Fernand Pelloutier et les Bourses du Travail

Un film de Patrice Spadoni

 France  Documentaire  59 mn  Couleur  Mode de production : Auto-production  VF

 Musique : Alain Brühl, Thierry delacôte, Laura Diez del Corral, Sylvie Kahane, Gérard Nespoulous, Denis Robert  Image : Gérard Vidal, Christophe Cordier  Son : Jean-Marie Segrétain  Montage : Patrice Spadoni

 Participants : Laura Diez del Corral, Guy Giard

Producteur :
Canal Marches (122 rue des Couronnes, 75020 Paris, @ : contact@canalmarches.org)
Distributeurs :
Canal Marches (122 rue des Couronnes, 75020 Paris, @ : contact@canalmarches.org)
Voir & Agir (119 rue Pierre Sémard, 93000 Bobigny, Tél : 01 42 45 50 87, Port : 06 07 94 46 14, mail : voireagir@wanadoo.fr)
 Éditeurs :
Canal Marches (122 rue des Couronnes, 75020 Paris, @ : contact@canalmarches.org)
Voir & Agir (119 rue Pierre Sémard, 93000 Bobigny, Tél : 01 42 45 50 87, Port : 06 07 94 46 14, mail : voireagir@wanadoo.fr)

Fernand Pelloutier, syndicaliste, poète, anarchiste, mort en 1901 à l’âge de 33 ans, fut l’un des principaux artisans d’une expérience hors du commun, celle des Bourses du Travail. Le film met en lumière la richesse de cette grande oeuvre collective, à travers la biographie d’un des acteurs majeurs du syndicalisme naissant.

Les Bourses du Travail furent à la fois les lieux de rassemblement des syndicats les plus divers, des espaces de contre-pouvoir préfigurant une autre société, des bureaux de placement, des foyers d’action culturelle et de formation professionnelle, et des lieux de solidarité concrète entre les salariés et les chômeurs.

En quelques années, à la fin du XIXe siècle et au début du XXe, les Bourses se sont multipliées, devenant les centres de la résistance ouvrière, avec en perspective, selon la formule de Fernand Pelloutier, « la Révolution sociale par la Grève générale ».

Pour découvrir ce film

Sur internet :

Le film dans la base

Incontournable dans le chemin d’accès :
Autre chemin :
Incontournable dans la période :