Rencontres Cinéma de Manosque - Du réel à l’imaginaire -

Manosque – février

http://www.oeilzele.net

 39 rue Grande  04100 Manosque  Tél : 04 92 70 35 05  @ : cinemanosque@oeilzele.net

Nées en 1987 avec le parrainage de Jean Rouch, les Rencontres Cinéma de Manosque réunissent chaque année des cinéastes autour d’un programme de films internationaux avec l’idée d’instaurer un échange interculturel et une réflexion sur le cinéma avec les auteurs et les spectateurs.

Du Réel à l’Imaginaire, il s’agit d’envisager le cinéma dans son rapport au monde et les enjeux créatifs de la réalisation. Les Rencontres Cinéma de Manosque accordent une grande place aux films dits «  documentaires  », avec le désir de croiser les regards et toutes les formes artistiques qui travaillent les représentations du réel, de la fiction à l’expérimental ou même l’animation.

La manifestation, sans compétition, privilégie l’échange et la rencontre des cinéastes avec leur public autour des œuvres.

Films dans la base

Kelly

Stéphanie Régnier, 2013

À portée de regard, l’Europe se profile comme une entité floue. Elle reste inatteignable pour Kelly qui l’observe avec rage. Devant la caméra elle rejoue son destin : sa vie sage au Pérou, sa vie clandestine en Guyane française, la famille, l’amour, la débrouille…

Révolution Zendj

Tariq Teguia, 2013

L’enquête d’un journaliste algérien sur d’anciennes révoltes oubliées, qui devient une odyssée captivante et labyrinthique.

Grandir (Ô heureux jours !)

Dominique Cabrera, 2013

pendant sept ans, Dominique Cabrera a filmé sa famille. Elle a cherché à filmer ce qu’est une famille, ce qui se transmet dans sa famille depuis les ressemblances et les prénoms jusqu’aux insomnies et à la bonne cuisine. Ô heureux jours se déploie dans le temps mais aussi dans l’espace. Entre la France, les États-Unis où vit un de ses frères et l’Algérie où elle a été avec sa sœur chercher les traces du passé.

Il a plu sur le grand paysage

Jean-Jacques Andrien, 2012

Documentaire sur le monde des agriculteurs de l’est de la Belgique qui luttent pour leur survie, Il a plu sur le grand paysage est aussi un poème cinématographique sur une culture paysanne aujourd’hui menacée de disparition. Neuf agriculteurs nous disent ce qu’ils ont sur le cœur.

Géographie humaine

Claire Simon, 2012

Portrait documentaire de la gare du Nord. On y passe, on la traverse qu’on vienne de banlieue, de province ou de l’étranger.

Closed district

Pierre-Yves Vandeweerd, 2004

En 1996, Vandeweerd est à Mankien au Sud-Soudan, pour filmer la guerre civile du pays, dans un acte d’engagement. Il découvre vite une réalité complexe, qui dépasse sa vision d’une lutte entre un gouvernement oppresseur et des minorités opprimées. De retour en Belgique, pris d’un sentiment d’impuissance, le réalisateur décide de ne pas montrer ses images. Depuis, Mankien a été massacré, probablement avec la complicité des sociétés pétrolières occidentales. Les personnes filmées sont pour la plupart mortes… Vandeweerd décide finalement d’en faire un film.

Quand les hommes pleurent

Yasmine Kassari, 1999

Le Maroc est un pays qui a une longue histoire du départ de ses hommes. Chaque année, environ 30 000 Marocains traversent le détroit de Gibraltar pour entrer clandestinement en Espagne. 14 000 sont interceptés et renvoyés dans leur pays. 1 000 meurent noyés et 15 000 réussissent à passer. Au-delà des chiffres, ce sont ces hommes, que la réalisatrice a choisi d’interroger avec sa caméra, ceux qui croient encore à un eldorado occidental et n’hésitent pas à se jeter littéralement à l’eau pour l’atteindre.

Jour de fête

Jacques Tati, 1949

Des forains s’installent dans un calme village. Parmi les attractions se trouve un cinéma ambulant où le facteur découvre un film documentaire sur ses collègues américains. Il décide alors de se lancer dans une tournée à « l’americaine ».