Banque qui veut prêter plus (La)

Un film de Valérie Denesle

 2012  France  Documentaire  60 min  Couleur  Mode de production : Télévision

Producteurs :
ADR productions (53 rue des 2 communes, 93100 Montreuil, Tél : 01 79 63 17 20, @ : adr@adr-productions.fr)
France Télévision (Immeuble le Barjac, 1 Boulevard Victor, 75015 PARIS, Tel: 01 44 25 01 40, Fax: 01 44 25 01 42, Mail : ftdinternational(@)francetv.com)

À l’heure où le système bancaire international est vilipendé, reconnu responsable d’une crise économique sans précédent, où la confiance des usagers dans les banques est violemment ébranlée, où la circulation de l’argent, déconnectée de l’économie réelle, semble animée d’une vie propre et incohérente, il existe en France un établissement bancaire unique, singulier, laboratoire joyeux d’une autre manière de travailler l’argent : la Nef.

La Nef et son projet de banque éthique européenne propose en fait une suite logique au mouvement lancé par Cantona : Retirer notre argent des banques, d’accord, mais pour en faire quoi ?

Alors que le débat fait rage chez les économistes sur une possible régulation ou refondation du système bancaire, l’équipe de la Nef « relève ses manches » et propose une nouvelle voie.

Entre le combat des uns pour créer ou maintenir une activité professionnelle et un projet de vie, et le désir des autres de donner un sens à leurs économies. Entre celui qui a de l’argent et celui qui en aurait besoin, la banque classique ne laisse aucune place à l’émotion. L’aventure de la Nef est celle du sens et de l’émotion retrouvés dans une circulation de l’argent qui tend à enrichir les êtres autrement que par le seul intérêt de leur capital. Où l’on choisit de se demander : À quoi ça sert l’argent ? Plutôt que : Combien ça rapporte ?

C’est donc un film joyeux et sérieux à la fois : Sérieux comme la question de l’argent « bien vital » d’une société, jouant là un rôle bien différent de celui qu’on lui connaît, un rôle très étonnamment débarrassé de son attribut premier, à savoir le pouvoir souvent impitoyable de certains hommes sur d’autres. Joyeux comme cette aventure menée par des hommes qui n’ont pas peur de rêver.

Valérie Denesle (source : site Internet de France 2)

Pour découvrir ce film

Sur internet :

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Dans la sélection filmographique :
Projeté dans le festival :