Gaumont

http://boutique.gaumont.fr/

 25, quai Galliéni  92150 Suresnes  Tél : 01 46 84 19 19  Fax : 01 46 04 42 31  Mail : contact@columbia-tristar-dvd.com

Films dans la base

Histoire(s) du cinéma

Jean-Luc Godard, 1999

Citant, juxtaposant, triturant, célébrant le 7e art comme une synthèse des six autres, Godard refait le XXe en un vertigineux rébus.

A nos amours

Maurice Pialat, 1983

A quinze ans, Suzanne découvre avec lucidité et une certaine amertume que ce qu’elle aime faire avec les hommes, c’est l’amour et rien d’autre. Le reste ne serait-il qu’ennuie ou illusion ?

Lettre à Freddy Buache

Jean-Luc Godard, 1981

Jean-Luc Godard adresse une lettre audiovisuelle à Freddy Buache, fondateur de la Cinémathèque suisse et grand admirateur du cinéaste. Il filme Lausanne, ville qui a perdu toute sa poésie, et ses habitants et parle de ce qui fait le cinéma : de la lumière, des mouvements et des couleurs.

Dieux sont tombés sur la tête (Les)

Jamie Uys, 1980

Une bouteille de coca-cola, jetée d’un avion, atterrit en plein milieu d’un village bushmen. Ce don des dieux sème la discorde dans la tribu qui n’a de cesse de s’en débarrasser. Un des films les plus charmants et les plus frais du cinéma contemporain.

Christ s’est arrèté à Eboli (Le)

Francesco Rosi, 1978

Anti-fasciste notoire, Carlo Levi est assigné à résidence en 1935 dans un petit village du sud de l’Italie. Romancier et medecin, il se met peu a peu à soigner les paysans pauvres de la campagne. Ce que ne supportent pas les notables du village.

Chagrin et la pitié (Le) (Chronique d’une ville française sous l’occupation)

Marcel Ophüls, André Harris, 1969

Clermont-Ferrand et l’Auvergne, pendant les années 40 à 45, la guerre, la défaite, l’occupation allemande, le départ de l’occupant, la résistance triomphante, la fin de la guerre.

Chinoise (La)

Jean-Luc Godard, 1967

Dans un appartement dont les murs sont recouverts de petits livres rouges, des jeunes gens étudient la pensée marxiste-léniniste. Réalisé un an avant les événements de Mai 68, La Chinoise est considéré comme un film prophétique.

Tontons flingueurs (Les)

Georges Lautner, 1963

Sur son lit de mort, le Mexicain fait promettre à son ami d’enfance, Fernand Naudin, de veiller sur ses intérêts et sa fille Patricia. Fernand découvre alors qu’il se trouve à la tête d’affaires louches dont les anciens dirigeants entendent bien s’emparer. Mais, flanqué d’un curieux notaire et d’un garde du corps, Fernand impose d’emblée sa loi.

Amour existe (L’)

Maurice Pialat, 1962

Aubervilliers, Pantin, Courbevoie, Nanterre…Un itinéraire à travers la banlieue parisienne de la fin des année cinquante.

Antoine et Antoinette

Jacques Becker, 1946

Antoine, ouvrier imprimeur, aime Antoinette, jolie et coquette vendeuse dans un grand magasin des Champs-Elysées. Leur vie réglée et heureuse, faite de petits riens, de gentillesse, d’un peu de jalousie et de rêve aussi, frôlera une fois le drame sous la forme d’un billet de loterie perdu mais finalement retrouvé.

Atalante (L’)

Jean Vigo, 1934

L’Atalante est en rupture totale avec la majeure partie du cinéma français des années trente, cinéma de prose dur et réaliste, parfois cynique. Fragile et souvent balbutiant, L’Atalante n’est au contraire que poésie, traversée de quelques éclairs surréalistes.

Zéro de conduite

Jean Vigo, 1933

Trois internes se rebellent et organisent une révolte dans un collège de province. Une oeuvre longtemps censurée toujours d’avant-garde du cinéma français.

A propos de Nice

Jean Vigo, 1930

Jean Vigo tourne un pamphlet virulent où Nice devient le lieu clos d’un conflit entre deux mondes.