Rue des ateliers

Un film de Yvan Petit

 2003  France  Documentaire  62 mn  Couleur  DVCAM  Mode de production : Auto-production  VF

Producteurs :
Sans Canal Fixe (32 rue Jean-Jacques Noirmant, 37000 TOURS, Tél : 02 47 05 24 78, Mail : contact@sanscanalfixe.org)
Centre Dramatique Régional de Tours (Nouvel Olympia, 7 rue de Lucé, 37000 Tours, Tél : 02 47 64 50 50, Fax : 02 47 20 17 26, Mail : contact@cdrtours.fr)
Distributeur :
Sans Canal Fixe (32 rue Jean-Jacques Noirmant, 37000 TOURS, Tél : 02 47 05 24 78, Mail : contact@sanscanalfixe.org)

Rue des ateliers est un film participatif, conduit par un réalisateur de Sans Canal Fixe (SCF), élaboré, tourné et monté avec un groupe de cheminots d’un atelier de maintenance de Saint-Pierre-des-Corps.

Après plus d’une année de travail en commun, la question de la diffusion du film s’est posée également de façon collective : pour lui donner une relative visibilité, nous avons associé le réseau de diffusion publique développé par SCF (médiathèques, salles de cinéma, interventions scolaires, colloque universitaire, Mois du film documentaire…) et les réseaux syndicaux et politiques (congrès, réunions syndicales, festival du CCAS d’EDF) des participants au film.

Selon les disponibilités de chacun, le film a pu être présenté et discuté ensemble avec des cheminots participants, mais aussi sans le réalisateur. 500 DVD du film ont pu être réalisés et distribués grâce à un partenariat avec le comité d’établissement. Là encore, la distribution est prise en charge à la fois par le comité d’établissement, les cheminots et par l’association SCF.

Cette implication après la réalisation du film a indiscutablement contribué à ce que le film soit vu bien au-delà du public habituel d’un film documentaire fait en dehors de la production télévisuelle. Parallèlement à ces diffusions, le film a été montré dans les collèges et centres sociaux de Saint-Pierre-des-Corps, en préalable à un second projet « Contre-Champ » , réalisé l’année suivante, regard de jeunes de la ville sur le monde du travail et plus particulièrement sur le monde cheminot.

D’un film à l’autre, un film en fait naître un second, permet un dialogue, ici entre générations. Une notion de suite importante dans la démarche de SCF, où un film s’inscrit dans une continuité, dans un espace, et ne referme pas la porte derrière lui.

Yvan Petit

Le film dans la base

Incontournable dans le chemin d’accès :