Comic Strip production

http://www.comicstripproduction.fr/

 4 place Sadi-Carnot  13002 Marseille  T. 04 96 17 03 80  F. 04 96 17 03 81

Comic Strip Production a été créée il y a près de dix neuf ans. Après des premières années consacrées essentiellement à produire des courts métrages de fiction et des documentaires de création, la société dirigé progressivement vers des œuvres plus longues, téléfilms ou longs métrages, tout en poursuivant l’aventure documentaire. Pour autant l’ensemble des films produits s’inscrit uniquement dans un rapport passionnel, que ce soit avec les sujets abordés comme leurs auteurs… la ligne éditoriale restant simplement dictée par le plaisir anticipé des futurs spectateurs que l’équipe est et par l’envie de découvrir de nouveaux horizons !

(source : Comic Strip production)

Films dans la base

Fraternelle, histoire(s) d’une Maison du Peuple (La)

Bernard Boespflug, 2020

La Maison du Peuple de Saint-Claude dans le Haut-Jura a été le théâtre d’une histoire politique unique en son genre, née d’une coopérative alimentaire. Lieu total pour l’émancipation ouvrière, tant économique que sociale, elle est aujourd’hui un centre culturel, qui loin d’avoir oublié son passé, s’en nourrit. Ce documentaire traverse des mémoires intimes et collectives, et de surgissements entre passé et présent, fait le portrait de rêveurs réalistes qui ont bâti une société plus égalitaire et qui pourrait inspirer les générations futures.

Visages de la victoire (Les)

Lyèce Boukhitine, 2020

Ce film est le portrait de la mère du réalisateur et de trois autres femmes d’immigrés, venues du Maghreb et arrivées en France dans les années 50 et 60. Elles, qui n’ont pas choisi leur mari, qui n’ont pas choisi d’immigrer et qui n’ont pas choisi d’avoir beaucoup d’enfants, comment ont-elles tenu ? Comment ont-elles été les exutoires d’hommes souvent frustrés et méprisés, en réussissant pourtant à donner de l’amour ?

Ilot Ferragus, une histoire du Grand Paris (L’)

Philippe Lasry, 2019

En plein centre d’Aubervilliers, se trouve un petit groupe d’immeubles dont les habitants sont menacés d’expropriation en vue de la construction du Grand Paris Express. Anne-Laure, Samuel et les autres combattent pour préserver leurs appartements, leurs rêves et espoirs de vie douce.

Perdus entre deux rives, les chibanis oubliés

Rachid Oujdi, 2014

Ils s’appellent Abdallah, Ahmou, Mohamed, Ramdane, Salah, Sebti, Tahar. Ils sont venus d’Algérie, entre 1951 et 1971, seuls, pour travailler en France. Ils prévoyaient, un jour, de repartir au pays. Les années se sont écoulées, ils sont maintenant retraités. Ils sont toujours là. Ils ont migré d’une rive à l’autre de la méditerranée sans mesurer vraiment la rupture que cela allait provoquer. Pas complètement d’ici, plus vraiment de là-bas…

Roses noires (Les)

Hélène Milano, 2010

La réalisatrice rencontre des jeunes filles beurres ou noires dans les banlieues, les questionnant sur la manière de vivre leur féminité au sein de la cité.