Films dans la base

Une fois que tu sais

Emmanuel Cappellin, Anne-Marie Sangla, 2020

À l’heure où notre civilisation industrielle se confronte à l’épuisement de ses ressources énergétiques et à la réalité d’un changement climatique déjà hors de contrôle, ce documentaire pose une question dérangeante : comment vivre l’effondrement le mieux possible, le plus humainement possible  ?

Autonomies. Agis en ton lieu, pense avec le monde

Nazzaréna Matera, Christophe-Emmanuel Del Debbio, 2019

Comment s’émanciper dans un monde devenu insupportable  ? Comment échapper à un système aliénant  ? La quête d’une réponse nous fait ici voyager dans l’espace et le temps. Au fil des rencontres, on présuppose que l’autonomie c’est d’abord choisir ses dépendances et faire valoir sa légitimité par rapport à la légalité. Mais l’autonomie, ce n’est pas l’autarcie. Au final, elle est reliée aux interdépendances avec les humains et le vivant.

Bhoutan : au pays du bonheur national brut

Marie-Monique Robin, 2014

Niché au cœur de l’Himalaya, le petit royaume du Bhoutan refuse «  la dictature du produit intérieur brut (PIB)  » et de la croissance économique à tout prix, en proposant un nouvel indicateur de richesse : le bonheur national brut (BNB).

Urgence de ralentir (L’)

Philippe Borrel, 2014

Aux quatre coins de la planète, des citoyens refusent de se soumettre aux diktats de l’urgence et de l’immédiateté, pour privilégier un rapport attentif, patient et fertile au temps. En Europe, aux États-Unis, en Amérique latine ou encore en Inde, Philippe Borrel est allé à la découverte d’alternatives, individuelles et collectives, qui contribuent à façonner le monde de demain.

Sentiers de l’utopie (Les)

Frémeaux Isabelle, John Jordan, 2011

Quand les tempêtes de la crise financière ont commencé à souffler en 2007, Isabelle Fremeaux et John Jordan se sont lancés sur les routes européennes pour faire l’expérience de vies post-capitalistes. Ils n’étaient pas à la recherche d’un pays de nulle part, d’un modèle universel ou d’un avenir parfait, mais voulaient rencontrer des communautés qui osent vivre différemment, malgré cette catastrophe qu’est le capitalisme.

En comparaison

Harun Farocki, 2009

«  Je veux proposer un film qui apporte sa contribution au concept de travail. Qui compare le travail dans une société traditionnelle, par exemple en Afrique, dans une société en cours d’industrialisation, comme en Inde, et dans une société fortement industrialisée, en Europe ou au Japon. L’objet de la comparaison est le travail de construction des maisons d’habitation  » (Harun Farocki).