Joyeux Noël

Un film de Christian Carion

 2005  France, Allemagne, Royaume-Uni, Belgique, Roumanie  Fiction  116 mn  Couleur  Mode de production : Cinéma

 Musique : Philippe Rombi  Image : Walther van den Ende  Son : Pierre Mertens, Thomas Desjonquères  Montage : Andrea Sedláčková

 Distribution : Diane Kruger : Anna Sörensen, soprane danoise, Guillaume Canet : le lieutenant Audebert, Benno Fürmann : Nikolaus Sprink, ténor à l’opéra de Berlin, Gary Lewis : Palmer, écossais, prêtre catholique et brancardier

Producteurs :
Nord-Ouest (41 rue de la Tour d’Auvergne, 75009 Paris, Tel. 01 53 20 47 20, Fax. 01 53 20 47 21, contact@nord-ouest.fr)
Senator film produktion (Schönhauser Allee 53, D-10437 Berlin, ALLEMAGNE, @ : info@senator.de)
The Bureau (3rd floor,, 28 Goodge Street,, London W1T 2QQ, Tel. (44) 207 580 8182, Fax. (44) 207 580 8185, mail mail@thebureau.co.uk)
Artémis Productions (19 rue Général Gratry, 1030 Bruxelles, BELGIQUE, @ : info@artemisproductions.com)
Guéville productions (18 rue Troyon, 75017 Paris, Tél : 01 43 80 16 37)
TF1 Films production (1, quai du Point du Jour, 92656 Boulogne, Tél: 01 41 41 12 34, @ : sales(@)tf1.fr)
Media pro Pictures (1st Studioului Str, Buftea, Ilfov, 070000, ROUMANIE, @ : office@mediapropictures.ro)

Ce film est inspiré d’une histoire vraie, qui s’est déroulée durant la Grande Guerre, le soir de Noël 1914, en de multiples endroits du front.

Lorsque la guerre surgit au creux de l’été de 1914, elle surprend et emporte dans son tourbillon des millions d’hommes. Et puis arrive Noël, avec sa neige et son cortège de cadeaux des familles et des États Majors. Mais la surprise ne viendra pas des colis généreux qui jonchent les tranchées françaises, écossaises et allemandes.

Ce soir-là, un événement considérable va bouleverser à jamais le destin de quatre personnages : un pasteur écossais, un lieutenant français, un ténor allemand et une soprano danoise, «stars» de l’époque qui, à la faveur de la nuit de Noël 1914, vont se retrouver au cœur d’une fraternisation sans précédent entre les soldats allemands, français et britanniques. Ils laisseront le fusil au fond de la tranchée pour aller voir celui d’en face, lui serrer la main, échanger avec lui une cigarette et du chocolat, lui souhaiter «Joyeux Noël !».

Pour découvrir ce film

Sur internet :

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Période :
Projeté dans le festival :