Films dans la base

Alice Guy, l’inconnue du 7e art

Valérie Urréa, Nathalie Masduraud, 2021

Qui, en dehors des cinéphiles, connaît aujourd’hui Alice Guy (1873-1968)  ? Elle fut pourtant la première femme derrière la caméra, et la première réalisatrice et productrice de films de fiction de l’histoire. Raconté à la première personne, ce beau documentaire redonne sa juste place à cette pionnière, dont le nom a été effacé de l’histoire du septième art.

Regard noir

Aïssa Maïga, Isabelle Simeoni, 2019

Ce documentaire interroge la représentation des femmes noires à l’écran et se présente comme un road-movie à la recherche d’initiatives inclusives pour plus de diversité dans le cinéma, en France et aux États-Unis, en passant par le Brésil et le Danemark.

Village (Le)

Claire Simon, 2019

À la recherche d’un modèle économique, qu’ils rêvent de fruits, de vin ou de cinéma, les habitants de Lussas, petit village d’Ardèche, sont les acteurs d’une course poursuite. Il s’agit, dans un monde très actuel qui conjugue mondialisation, internet et développement durable, de vivre selon ses idées. On y crée une télé, on y étudie et produit, on y diffuse du cinéma documentaire, on y cultive des fruits, on y fabrique du vin, toutes ces choses que l’on aime et que l’on veut continuer à faire au mieux… Cela sera-t-il possible  ?

Hal Ashby, l’insoumis du Nouvel Hollywood

Amy Scott, 2018

Par un examen des films du cinéaste iconoclaste Hal Ashby (Harold et Maude, La Dernière Corvée, Le Retour), Amy Scott dévoile la façon dont l’œuvre brillante et précurseuse d’Ashby a contribué à définir à la fois le Nouvel Hollywood des années 1970 et la vie américaine.

Delphine et Carole, insoumuses

Callisto Mc Nulty, 2018

La célèbre comédienne franco-suisse Delphine Seyrig avait plus d’une facette. Avec Carole Roussopoulos, sa compatriote et inséparable amie, l’actrice a traversé les années 1970 caméra au poing, célébrant le féminisme, l’insolence et l’humour. Callisto McNulty, la petite fille de Carole Roussopoulos, rend un vibrant hommage à deux insoumises libres, joyeuses et radicales, qui n’ont cessé de défendre leur liberté en tant que femmes et artistes.

Joséphine Baker - Première icône noire

Ilana Navaro, 2017

Chanteuse, danseuse et comédienne accueillie au Panthéon à Paris : Joséphine Baker avait tous les talents. Adulée en Europe, elle se heurtera au racisme de l’Amérique ségrégationniste, son pays natal. Serti de superbes archives, le récit du destin hors du commun de la première star noire et de ses combats.

Cinéma dans l’œil de Magnum (Le)

Sophie Bassaler, 2017

À l’occasion des 70 ans de Magnum, retour sur le lien noué entre les photographes de l’agence mythique et le monde du cinéma. Une plongée unique dans le regard des créateurs, parmi lesquels Robert Capa, Cartier-Bresson, ou Josef Koudelka.

Madame Saïdi

Bijan Anquetil, Paul Costes, 2017

Ce documentaire est le portrait d’une comédienne iranienne pas comme les autres. Mère de martyr de plus de 70 ans, figure d’Ali Abad, son quartier populaire du sud de Téhéran, Madame Saïdi est devenue, sur le tard et à la surprise générale, star de cinéma.

Emmanuelle Riva, c’est ton nom

Michelle Porte, 2016

Si Hiroshima mon amour d’Alain Resnais a révélée au public Emmanuelle Riva, actrice rare et secrète, c’est Amour (Palme d’or 2012) de Michael Haneke qui la consacre. Du théâtre au cinéma, on suit le cheminement d’une jeune fille partie de ses Vosges natales pour devenir une comédienne reconnue et mythique.

Cinéma novo

Eryk Rocha, 2016

Un essai filmique, politique et poétique qui évoque les grands films du Cinema Novo. De nombreuses interviews des réalisateurs Nelson Pereira dos Santos, Glauber Rocha, Leon Hirszman, Joaquim Pedro de Andrade, Ruy Guerra, Walter Lima Jr. ou encore Paulo César Saraceni.

Filmer obstinément, rencontre avec Patricio Guzmán

Boris Nicot, 2014

Portrait d’un homme hanté par l’histoire de son pays, qui a choisi de lutter contre l’oubli avec les armes du documentaire.

Artistes et le Parti (Les)

Yves Riou, Philippe Pouchain, 2013

Les réalisateurs Yves Riou et Philippe Pouchain nous plongent dans l’histoire des artistes français «  compagnons de route  » du Parti communiste, de la Libération à 1968. Place aux créateurs – chanteurs, peintres, acteurs ou metteurs en scène, poètes – qui, au sortir de la Guerre, ont fait le choix de l’engagement communiste, liant leur destinée personnelle à l’espoir collectif d’un monde égalitaire et à …«  des lendemains qui chantent  ». Dans un monde divisé en deux blocs et dans une France en pleine reconstruction, le Parti est auréolé par la gloire de la Résistance et offre un horizon révolutionnaire romantique et absolu. Picasso, Ferrat, Montand et Signoret…, parmi tant d’autres, se sont fait les porte-paroles du PC.

Musidora, la dixième Muse

Patrick Cazals, 2013

Ce film permet de redécouvrir Musidora, cette créatrice devenue l’un des grands mythes du cinéma français. De nombreux documents inédits (extraits de films, photos, manuscrits) figurent dans ce film grâce à sa famille.

Adios Carmen

Mohamed Amin Benamraoui, 2013

Le Rif, 1975. Amar, 10 ans, vit seul avec son oncle, violent et buveur, depuis que sa mère, veuve, est partie se remarier en Belgique. Avec Carmen, réfugiée espagnole fuyant le franquisme, il découvre le cinéma. Bientôt, les premières tensions entre le Maroc et l’Espagne se profilent…

Tati… par le geste

Jean-Jacques Bernard, 2013

Mêlant documentaire et fiction, Jean-Jacques Bernard filme deux comédiens qui s’efforcent de tout voir et de tout savoir sur Jacques Tati, à partir d’un geste furtif de Playtime.

Guerre d’Hollywood (La)

Michel Viotte, 2013

Un documentaire historique en deux parties sur l’engagement du cinéma hollywoodien dans la Seconde Guerre mondiale.

Story of film : Une histoire du cinéma

Mark Cousins, 2012

Story of Film : Une histoire du cinéma est un guide, une somme, une encyclopédie du cinéma mondial, de sa naissance à nos jours. Un voyage international à travers le septième art.

Nouvelle vague : quand le cinéma prend des couleurs

Édouard Mills Affif, 2012

A travers des extraits de films et des témoignages, ce film raconte la saga d’acteurs et de cinéastes issus de l’immigration maghrébine ayant su renouveler en profondeur le cinéma français.

Film et son époque (Un) - Il était une fois… « la Règle du jeu »

Anne Kunvari, 2011

Dans ce documentaire historique autour du film La Règle du jeu, de nombreux documents d’archives font revivre Jean Renoir, tandis que les comédiennes Paulette Dubost et Leslie Caron, ainsi que le neveu de Jean Renoir témoignent aujourd’hui sur le cinéaste tel qu’ils l’ont connu.

Algérie, images d’un combat

Jérôme Laffont, 2009

Comme tous les conflits modernes, la guerre d’Algérie a posé des enjeux en termes de représentation par l’image. Face à l’abondance de films tournés par l’armée française, et en réaction à leur discours, quelques cinéastes dont René Vautier se sont engagés aux côtés des combattants algériens pour garder trace de leur lutte.

René Vautier, cinéaste franc-tireur

Sabrina Malek, Arnaud Soulier, 2002

Le film part à la rencontre du cinéaste René Vautier. À 72 ans, longtemps censuré, il reste encore aujourd’hui peu connu du grand public. Pourtant, son parcours atypique a fait de lui un symbole du cinéma engagé.

Commune : Paris, 1871 (La)

Peter Watkins, 2000

La Commune de Paris 1871, événement majeur dans les annales du mouvement ouvrier, reste pourtant l’une des pages les plus singulièrement méconnue de l’histoire de France.

René Vautier l’indomptable

Jacques Royer, 1996

Une mise en scène particulièrement ironique, à l’image du réalisateur indomptable que l’humour au vitriol n’a jamais effrayé.

Jardin oublié - La vie et l’oeuvre d’Alice Guy-Blaché (Le)

Marquise Lepage, 1995

Un documentaire qui réhabilite la mémoire de la première réalisatrice de l’histoire du cinéma, Alice Guy.

Au pays des chasseurs de têtes

Edward Sheriff Curtis, 1914

Réalisé par le photographe Edward S. Curtis, le film met en scène, par le biais d’une épopée romanesque, l’existence des Kwakiutl de la province de la Colombie-Britannique au Canada.

Commune (La)

Armand Guerra, 1913

Première et touchante tentative dans l’histoire du cinéma, qui plus est par une coopérative libertaire, de reconstituer les débuts de la Commune de Paris. Apparition, in fine, des derniers communards.

Ceux de chez nous

Sacha Guitry, 1915 (1954)

A sa table de travail, entouré par sa collection d’œuvres d’art, Sacha Guitry présente et commente les images qu’il a tournées dans les années 1914-1915. Ce sont de courtes séquences qui représentent Auguste Rodin, Edmond Rostand, Edgar Degas, Claude Monet, Sarah Bernhardt, maître Henri-Robert, Camille Saint-Saëns, Octave Mirbeau, Anatole France, Antoine, Auguste Renoir, Lucien Guitry.