Festival intergalactique de l’image alternative

Brest – octobre

http://www.festival-galactique.infini.fr

 Association Canal Ti Zef  186 Rue Anatole France  29200 Brest  Tél : 09 72 52 46 49 / 06 51 39 19 45  @ : canal.ti.zef(@)infini.fr

Au début du festival, il y avait une idée : faire se rencontrer différents acteurs des télévisions associatives. Cette idée a abouti à une soirée : la nuit des télévisions associatives. Et puis, en 2005, il a été choisi de ne pas s’arrêter à une soirée. Le nom se devait donc de changer, et nous nous sommes transformés en Festival Intergalactique de l’Image Alternative. Alors, pourquoi un tel nom me direz-vous  ! À vous de trouver… Mais quelques petits indices : les nouvelles du Chiapas faisaient espérer, nous ne voulions pas nous limiter à la notion de nation. Et puis, de plus en plus de personnes travaillant de leur coté hors de toutes structures nous proposaient leurs films, le côté festival de télévision associative perdait donc de sa réalité.

Après 2005… La nuit s’est transformée en festival se déroulant dans différents lieux de la ville de Brest, avec une programmation toujours aussi riche en films indépendants et en musique, avec l’arrivée en 2005 du premier ciné-concert programmé durant le festival. Et puis 2007 est arrivé avec son chapiteau et la première création pour le festival (un ciné-concert de Sharlubêr).

Aujourd’hui l’aventure continue, le festival dure aujourd’hui une semaine. Le menu est toujours aussi riche : films, musique, invités de collectifs audiovisuels libres, ciné-concert… Le festival est devenu un moment qui s’inscrit dans la vie brestoise, mais aussi au-delà avec différents projets qui ont vu le jour durant ces rencontres…

(Canal Ti zef)

Films dans la base

Riz cantonais

Mia Ma, 2015

La réalisatrice fait un aller-retour entre sa famille et des chinois récemment arrivés en France pour trouver un sens à son ignorance de sa langue paternelle, le cantonais…

Harmonies

Eurydice Calméjane, 2015

Laura, chanteuse lyrique, a perdu sa voix. Elle rencontre Lorenzo, un comédien sourd qui s’exprime en langue des signes. Le film nous emmène à la croisée de deux mondes, là où la rencontre se dessine par la musique des mains.

Hommes de l’horizon (Les)

Benjamin Durieux, 2015

Le récit du séjour au port de Brest de plusieurs marins philippins en attente du départ de leur bateau. Le temps s’écoule entre le travail quotidien, le repos au foyer d’accueil, les appels adressés aux proches restés au pays. Durant les semaines passées aux abords des quais, dans cette ville dont ils ne connaissent rien, la catastrophe est bien là, présente dans tous les esprits…

Sur la route du nectar

Patrice Geniez, 2015

Jérôme Dufour, apiculteur, a la tête dans les étoiles, les pieds sur terre et le cœur dans les ruches. Ce documentiar est un road movie au cœur des grands et splendides espaces du Massif Central. Sur les routes sinueuses de l’existence, sur sa moto, dans son camion, Jérôme observe, admire, apprend, rêve, avance. Entre poésie et humour, entre philosophie et fantaisie, entre espoir et désenchantement, c’est un hymne à la vie que nous offre Patrice Geniez.

CAES, la fin d’un squat

Nicolas Jalu, Florian Kuenemann, 2015

Le CAES de Ris-Orangis (91), Centre Autonome d’Expérimentation Sociale, le plus vieux squat d’Europe, vit ses derniers jours. Les bulldozers ont commencé à détruire les bâtiments. Sous la pression d’un promoteur immobilier, tous les artistes (peintres, sculpteurs, musiciens, plasticiens, etc.) doivent mettre trois décennies de leur vie de squatteur dans des cartons.

Tesape’arÃ

Susana Arbizu, Henri Belin, 2015

Au Paraguay, 2% de la population possède 85% des terres. Chaque année, l’expansion de la culture du soja transgénique entraîne l’expulsion de dizaines de familles paysannes et d’Indiens : Face à cette situation, un groupe de femmes de l’Est du Paraguay tente de changer les choses… Le documentaire décrit l’état des luttes paysannes dans l’Est du Paraguay, en particulier celles menées par un groupe de femmes de San Antonio Mi (dans le departament de Caaguazú) contre le développement de l’agronégoce et l’extension de la culture du soja transgénique.

Ceux qui se levèrent avant le jour

Raphaël Cartier, Clémence Davigo, Jean-Cédric Lazare, Franck Galbrun, Samuel Deléron, 2014

Lorsque Franco prend les armes contre la jeune république espagnole en 1936, on ne soupçonne pas encore, sur la Montagne limousine, les conséquences que cet événement lointain aura pour notre territoire. «  Ceux qui se levèrent avant le jour  », comme les nommera plus tard Rol-Tanguy, partiront combattre le fascisme sur le front de la Catalogne. Après la défaite de 1939, ce sera au tour des républicains espagnols de traverser les Pyrénées pour trouver refuge. Femmes, enfants et personnes âgées seront accueillis dans des conditions souvent précaires

El barri s’ha defensar

Cristina Mora, Neus Ràfols, 2014

Ce documentaire est la chronique de la lutte menée par les habitants du quartier de la Barceloneta, commencée en 2005 pour protester contre le “Pla dels Ascensors” - qui expulserait 1000 familles - jusqu’aux mobilisations actuelles contre la réforme du Port Vell. Les habitants se mobilisent notamment pour que leur quartier traditionnel de travailleurs et de pêcheurs ne soit pas transformé en un parc pour touristes.

Cuire ensemble

Foued Bellali, François Pirotte, 2014

C’est l’histoire d’un groupe de personnes venues d’ici et d’ailleurs qui voulaient cuisiner ensemble et qui ont découvert une recette inattendue…

Ciutat morta

Xavier Artigas, Xapo Ortega, 2014

Retour sur l’un des pires cas de corruption policière à Barcelone, la ville morte. Le film ré-ouvre les plaies d’un terrible montage policier, resté impuni depuis 2006. Sous fond de corruption policière et de spéculation immobilière, «  l’affaire 4F  » met en lumière les dérives d’un modèle touristique meurtrier.

Demonstration

Victor Kossakovsky, 32 étudiants de l’université de Pompeu Fabra (Barcelone), 2013

2012 : Une année de manifestations massives dans le monde entier. À Barcelone les manifestants se retrouvent à divers endroit de la ville, la police utilise les balles de caoutchouc. Pendant les deux jours de la grève générale, 32 étudiants de l’université de Pompeu Fabra caméras au point tournent les faits sous différents angles. Le résultat est «  ballet  »

Qui sème le vent. La marche des possibles.

Julien Baroghel, Irène Bailo, 2013

Le film est un road-movie qui nous guide dans une aventure folle : une vingtaine de personnes se mettent en marche au départ de Marseille pour rejoindre Paris à pied. Ils occuperont les places publiques des villes et villages qu’ils traverseront pendant un mois et demi, pour y dormir et créer des débats politiques.

Il nous faut regarder. Libres Itinéraires d’exil de Jordi et José

François Boutonnet, 2010

Le film évoque la vie de deux personnages hors du commun, Jordi et José, qui ont connu, enfants, la guerre d’Espagne, la retirada, les camps, l’exil. Ces libres héritiers de la révolution espagnole ont cependant construit dans le sud de la France une vie riche, inventive, altruiste et exemplaire. Malgré l’exil et peut-être même à cause de l’exil…

Camp d’Argelès, levez le poing camarades  !

Felip Solé, 2010

En février 1939 la Catalogne espagnole est occupée par les troupes fascistes, 465 0000 réfugiés traversent la frontière, c’est la Retirada. Les autorités françaises font bâtir un camp sur la plage d’Argelès sur Mer… Le film évoque l’existence du camp, de sa création en janvier 1939 jusqu’à sa fermeture en septembre 1941.

Squat, la ville est à nous

Christophe Coello, 2010

À Barcelone, pendant six ans, l’aventure d’un groupe politique engagé dans le quotidien des luttes collectives, au moment d’une crise majeure de nos sociétés contemporaines : Squat.