Diable au corps (Le)

Un film de Claude Autant-Lara

 1947  France, Royaume-Uni  Fiction  112 mn  Noir & Blanc  35 mm, Dvd  Mode de production : Cinéma

 Adapté de : Le Diable au corps, roman de Raymond Radiguet  Scénario : Pierre Bost  Musique : René Cloërec  Image : Michel Kelber  Son : William Robert Sivel  Montage : Madeleine Gug

 Distribution : Gérard Philipe, Micheline Presle, Jean Debucourt, Denise Grey

Producteur :
Transcontinental Films (A cessé son activité)
Distributeur :
Acacias (Les) (63 rue de Ponthieu, 75008 Paris, Tél : 01 56 69 29 30, Fax : 01 42 56 08 65, @ : acaciasfilms@wanadoo.fr)

11 novembre 1918. Les cloches sonnent pour l’armistice. À Nogent-sur-Marne a lieu un enterrement. François Jaubert, jeune homme accablé de chagrin, écoute le glas, pense à Marthe qui vient de mourir. Ses pas le portent vers la maison qu’elle habitait. Il revoit le passé… En 1917, François Jaubert, lycéen de 16 ans rencontre Marthe Grangier, de quelques années plus âgée que lui et fiancée à un soldat, Jacques Lacombe. Il s’éprend d’elle, un malentendu les sépare. Quelques mois plus tard, François retrouve Marthe. Elle est mariée, son époux se bat au front. Elle reçoit François chez elle, devient sa maîtresse. Leur liaison fait jaser et la mère de Marthe s’en indigne, sans pouvoir l’empêcher.

(source : Les Acacias)

Avant même sa sortie en salle, par peur de la censure, la production tenta de charcuter le film (remontage, scènes écourtées ou coupées) et il fallut la pression de la CGT (Syndicat des techniciens du film) qui menaça de déclencher une grève générale pour que ce sabotage soit abandonné.

À sa sortie, le film fut violemment attaqué par les associations d’anciens combattants et les ligues de moralité. Des journalistes firent même une pétition pour qu’il soit retiré de l’affiche, ce qui fut le cas dans de nombreuses villes. A la projection au Festival de Bruxelles, l’ambassadeur de France quitta la salle. La polémique fut vive et dura longtemps. Malgré ces attaques, le film fut un succès public.

(source : Mémoire à vif)

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Période :