Greenpeace film festival (ex Green up film festival)

Sur la toile – juillet

http://greenpeacefilmfestival.org/

 Greenpeace France  13, rue d’Enghien  75010 Paris  Tél : 01 80 96 96 96

Le Greenpeace Film Festival est un festival de documentaires sur l’environnement en ligne pour sensibiliser le public aux enjeux environnementaux et donner de l’écho aux initiatives positives.

Parce que l’information est un préalable indispensable à l’action, il est crucial de montrer l’étendue des menaces qui pèsent sur la planète dans tous les domaines (climat, biodiversité, agriculture, etc.). Mais il est aussi tout important de donner espoir en montrant des exemples positifs de solutions ou d’initiatives citoyennes qui font avancer les choses partout dans le monde, et de rappeler que des défis restent à relever.

Le festival, au-delà de la prise de conscience proposée à travers les différentes approches documentaires, est aussi un outil de sensibilisation à l’écologie et à la consommation raisonnée : il propose à chacun-e des idées toutes simples à mettre en pratique pour changer ses comportements, adopter des pratiques plus respectueuses de la planète ou encore soutenir des campagnes de Greenpeace ou d’autres associations qui œuvrent à la protection de l’environnement.

_____________

Le Greenpeace Film Festival est la suite du Green Up Film Festival, un festival créé en 2012 à l’initiative de l’association belge Wake Up. Ce festival était le premier festival 100 % online de documentaires sur l’environnement.

Participatif puisqu’impliquant le public dans sa programmation, le festival a rencontré, lors de ses trois éditions précédentes, un succès prometteur avec plus de 80 000 visites au total  !

En 2017, Greenpeace France reprend les rênes du Green Up Film Festival pour sa 4e édition. Le Greenpeace Film Festival est né  !

______________

Le Greenpeace Film Festival se déroule exclusivement sur internet et c’est le public qui fait sa programmation. Entièrement dématérialisé, accessible depuis quasiment tous les pays en anglais et en français, ce festival est fait par et pour les internautes.

Films dans la base

Good things await

Phie Ambo, 2014

Nils est un agriculteur passionné et idéaliste, qui s’attache à respecter la nature et le bétail. Très respecté au Danemark, il risque pourtant de perdre sa licence à cause de ses méthodes aujourd’hui «  anticonformistes  ».

Urgence de ralentir (L’)

Philippe Borrel, 2014

Aux quatre coins de la planète des citoyens refusent de se soumettre aux diktats de l’urgence et de l’immédiateté, pour privilégier un rapport attentif, patient et fertile au temps. En Europe, aux États-Unis, en Amérique Latine ou encore en Inde, Philippe Borrel est allé à la découverte d’alternatives, individuelles et collectives, qui contribuent à façonner le monde de demain.

Secrets des champs ou le potentiel du végétal

Honorine Périno, 2012

Ce film illustre sans opposition ni polémique la manière dont les plantes cultivées s’associent, coopèrent, communiquent et cohabitent avec les êtres vivants qui les entourent : les insectes, les champignons du sol, et les autres plantes.

LoveMEATender

Manu Coeman, 2011

Comment la viande est-elle devenue banale dans nos assiettes ? Un documentaire qui va à la rencontre des réalités, et qui, exaltant la vie au cœur de nos assiettes, renouvelle notre regard sur la viande.

Global gâchis

Olivier Lemaire, 2011

Alors qu’un milliard d’êtres humains souffrent de malnutrition sur notre planète, un tiers de la production mondiale de nourriture est gâchée. L’ensemble des producteurs, distributeurs et consommateurs des pays occidentaux jette une quantité de nourriture qui pourrait nourrir 7 fois la population qui a faim dans le monde. Ce documentaire questionne ce gaspillage.

Histoire des choses (L’)

Louis Fox, 2008

Un film drôle et percutant pour réfléchir à l’impact de ces «  choses  » qu’on achète.

Monde selon Stiglitz (Le)

Jacques Sarasin, 2008

C’est l’histoire d’un homme qui retourne dans sa ville natale sinistrée par la désindustrialisation, dans la banlieue de Chicago. Cet homme n’est autre que le prix Nobel d’économie Joseph Stiglitz. Au travers d’un voyage qui nous mène de l’Équateur en Inde, en passant par la Chine, il nous propose ses clés pour comprendre le monde et prendre la mesure des effets pervers d’une globalisation non maîtrisée, sans garde-fous. Au bout du voyage, un message porteur d’espoir : une autre mondialisation est possible, elle pourrait même profiter à tous.

Nos enfants nous accuseront

Jean-Paul Jaud, 2008

La courageuse initiative d’une municipalité du Gard, Barjac, qui décide d’introduire le bio dans la cantine scolaire du village. Le réalisateur brosse un portrait sans concession sur la tragédie environnementale qui guette la jeune génération