Parole errante (La)

http://www.armand-gatti.org/index.php?cat=LPE

 9, rue François Debergue  93100 Montreuil  Tél : 01 48 70 00 76

Films dans la base

Cas par K

Stéphane Gatti, Reyzane Benchiha, Emilie Desjardins, Joachim Gatti, 2006

“Dans la classe de la Mission générale d’insertion du collège Colonel Fabien à Montreuil, nous avons choisi d’emmener Le Procès de Franz Kafka. Aux 14 élèves, venus de Turquie, de Chine, d’Algérie, du Maroc, de Tunisie, du Cap-Vert, de Moldavie, du Mali et du Congo, nous avons posé la question à laquelle K est sommé de répondre : “Qu’est-ce que c’est d’être coupable quand on est innocent ?”.

Chant public devant deux chaises électriques

Hélène Chatelain, 2004

À Los Angeles, en septembre 2001, 40 personnes, venues d’horizons les plus divers, (communautés noires, chinoises, mexicaines, comédiens, SDF…) ont répété pendant trois mois un texte d’Armand Gatti «  Chant public devant deux chaises électriques  » qu’ils présentent en septembre, en pleine crise, au centre de Los Angeles, capitale et d’Hollywood et des sans abris.

Magume

Joachim Gatti, Jean-Baptiste Leroux, 2001

Film sur la question du génocide au Burundi

Jamais à Marseille le chant des oiseaux n’avait été si fraternel

Stéphane Gatti, 1991

Interrogé à la fin de l’expérience marseillaise, Gatti se livre à quelques attaques…

Nous étions tous des noms d’arbres

Armand Gatti, 1981

Pour filmer la réalité irlandaise, Gatti mise, en 1981, sur le workshop de Derry, une sorte de maison des jeunes dirigée par un personnage haut en couleurs, Paddy Doherty.

Lion, sa cage et ses ailes

Armand Gatti, 1976

Une série réalisée avec les travailleurs migrants du pays de Montbéliard. Le premier film constitue un portrait de la ville, de la " nébuleuse montbéliardaise " selon la formule de Gatti. Les suivants sont organisés grosso modo par communautés et se répondent en écho les uns aux autres. Ils racontent la vie ouvrière de tous les jours