Ibrahimaj  Son : Xavier Pons, Frédérique Pfohl  Montage : David Jungman, Laura Schmit

Producteurs :
Label Vidéo (2 rue Paul Éluard, 93100 Montreuil, @ : labelvideo@free.fr)
Entre2prises (2 rue Paul Éluard, 93100 Montreuil, Tél / fax: 01 42 87 73 06, @ : info@entre2prises.fr)
Télé Bocal (12 Villa Ribérole, 75020 Paris, Tel : 01 43 48 02 08)
Distributeur :
Label vidéo (2 rue Paul Éluard, 93100 Montreuil, @ : labelvideo@free.fr)

Vague Citoyenne est comme l’eau, tombe du ciel, coule, s’infiltre et gonfle les flots. L’eau est à qui ? À l’État, aux politiques, aux multinationales, aux financiers qui cherchent à se l’approprier, ou bien… à nous toutes et tous ? Des femmes et des hommes, en une déferlante citoyenne, réclament leur simple droit vital. L’eau. En France. Berceau des marchands mondiaux de ce bien commun.

Ce film les suit pendant six années et nous plonge dans le bain des militants de l’eau, de leurs actions coup-de-poing et dans les méandres de la justice française. Les multinationales n’hésitent pas à user de procédés d’un autre âge, dignes de films d’espionnage pour décrédibiliser le mouvement. Une véritable guerre est déclarée. Face à la voix dominante de l’argent, d’autres voix s’élèvent. Ces luttes du quotidien et leurs victoires érodent, vague après vague, le pouvoir des puissants de l’eau.

Vague Citoyenne ou l’odyssée des mouvements citoyens en France en écho à ceux du monde.

__________________

Tout commence en 2008, en banlieue parisienne, à l’occasion du renouvellement du plus grand marché de distribution d’eau potable d’Europe (360 millions d’euros de chiffre d’affaires), celui du Syndicat des Eaux d’Ile-de-France (SEDIF) qui regroupe alors 144 communes. Depuis 1923, ce marché est confié à Veolia. Pour la première fois, la société civile s’exprime à ce sujet et fait entendre la voix d’une alternative publique pour la gestion de l’eau. Un contre-pouvoir citoyen émerge.

En suivant les protagonistes de ces mouvements non partisans, nous découvrons les différentes facettes de la marchandisation de l’eau en France : pollution, surfacturation, santé publique, corruption, environnement… et leurs influences néfastes sur la gestion d’une ressource pourtant essentielle à la vie.

Le combat semble inégal, c’est David contre Goliath. Mais ces mouvements citoyens obtiennent des victoires, grâce à une palette de formes d’actions ciblées et novatrices : jusqu’où faut-il aller pour se faire entendre des pouvoirs publics ? Production de contre-expertises, débats et projections publics, batailles juridiques, actions coup de poing pacifiques teintées d’humour, et jusqu’à la désobéissance civile ! Les arguments en faveur d’une gestion publique font mouche. D’autant plus que, de part et d’autre du périphérique, les régies Eau de Paris et Eau des Lacs de l’Essonne, nouvellement créées, ont mis en place des gestions publiques réussies, à l’avantage des usagers et dans l’intérêt général.

En parallèle, la tenue du Forum Alternatif Mondial de l’Eau, à Marseille en mars 2012, ouvre des perspectives internationales. Avec quarante fois moins de moyens, le FAME a dépassé le forum officiel en nombre de participants. Partage d’expériences et propositions de solutions pragmatiques et viables font face à la menace de la marchandisation croissante du bien commun.

Sur un autre terrain, la levée citoyenne contre les gaz et pétrole de schiste connaît un essor fulgurant, tient tête au gouvernement et s’interpose face aux premières tentatives de forage en région parisienne.

Vague Citoyenne met en scène des protagonistes qui rejoignent, par leur démarche, les mouvements des indignés, des printemps arabes, des ZAD de Notre Dame des Landes ou de Sivens. Parce qu’aujourd’hui, être citoyen, c’est participer aux enjeux de demain, car l’Etat, c’est lui.

Pour découvrir ce film

À télécharger :
Dossier de presse (PDF - 1,8 Mio)
Sur internet :

Le film dans la base

Chemin d’accès :