Coopérer pour entreprendre

Un film de Jérôme Surroca

 2001  France  Documentaire  52 min  Couleur  Mode de production : Télévision

Producteurs :
Cités télévision (6 rue Malherbe, 69100 Villeurbanne, Tel. 04 78 68 18 18, Fax. 04 78 03 53 37, cites.television@wanadoo.fr)
SCOP Médiapro (118 rue Jean Vallier, 69007 Lyon, Tel : 04.72.73.47.79, Fax : 04.78.69.94.80, media-pro@media-pro.com)
Cap services (11 Rue Duphot, 69003 Lyon, France, E-mail : cap(@)cap-services.coop, Téléphone : 04 72 84 60 50, Fax : 04 78 71 03 18)

Des origines des Coopératives d’Activité et d’Emploi (CAE)…

La première CAE Cap Services est née d’un constat : dans les années 80, les chômeurs étaient encouragés à créer leur emploi, mais beaucoup avaient du mal à pérenniser leur nouvelle activité. En effet, une personne qui dispose d’un savoir-faire ne sait pas forcément vendre, communiquer et gérer. L’objectif était donc de créer un cadre juridique qui serve de tremplin aux créateurs, en leur permettant de conserver leurs avantages sociaux et d’éviter les risques inhérents à la création d’entreprise. Après quelques mois d’expérience, les initiateurs du projet ont choisi le statut Scop. Celui-ci correspondait tout à fait à l’esprit de la démarche : entreprendre collectivement.

C’est donc d’une demande de terrain et avec la conviction qu’un entrepreneur ne gagne son indépendance qu’en étant bien accompagné et partie prenante d’un réseau que naît la première CAE à Lyon.La formule émerge dans d’autres régions : dès 1999, Régate dans le Tarn, la Maison de l’Initiative en Haute-Garonne…

…à la naissance de Coopérer Pour Entreprendre (CPE).

Les différentes CAE créent rapidement des liens. Le mouvement « Les Scop » décide d’accompagner et favoriser le développement de cette nouvelle forme d’emploi et de coopération. C’est avec son soutien que naît « Coopérer pour Entreprendre », regroupement d’entreprises coopératives devenu en novembre 1999 une Union d’Economie Sociale (UES). L’UES offre un cadre juridique aux Coopératives d’Activités et d’Emploi pour pérenniser leurs pratiques d’échanges et de promotion tout en conservant la logique qui fait des acteurs de terrain les acteurs de l’essaimage.

(source : www.cooperer.coop/)

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Dans la sélection filmographique :

Pour aller plus loin

Dossiers D’autres formes d’entreprendre, de produire, de consommer sur le site socioeco.org, le site ressources de l’économie sociale et solidaire.