On ne peut pas faire boire un cheval qui n’a pas soif

Un film de Jonathan Duong, Maud Girault

 2009  France  Documentaire  85 mn  Couleur  Mode de production : Cinéma

 Scénario : Maud Girault, Jonathan Duong  Image : Alexis Doaré  Son : Quentin Coulon, Antoine Goubin  Montage : Benjamin Sroussi

Producteur :
Olam productions (78 boulevard Soult, 75012 Paris, Tél : 01 53 33 88 60, @ : contact@olam-productions.com)

Toute méthode est regrettable qui prétend faire boire cheval qui n’a pas soif. Toute méthode est bonne qui ouvre l’appétit de savoir et aiguise le besoin puissant de travail. Célestin Freinet.

Dans le vingtième arrondissement de Paris se trouve une école primaire atypique : l’école Vitruve. Vitruve, c’est à la fois un manière différente d’enseigner : une pédagogie fondée sur l’autonomie, la responsabilisation de l’enfant, la démocratie, le travail collectif… mais aussi une autre manière de penser l’école : une école où l’on se donne les moyens de faire ce que l’on veut. Le groupe veut partir en classe découverte alors que la Mairie de Paris retire ses financements ? Peu importe, on fera autrement, mais on trouvera un moyen de financer ce voyage. Et c’est ainsi que, chaque année au mois d’octobre, les élèves organisent une braderie. Les CP peignent les affiches et de spots de fleurs à vendre, les CE1 se chargent de la tombola, d’autres font le plan des tables, un groupe part à la rencontre des commerçants pour coller les affiches et distribuer des tracts… Tout le monde s’organise, rythmé par le conseil d’école qui donne le tempo. Et ainsi, les élèves découvrent les maths, la conjugaison, le sens des mots… Car, comme le rappelle une enseignante : Vitruve, c’est l’Éducation nationale !

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Projeté dans le festival :
Film en lien :