Du mieux dans nos assiettes (Ingredients)

Un film de Robert Bates

 2010  États-Unis  Documentaire  67 mn  Couleur

 Scénario : Robert Bates  Image : Brian Kimmel  Son : Jim Baer  Montage : Robert Bates

Producteur :
Optice Nerve productions (P.O. Box 19622, Portland, OR 97280, États-Unis)
Distributeur :
Collective Eye (Amanda Elder, 2305 SE Yamhill St. Suite 101, Portland, OR 97214, ÉTATS-UNIS, distribution [at] collectiveeye.org)

Produire des fruits et des légumes sains, les distribuer localement. Du bon sens? Eh oui! Une révolution , aussi. La mouvance locavore incarne déjà chez nos voisins anglo-saxons une véritable révolution ! L’idée consiste à ne s’alimenter qu’avec des aliments produits locaux et de saison. L’objectif est de manger des produits de proximité pour relancer les micro-terroirs, respecter le cycle des saisons et réduire nos dépenses d’énergie (un fruit ou un légume produit et consommé localement nécessite 10 à 20 fois moins de pétrole pour son transport qu’un produit importé d’un pays éloigné).

Au pays des menus « super size », une petite révolution est en marche. Elle a germé dans les potagers, et ses combattants avancent armés de tomates et de choux. Écœurés par les années de malbouffe et les excès de l’industrie agroalimentaire, désireux aussi de réduire leur bilan carbone, les convertis du mouvement « locavore » ont décidé de penser leur alimentation autrement. Des agriculteurs rompent avec les pratiques intensives, des consommateurs se ruent vers les farmer markets (marchés paysans) qui se multiplient dans les grandes villes, des restaurants affichent des menus « 100 % local »… Ce mouvement, qui tend à réduire la distance entre la fourche et la fourchette, prend racine dans le terreau de plusieurs crises récentes : écologique, sanitaire, économique, agricole. Et fleurit à travers tout le pays, comme le montre ce documentaire, qui glane des exemples des fermes de l’Oregon aux marchés de New York.

Le bonheur est dans le pré - et dans le près -, nous dit-on en substance. Dans le retour à la simplicité des produits de saison, dans la convivialité des circuits courts qui resserrent les liens sociaux. Le tableau est pourtant loin d’être sans ombres : si les initiatives individuelles « pollinisent » doucement les campagnes, le modèle économique se cherche encore, et la consommation de produits frais demeure une démarche élitiste outre-Atlantique. Une loi sur la nutrition infantile a été votée en décembre, et une vaste campagne éducative est en marche : Michelle Obama a fait de la cause des légumes un de ses combats et invite les écoliers à venir visiter son potager bio. Les graines d’un vrai changement ?

(source ; Télérama, Virginie Felix)

Pour découvrir ce film

Sur internet :

Le film dans la base

Chemin d’accès :