74 (la reconstitution d’une lutte)

Un film de Raed Rafei

 2012  Liban  Documentaire  95 mn  Couleur  Mode de production : Cinéma  VOSTF, VOSTA (arabe)

 Scénario : Rania Rafei, Raed Rafei  Image : Nadim Saoma  Son : Stephane Rives, Fadi Tabbal  Montage : Rania Rafei

Producteur :
Orjouane production (Achrafieh- Saydeh Street- Fayad Bldg, Beirut, BP 40042 Baabda, LIBAN)
Distributeur :
Orjouane production (Achrafieh- Saydeh Street- Fayad Bldg, Beirut, BP 40042 Baabda, LIBAN)

1974. Le Liban est en pleine ébullition intellectuelle, culturelle et politique. De mars à avril, durant 37 jours, une poignée d’étudiants de l’American University of Beirut occupent les locaux de l’université pour protester contre l’augmentation des frais de scolarité. 2011 : en pleine révolutions arabes, Rania et Raed Rafei décident de faire un pas en arrière et de réinterroger la situation présente à la lumière de cette période riche d’espoirs, prélude aussi à la guerre civile.

Réactiver le passé ? L’évoquer ? Le reconstituer ? Question cruciale. Ici la méthode est décisive. D’abord se documenter méticuleusement. Puis lancer l’expérience, car autant qu’une relecture de ces événements passés, il s’agit de voir ici leurs résonnances actuelles. Ainsi les protagonistes d’hier sont incarnés par leurs homologues potentiels d’aujourd’hui, acteurs politiques engagés dans les luttes présentes. Qu’est-ce que la démocratie aujourd’hui, comment lutter ? Quelques indications, quelques accessoires emblématiques comme autant de signes (une image du Che, un mégaphone) et les voilà lancés dans cette expérience portée par l’improvisation, où une forme de théâtralité accentuée par le huis clos dialogue avec le cinéma. Et, dans cette dialectique du passé et du présent, les mémoires circulent autant que les paroles au présent, à l’instar des entretiens qui ponctuent le film, paroles d’hier et d’aujourd’hui indiscernablement mêlées. (Nicola Féodoroff)

(source : FID Marseille)

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Période :