Or vert des Incas (L’)

Un film de Christoph Corves, Delia Casterina

 1998  Allemagne  Documentaire  52 min  Couleur  Mode de production : Télévision  VOSTF (allemand, espagnol)

Producteurs :
Dokufaktur (Dorfstr. 26,, 24235 Lutterbek, Allemagne, Phone: + 49 - 4343 - 424 737, Fax: +49 - 4343 - 424 738, E-mail: info@dokufaktur.de)
NDR (NDR Hörfunk, Rothenbaumchaussee 132 - 134, 20149 Hamburg, ALLEMAGNE, @ : info@ndrtv.de)

Quel est le point commun entre les montagnes péruviennes et les plaines de l’Idaho ? On y cultive la pomme de terre. Mais la variété standard, qui s’impose partout, est fragilisée par les techniques modernes. L’agriculture traditionnelle péruvienne, au contraire, préserve la biodiversité. Traditionnellement, les Péruviens cultivent quelque 5 000 variétés de pommes de terre. Mais seuls quelques privilégiés possèdent encore les graines de ces tubercules et les connaissances ancestrales de leur culture. La plupart des paysans ont adopté les techniques occidentales, importées au Pérou lors de la révolution verte dans les années soixante. Ils pratiquent la monoculture et cultivent de nouvelles variétés à haut rendement. Mais ces variétés hybrides ont besoin de plus d’eau, de pesticides et d’engrais. De plus, les méthodes modernes ont des effets dévastateurs : résistance des parasites, maladies, appauvrissement des sols… phénomènes aggravés par les changements climatiques provoqués par El Niño. Dans l’Idaho, la situation est encore plus critique : les agriculteurs, qui ne cultivent qu’une seule variété, ont récemment vu leur récolte menacée par la prolifération d’un champignon mutant. En dernier recours, ils ont dû traiter les plantes avec un acide puissant. Mais que se passerait-il si la variété était totalement dévastée – par une maladie, un parasite, une sécheresse ? La monoculture entraîne la perte de la diversité du matériel génétique de la plante. D’où l’intérêt de conserver précieusement les 5 000 variétés péruviennes…

Le film dans la base

Chemin d’accès :

Pour aller plus loin

Pour en savoir pus sur le sujet : Réseau Semences paysannes