Salaam Isfahan

Un film de Sanaz Azari

 2010  Belgique  Documentaire  59 min  Couleur  Mode de production : Cinéma  VOSTF, VOSTA ()

 Scénario : Sanaz Azari  Son : Fred Meert  Montage : Yannick Leroy

Producteur :
Entre chien et loup (150, rue Legendre, 75017 Paris, tél : 01 42 43 85 15, fax : 01 42 43 85 15, mail : chienloup@wanadoo.fr)
Distributeur :
CBA (Centre de l’audiovisuel à Bruxelles) (19 F avenue des Arts, B-1000 Bruxelles, Belgique, Tél : 32 2 227 22 30, Fax : 32 2 227 22 39, Mail : cba@skynet.be)

Sous le prétexte de prendre des photos des passants, la réalisatrice prend le pouls de l’Iran à la veille des élections de juin 2009 qui verront la reconduction de Mahmoud Ahmadinejad au pouvoir. Au cours de la séance photo, un dialogue s’engage qui permet aux personnages de se révéler subtilement. Le film trace le portrait d’une société avant, pendant et après les élections, courte période de rêves où un espoir de changement se dessine.

Extrait de la critique de Catherine Nelson-Pollard :

« Subtile et respectueuse dans son approche, la réalisatrice reste en arrière-plan pour laisser, aux habitants de sa ville natale, la place pour exprimer leurs pensées. Ce film ne nous dit pas ce qu’est l’Iran, il ne nous parle ni de la foule tumultueuse ni de politique pure et simple, il s’agit plutôt de voix individuelles, d’espoirs personnels et de la nécessité de chacun à vouloir à s’exprimer. ( …)

Beaucoup de participants dans le film ont envie d’être pris en photo pour un documentaire européen. Leur volonté indique leur besoin de se faire entendre, leur besoin d’être reconnu comme individu. Ce qui est sans doute le plus poignant, ce sont ces instants fugitifs saisis avant le déclenchement de l’appareil photo, Ces moments où les réactions et les gestes des gens offrent un bref aperçu d’eux-mêmes, qu’ils regardent nerveusement la caméra ou qu’ils posent sans vergogne. (…)

Superbement filmé, Salaam Ispahan documente les vies, les réactions et les sentiments de gens normaux qui vivent dans des circonstances extraordinaires. En donnant la parole à ces personnes, qui, sciemment ou inconsciemment, racontent leur propre histoire, Sanaz Azari nous livre une autre expérience de l’Iran, un Iran qu’elle nous permet d’approcher. Et elle le fait avec grâce. » (source : Sans Canal Fixe)

Pour découvrir ce film

Vidéo :

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Période :