Je suis votre avocat

Un film de Valérie Denesle

 2018  France  Documentaire  52 mn  Couleur  Mode de production : Télévision

 Musique : Sébastien Souchois  Image : Valérie Denesle  Son : Yolande Decarsin, Maxence Dussère  Montage : Anna Klotz

Producteur :
Agat films et cie (52, rue Jean-Pierre Timbaud, 75011 Paris, Tél : 01 53 36 32 32, Fax : 01 43.57.00.22, @ : courrier@agatfilms.com)

Le métier de Gilles Piquois : défendre le cas des demandeurs d’asile déboutés par l’Ofpra, explorer leur passé, pour leur donner une dernière chance. Valérie Denesle l’a suivi dans son exercice et en livre un film passionnant.

Depuis près de trente ans, Gilles Piquois défend les demandeurs d’asile déboutés par l’Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides). Avec pour exigeante boussole l’application de la convention de Genève de 1951 : « Le terme “réfugié” s’appliquera à toute personne […] craignant avec raison d’être persécutée du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques. » Il est aussi le principal protagoniste du huis clos épuré et intense que met en scène le film de Valérie Denesle, Je suis votre avocat. Dans son cabinet, au fil des récits des réfugiés, se dessine la cartographie d’un monde en guerre et en souffrance. Pipe en bouche, le bonhomme, un poil bourru, les écoute, attentif. Il réexplore avec eux un passé fait de traumatismes, de viols, de tortures. Les abreuvant de questions précises, entre exercice de géopolitique et enquête policière, il consigne avec minutie « les preuves » du bien-fondé de leur demande. Car ce qui se joue là, le péril d’un retour au pays, est bien souvent vital.

Dans son cabinet, au fil des récits des réfugiés, se dessine la cartographie d’un monde en guerre et en souffrance.

Le film est le moyen de secouer l’indifférence.

Télérama

Le film dans la base

Chemin d’accès :