Maman et la putain (La)

Un film de Jean Eustache

 1972  France  Documentaire  220 mn  Noir & Blanc  35 mm  Mode de production : Cinéma  VF

 Musique : Jacques Offenbach, Wolfgang Amadeus Mozart  Image : Pierre Lhomme  Son : Paul Lainé, Jean-Pierre Ruh  Montage : Jean Eustache, Denise de Casabianca

 Distribution : Jean-Pierre Léaud, Françoise Lebrun, Bernadette Lafont, Isabelle Weingarten, Jean Douchet, Noël Simsolo, Jean Eustache

Producteur :
Les Films du losange (22 avenue Pierre 1er de Serbie, 75116 Paris, Tél : 01 44 43 87 10 / 01 44 43 87 15, Fax : 01 49 52 06 40)
Distributeur :
Tamasa Distribution (5 rue de Charonne, 75011 Paris, Tél : 01 43 59 01 01, Fax : 01 43 59 64 41)

Alexandre demande à Gilberte de l’épouser. Elle refuse, la vie étant trop difficile avec lui. Alexandre vit en oisif dans le petit appartement de Marie, vendeuse dans un magasin de mode. Ils semblent avoir grand besoin l’un de l’autre, malgré les discussions qui les opposent. A la terrasse des « Deux Magots », Alexandre voit une jeune fille qui le regarde, Veronika.

Dernier film emblématique de la Nouvelle vague, La Maman et la Putain étonne par sa thématique décalée : alors que la société revendique une redéfinition des rapports amoureux, le film de Jean Eustache s’achève sur une très traditionnelle demande en mariage, et montre la tristesse d’une certaine « liberté sexuelle » ou encore le désespoir lié à l’interruption volontaire de grossesse. La jalousie, sentiment que chacun affecte d’évacuer, frappe à son tour chacun des personnages principaux du film.

Pour découvrir ce film

Sur internet :

Le film dans la base

Incontournable dans le chemin d’accès :
Période :
Projeté dans le festival :