Révolutions sexuelles

Un film de Sylvain Desmille

 2017  France  Documentaire  2 X 55 min  Couleur  Mode de production : Télévision

 Scénario : Sylvain Desmille

Producteurs :
Les Batelières productions (27 rue de la Rochefoucauld, 75009 Paris, Tél : 01 84 17 55 04, @ : contact@lesbatelieresproductions.com)
Arte France (8, rue Marceau, 92785 Issy-les-Moulineaux cedex 9, Tél : 01.44.30.46.00)
RTS (Radio Télévision Suisse) (Quai Ernest-Ansermet 20, CH-1211 Genève, SUISSE)
RTBF (52, boulevard Auguste Reyers, 1044 Bruxelles, BELGIQUE, Tél : 32.2.737.21.11)
Distributeur :
Arte Sales (8, rue Marceau, 92785 Issy-les-Moulineaux cedex 9, Tél : 01 55 00 77 77, @ : infosales@artefrance.fr)
 Éditeurs :
Arte VOD (ARTE FRANCE - Service commercial VOD, 8, rue Marceau, 92785 Issy-les-Moulineaux cedex 9)
Arte vidéo (ARTE France Développement - Service commercial, 8, rue Marceau, 92785 Issy les Moulineaux cedex 9)

De l’apparition du bikini au mariage gay, petites et grande histoires d’un processus de libération qui a bouleversé les comportements sociaux. Un documentaire en deux parties fourmillant d’analyses et d’archives détonantes.

En janvier 2017, dans de nombreuses villes du monde, des manifestations dénoncent les violences et les inégalités dont les femmes sont victimes. La révolution sexuelle n’aurait-elle pas encore renversé les codes patriarcaux ? Initié par les avant-gardes au début du XXe siècle puis devenu mouvement collectif international après la Seconde Guerre mondiale, le processus progressiste connaît un tournant en 1948 aux États-Unis avec la publication par le docteur Alfred Kinsey de la première étude sur le comportement sexuel qui met au jour des pratiques réprouvées par la morale. Deux décennies plus tard, la génération du baby-boom s’affirme comme le moteur de la libération des mœurs en revendiquant le droit au plaisir. Les effluves de Saint-Germain-des-Prés, les routes tracées par la Beat Generation ou l’apparition de la pilule joueront aussi un rôle prépondérant dans l’évolution des mentalités.

Faut-il parler de révolution sexuelle au singulier ou au pluriel ? Retraçant de 1948 à nos jours l’une des avancées majeures du XXe siècle dans sa dimension internationale, Sylvain Desmille la restitue dans le foisonnement des secousses intimes, politiques et culturelles qui ont ébranlé nombre de sociétés. Passant de l’affirmation progressive de l’individu désirant à la nécessité d’inclure le collectif dans les luttes, son film analyse avec clarté un processus d’émancipation aux perspectives multiples. Réunissant des images d’archives détonantes, il s’appuie sur la réflexion de nombreux témoins et penseurs, tels le psychosociologue Alain Giami, les auteures Annie Le Brun et Maryse Wolinski ou l’historienne Anne-Marie Sohn. Une fresque documentaire alerte et salutaire.

Épisode 1. Le droit au plaisir

En janvier 2017, dans de nombreuses villes du monde, des manifestations dénoncent les violences et les inégalités dont les femmes sont victimes. La révolution sexuelle n’aurait-elle pas encore renversé les codes patriarcaux ? Initié par les avant-gardes au début du XXe siècle puis devenu mouvement collectif international après la Seconde Guerre mondiale, le processus progressiste connaît un tournant en 1948 aux États-Unis avec la publication par le docteur Alfred Kinsey de la première étude sur le comportement sexuel qui met au jour des pratiques réprouvées par la morale. Deux décennies plus tard, la génération du baby-boom s’affirme comme le moteur de la libération des mœurs en revendiquant le droit au plaisir. Les effluves de Saint-Germain-des-Prés, les routes tracées par la Beat Generation ou l’apparition de la pilule joueront aussi un rôle prépondérant dans l’évolution des mentalités.

Épisode 2. Réinventer l’amour

La révolution sexuelle est-elle de gauche ou de droite ? Au tournant des années 1960-1970, elle prend une dimension plus politique, portée par un vent contestataire international. Les hippies affirment leurs principes antiautoritaires, tandis que les slogans de 1968 réclament de changer le vieux monde et de « jouir sans entraves ». Pourtant, les maoïstes de la révolution culturelle évitent de bouleverser les normes, et l’orthodoxie marxiste se méfie des mouvements hédonistes trop anticonformistes. Mais en Europe et aux États-Unis, l’essor de l’éducation sexuelle et de la pornographie s’accompagne d’un désir de changer les lois pour mettre fin aux discriminations. S’alliant parfois avec les collectifs progays, les mouvements des Women’s Lib aux États-Unis ou du MLF en France donnent une portée inédite aux aspirations féministes, dont l’avortement.

Arte

Le film dans la base

Chemin d’accès :