Enfants de Néant (Les)

Un film de Michel Brault, Annie Tresgot

 1968  Canada, France  Documentaire  44 mn  Noir & Blanc  Mode de production : Comité d'entreprise  VF

Producteur :
Distributeur :
Office national du film du Canada (Mme Mireille Potvin, 3155, chemin de la Côte-de-Liesse, Montréal (Québec), H4N 2N4, Tél : 514-283-9450, Mail : m.potvin@nfb.ca)
 Éditeur :
Les Films du Paradoxe (2 bis, rue Mertens, BP 47, Bois-Colombes 92270, Tél: 33 1 46 49 16 90, Fax : 33 1 46 49 32 23)

En 1968, Michel Brault tourne avec Annie Tresgot Les Enfants de Néant, film commandité par les usines Citroën pour montrer la grande mutation du monde paysan. A Néant sur Yvel dans le Morbihan, les réalisateurs filment les premiers pas de Joseph à l’usine et sa double journée de travail, dans la petite ferme exploitée par son frère. Comme de nombreux paysans qui ne pouvaient plus vivre de leur travail agricole, ce film met en scène un « ouvrier-paysan » qui arrive à l’usine située à 60 kms de sa ferme, dans la banlieue de Rennes. Tous les jours, à l’aube, un car de ramassage affrété par l’usine emmène tous les nouveaux embauchés ruraux. Plus tout à fait paysan, ne se vivant pas encore comme ouvrier, la nouvelle vie de Joseph illustre celle de nombreux travailleurs de la terre qui subirent l’exode rural à la fin des années soixante et allèrent grossir les zones péri-urbaines de villes comme Rennes. C’est une génération qui connut de douloureux problèmes d’identité.

Ce film est co-réalisé par Michel Brault, réalisateur canadien, qui est l’un des pères fondateurs du cinéma direct, courant soucieux d’essayer de capter le réel et d’en transmettre « la vérité ». Passionné de technique, il prône le tournage léger, caméra à l’épaule et en équipes réduites, pour se placer au plus près du sujet. Dans les années 1960, Michel Brault est le pont entre le Québec et la Nouvelle Vague française, notamment grâce à sa collaboration avec Jean Rouch, montrant en Europe les acquis alors récents du cinéma direct, appelé également « cinéma vérité ». Jean Rouch déclarait à ce propos : " Tout ce que nous avons fait en France dans le domaine du cinéma vérité vient de l’ONF [Office National du Film du Canada]. C’est Brault qui a apporté une technique nouvelle de tournage que nous copions tous depuis. »

Le film dans la base

Incontournable dans le chemin d’accès :
Période :