Cinéma Dali

Un film de Xavi Figueras

 2003  France  Documentaire  52 mn  Couleur  Mode de production : Télévision  VF

 Scénario : Josep Rovira

Producteur :
Article Z (20 boulevard Poissonnière, 75009 Paris, Tél : 01 55 33 52 60, Fax : 01 55 33 52 62, Mail : agence@articlez.fr)

Portant canne, fine moustache et béret rouge lors de ses happenings, l’artiste catalan a joué les provocateurs, de ses débuts, en 1929, avec « Un Chien andalou » jusqu’à « Impression de la Haute Mongolie », en 1975. Pour décrire les rapports tumultueux que Dali a entretenu avec le cinéma et l’image en général, Xavi Figueras présente un film de montage d’archives au rythme soutenu et à la structure ludique.

Après s’être assuré qu’une caméra tournait, Dali se met à danser puis demande à voir l’enregistrement. Cette séquence donne le ton : posant en tous lieux et en toutes circonstances, Dali a su employer les médias pour construire son personnage. Voir l’étonnante collaboration avec un rhinocéros pour recomposer « La Dentellière » de Vermeer de Delft, où c’est le processus même de ce jeu donné en spectacle qui doit être saisi en tant qu’œuvre d’art. Sa rupture avec Luís Buñuel et ses échecs à Hollywood – malgré une collaboration avec Hitchcock pour « La Maison du Dr Edwards » (1945) – l’amène à repenser son rapport avec le cinéma. N’étant jamais aussi à l’aise que lorsqu’il dirige tout lui-même, martyrisant ses assistants s’ils n’obéissent pas au doigt et à l’œil, il est désormais devant et derrière la caméra. Il ne cesse alors de photographier ses visions, tout en les superposant aux paysages de son enfance, Cadaqués ayant toujours été le lieu du repli après les frasques mondaines.

Pour découvrir ce film

Lieux de consultation :

Le film dans la base

Incontournable dans le chemin d’accès :
Autre chemin :