Tarnac, quand tout déraille

Un film de Ivan Butel

 2015  France  Documentaire  55 min  Couleur  Mode de production : Télévision

 Image : Sébastien Saadoun  Son : Alain Vernois

Producteur :
Seconde vague productions (64 rue de Turbigo, 75003 Paris, Tél : 01 42 77 35 54, @ : contact[a]secondevague.com)

Mars 2018, le procès de l’affaire Tarnac va s’ouvrir au Palais de Justice de Paris .

Ce film revient sur une affaire dont les faits remontent au 11 novembre 2008 et qui a défrayé la chronique neuf ans plus tôt.

Une dizaine de personne est arrêtée au village de Tarnac, en Corrèze et ailleurs en France. Parmi eux, un certain Julien Coupat que les enquêteurs considèrent comme le chef d’un groupe « d’ultra-gauche ». 150 policiers cagoulés bouclent le village. Un hélicoptère survole la scène. L’épicerie du village et une ferme un peu à l’écart sont perquisitionnées.

Ce qui a précipité les arrestations ce sont des dégradations commises quatre jours plus tôt sur une ligne TGV. Un acte de malveillance comme il en existe des milliers chaque année.

Mais cette fois, tout est différent. Le matin même des arrestations, Michèle Alliot-Marie Ministre de l’Intérieur sous la présidence de Nicolas Sarkozy convoque la presse, l’enquête est confiée à la section anti-terroriste de la DCRI… Les grandes manoeuvres de l’affaire Tarnac peuvent commencer…

Le film décrit avec minutie les méthodes et les dérives de l’anti-terrorisme dans l’affaire Tarnac, en mettant notamment en lumière le rôle trouble joué par un policier britannique infiltré dans les milieux de « l’ultra-gauche ».

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Période :