Africa paradis

Un film de Sylvestre Amoussou

 2001  France, Benin  Fiction  86 mn  Couleur  35 mm  Mode de production : Cinéma  VF

 Scénario : Sylvestre Amoussou, Pierre Sauvil  Musique : Wasis Diop  Image : Guy Chanel  Son : Julien Chaumat  Montage : Nicolas Chaudeurge

 Distribution : Stéphane Roux, Charlotte Vermeil, Eriq Ebouaney, Sylvestre Amoussou, Emile Abossolo M’bo

Producteur :
Métis Productions (325 Bd de la Boissière, 93110 ROSNY sous BOIS, Tel. 01 48 94 86 26, Fax. 01 48 94 86 26)
Distributeur :
Métis Distribution (325 Bd de la Boissière, 93110 ROSNY sous BOIS, Tel. 01 48 94 86 26, Fax. 01 48 94 86 26)

Dans un futur imaginaire, l’Afrique est entrée dans une ère de grande prospérité, tandis que l’Europe a sombré dans la misère et le sous - développement.

Olivier informaticien sans travail est prêt à tout pour en trouver, vit avec Pauline, institutrice elle aussi au chômage. Vu leur situation déplorable en France ils décident de tenter leur chance en Afrique où ils immigrent clandestinement.

A peine arrivés, ils sont arrêtés par la police des frontières et incarcérés dans une résidence de transit, en attendant d’être renvoyés en France. Olivier parvient seul à s’échapper.

Il commence alors une vie de clandestin, jusqu’au jour où il récupère les papiers et endosse l’identité d’un blanc tué dans un accident de voiture. Entre-temps , Pauline accepte un poste de bonne dans une famille bourgeoise africaine…

« Vivant en France depuis de nombreuses années, j’ai pu constater à quel point l’intégration dans un pays étranger même ami, peut-être difficile sur tous les plans, aussi bien affectif que professionnel. Et je me suis souvent demandé si ceux qui nous offrent l’hospitalité sont bien conscients des difficultés que nous rencontrons. C’est pour tenter de répondre à cette question que dans Africa paradis, j’ai inversé la situation.

Supposons –que l’Europe soit devenue pauvre et l’Afrique, riche. Ce sont donc les blancs qui émigrent sur le continent africain pour tenter de trouver du travail et qui, du coup, découvrent le lot habituel des Noirs lorsqu’ils débarquent en France. C’est à dire autant la mesquinerie que la générosité, autant la porte fermée que la porte ouverte. C’est le sujet de ce long-métrage, dans lequel l’équilibre des comportements sera maintenu, mon propos n’étant pas de mettre les bons d’un côté et les mauvais de l’autre.

Sans être un film politique, le propos d’Africa paradis est de poser des problèmes liés aux rapports entre Africains et Européens, de mettre les projecteurs sur le racisme, la xénophobie et l’intolérance, tout cela sur un ton léger et avec le regard d’un jeune réalisateur africain vivant en France depuis vingt ans.

C’est un film véhiculant des messages aussi universels que l’amitié entre les peuples, l’amour qui ne connaît ni race ni couleur et surtout la tolérance. Il est donc destiné aux cinéphiles du monde entier qui s’interrogent sur ces questions. »

Sylvestre Amoussou

Pour découvrir ce film

Vidéo :
Sur internet :

Le film dans la base

Incontournable dans le chemin d’accès :
Autre chemin :