Poings dans les poches (Les)

Un film de Marco Bellocchio

 1965  Italie  Fiction  105 min  Noir & Blanc  Mode de production : Cinéma  VOSTF (italien)

 Musique : Ennio Morricone  Image : Alberto Marrama, Giuseppe Lanci  Montage : Silvano Sgosti sous le pseudonyme Aurelio Mangiarotti

Producteur :
Distributeur :
Chrysalis films (18 rue Saint Marc, 75002 Paris, Tél : 01 43 33 77 62, Fax : 01 47 88 91 24, @ : Camille Lopato : cl@chrysalis-films.com)

Alessandro méprise sa condition de bourgeois. Un jour, il cède à ses pulsions sadiques et noie l’ami de sa soeur.

Le premier long métrage de Marco Bellocchio est entièrement autoproduit et réalisé avec l’aide de ses camarades rencontrés au Centro Sperimentale di Cinematografia de Rome. Le réalisateur a tourné, dans la maison de son enfance un film intimiste sur une famille bourgeoise de province dont il dresse un portrait féroce. Il s’est inspiré de son frère pour écrire le personnage d’Alessandro, adolescent en rupture avec sa famille autant qu’avec la société, qui accomplira l’acte fatal et irréversible. Les espaces sont resserrés, la caméra proche des acteurs, Bellocchio plonge à l’intérieur de la famille pour mieux la faire exploser. L’influence de la Nouvelle Vague française et de Pasolini est visible, notamment grâce à un noir et blanc profond, très contrasté (que permet de retrouver la nouvelle restauration), dû à la meilleure pellicule de l’époque, la DuPont, et à la construction du récit. Ennio Morricone signe la bande originale, déjà consacré pour la musique de Pour une poignée de dollars (1964) ; il s’est investi dans le projet du jeune cinéaste après avoir vu une première version muette. Immédiatement repéré par la critique, le film, au casting international, est un succès, et Bellocchio apparaît – avec Bernardo Bertolucci – comme le chef de file de la nouvelle génération post-néoréalisme.

Agathe Debary

Cinémathèque française

Le film dans la base

Chemin d’accès :