Goémons

Un film de Yannick Bellon

 1948  France  Documentaire  20 mn  Noir & Blanc  Mode de production : Cinéma  VF

Dans une ferme ingrate située sur l’île de Béniguet, au large de la pointe du Finistère, vivent un couple avec une petite fille et huit ouvriers agricoles engagés à l’année pour récolter le goémon noir, riche en iode.

Yannick Bellon, alors jeune réalisatrice de 24 ans, fait trois voyages entre 1945 et 1947 pour filmer l’âpreté du travail de ces hommes et de cette femme sur cette île. Elle enregistre les gestes, les trajets de la charrette chargée d’algues glissantes, dérapant sur les rochers, s’embourbant dans la vase, le repas en commun, où personne ne dit un mot, les hommes écrasés par la fatigue, la misère et l’abrutissement, et dont la seule distraction consiste à écouter de vieux disques sur un phono à pavillon. Le film montre la beauté et la profondeur des paysages, qui contrastent avec l’atmosphère oppressante qui règne sur l’île.

Le commentaire omniprésent donne, dès les premières images, un ton dramatique au film.

Grand Prix du documentaire à la Biennale de Venise en 1948.

Film programmé dans le cadre du mois du film documentaire 2007 à la BPI du Centre Pompidou à Paris du 10 au 25 novembre : « Avant le direct », l’anthologie du documentaire des années 30 aux années 50

Le film dans la base

Incontournable dans le chemin d’accès :
Autre chemin :