Chomsky, les médias et les illusions nécessaires (Manufacturing Consent: Noam Chomsky and the Media)

Un film de Peter Wintonick, Mark Achbar

 1992  Canada, Pays-Bas, Finlande  Documentaire  Prise de vue réelle  167 mn  Couleur  Mode de production : Cinéma  VOSTF (anglais)

 Scénario : Mark Achbar, Peter Wintonick  Image : Francis Miquet, Katharine Asals

Producteurs :
Necessary Illusions Productions (24 avenue du Mont Royal Ouest, Bureau 1008, QC H2T 2S2 Montréal (Québec), CANADA, @ : info@necessaryillusions.ca)
Office National du Film du Canada (ONF) (Office national du film du Canada, 1501 rue Bleury, H3A 2J2, Montréal, Québec, CANADA, @ : info@onf.ca)
HOS (PAYS-BAS, coordonnées précises inconnues à ce jour)
YLE (Finlande) (Tohlopinranta 31, PO Box 196, FIN-33101 Tampere, Finlande, Tel. 358 3 345 6111, Fax. 358 3 345 6339)
NRK - Norwegian Broadcasting Corporation (Bjoernssonspl. 1, FG 31, 0340 Oslo, NORVÈGE, Tel: 47 23 04 70 00, Fax: 47 23 04 76 48)
SBS Australia (14 Herbert Street, NSW 2064 Artarmon, AUSTRALIE, Tel: 61 2 9430 3698, Fax: 61 2 9430 3749, @ : comments@sbs.com.au)
Distributeur :
K Films (19 rue de Falkirk, 94000 Créteil, tel : 09 51 51 82 87, info(@)k-films.fr)

Partant du point de vue de Chomsky sur les médias et leur fonctionnement, et s’appuyant sur ses réflexions réunies dans deux de ses ouvrages dont Manufacturing consent, ce film, primé plus d’une vingtaine de fois, se penche surtout sur les sociétés démocratiques dont les populations non contraintes par la force sont soumises à des formes plus subtiles d’oppression idéologique. Il examine le pouvoir de l’information et les forces qui, dans la société, s’exercent sur sa formulation et sa propagation.

Noam Chomsky présente des exemples percutants de processus de filtrage de l’information, véritable « fabrication du consentement ». Il mentionne, à titre d’exemple, la couverture médiatique accordée au génocide sous Pol Pot au Cambodge et l’invasion indonésienne du Timor-Oriental de 1975 à 1979, analyse l’influence déterminante des médias lors de la guerre du Golfe, explique sa position dans l’affaire Faurisson en 1980.

Ses commentaires sont entrecoupés de documents d’archives, d’interviews, de flashbacks retraçant sa trajectoire et ses travaux en linguistique (on le voit côtoyant Jean Piaget, Michel Foucault dans des congrès internationaux), de conférences, de débats avec des personnalités directement impliquées dans le système de l’information (Karl Meyer ,éditeur du New York Times, Fritz Bolkestein, ex-ministre de la défense hollandaise…)

Les deux cinéastes, Mark Achbar et Peter Wintonick, ont suivi et filmé Noam Chomsky pendant quatre ans, du Canada au Japon et de l’Europe aux États-Unis, pour réaliser ce documentaire, incisif et pourtant souvent humoristique, utilisant des procédés stylistiques innovateurs qui visent à toucher l’auditoire à plusieurs niveaux, à l’inciter à s’interroger sur les motivations profondes qui sous-tendent sa consommation médiatique.

Chomsky ne propose rien de moins que de suivre « un cours d’autodéfense intellectuelle ».

Pour découvrir ce film

Vidéo à voir en ligne :

Vous souhaitez organiser une projection non commerciale du film ?

Découvrir les catalogues d’organismes de diffusion spécialisés sur le site d’Autour du 1er mai

Le film dans la Base cinéma & société

Chemins d’accès :
Périodes :
Dans la sélection filmographique :
Projeté dans le festival :