Christian Boltanski

Un film de Alain Fleischer

 2002  France  Documentaire  12 mn  Couleur  Mode de production : Télévision  VF

 Scénario : Klein William

Producteurs :
Arte France (8, rue Marceau, 92785 Issy-les-Moulineaux cedex 9, Tél : 01.44.30.46.00)
KS visions (5 rue du Dahomey, 75011 Paris, Tél : 01 46 28 14 14, Fax : 01 46 28 12 13, Mail : info@ksvisions.fr)

Depuis bientôt trente ans, Christian Boltanski (né en 1944, à Paris) propose des installations d’images, de documents et d’objets centrés sur le temps, questionnant le regard, la mémoire, la vie ordinaire et son mode d’emploi. Alain Fleischer filme les séries de clichés sur les commentaires de l’artiste, et démontre comment l’objet et le sujet photographiques recouvrent chez ce « mauvais photographe » des sens fort singuliers.

Pour l’une de ses installations, Boltanski, créateur protéiforme, agence près de 1 500 portraits, figures notoires ou anonymes, découpés dans les journaux d’actualités, les magazines à scandales ou les revues pour enfants. Criminels espagnols, victimes de faits divers, super héros ou bourreaux nazis se côtoient dans ce que l’artiste appelle la « paix du cimetière », prouvant que la « photographie n’apprend rien sur personne ». Tout individu demeure à la fois « unique et oublié », et nul n’est jamais « remplaçable ». Pourtant, la pratique photographique d’usage (amateur, familiale ou scolaire), fixe les visages sur le papier, les rendant inoubliables et multiples. Après leur disparition, les êtres sont ainsi « remplacés » par leur image. L’art et le documentaire semblent étrangers à l’univers de Boltanski, qui s’intéresse ici à la pérennité des « clichés » qui nous sont communs, aux codes qu’ils suivent et à ce qu’ils révèlent de chacun d’entre nous.

Le film dans la base

Incontournable dans le chemin d’accès :
Autre chemin :