Heure exquise !

http://www.exquise.org/

 Le Fort  rue de Normandie  59370 - Mons en Baroeul  Tel : 03 20 43 24 32  E-mail : contact@exquise.org

Heure Exquise ! travaille avec les festivals, les structures culturelles, les établissements d’enseignements et de formation en France et à l’étranger.

Son catalogue bilingue (français/anglais) et régulièrement enrichi propose une grande diversité de genres : art vidéo, films d’artistes, documentaire, nouvelles images, animation…

Heure Exquise !, c’est aussi un centre de documentation ouvert à tous. Plus 4000 documents retraçant l’histoire des arts électroniques, des pionniers aux artistes actuels sont disponibles à la consultation. Le centre de documentation dispose de l’une des collections les plus importante en France dédiée à l’art vidéo.

Les vidéos du catalogue sont disponibles à la location pour les expositions et les projections publiques. La vente est réservée au réseau des médiathèques, centres de documentation et de ressources musées, écoles…

Heure Exquise ! gère aussi la distribution des coproductions du Musée du Louvre, du Musée d’Orsay et de la Délégation aux Arts Plastiques (Ministère de la Culture et de la Communication).

Films dans la base

Is it a true story telling ?

Clio Simon, 2017

Un film à écouter, ponctué par quelques minutes Lumière burlesques, celles du Palais des Nations à Genève où a été défini ce qu’est un réfugié. Dans ce film où la parole est dissociée de l’image, trois récits sont accueillis par l’écran noir qui constitue une grande partie du film. La réalisatrice Clio Simon interroge non pas le mythe médiatique de la crise migratoire, mais bien la réalité brute et invisible de la crise de l’accueil des institutions françaises.

Habitations Légèrement Modifiées

Guillaume Meigneux, 2013

Saluée depuis par la critique internationale, la rénovation de la tour Bois le Prêtre par les architectes Druot, Lacaton et Vassal a la particularité d’avoir été réalisée en site habité. Par la lente mutation de ces espaces chargés d’histoires, c’est l’attachement que nous entretenons tous avec nos intérieurs qui est rendu visible dans ce documentaire.

Et voilà le travail

Florette Eymenier, 2009

Ce documentaire repose sur le portrait croisé de personnages témoignant autour de nouvelles formes du travail : travailleurs nomades, télétravailleurs, travailleurs flexibles. Si les témoignages sont issus d’entretiens réels, ceux-ci ont été transcrits puis interprétés par des comédiens amateurs, ce qui apporte une distance et accentue l’atmosphère froide de ces nouvelles conditions du travail.

200 000 fantômes

Jean-Gabriel Périot, 2007

Parce que Jean-Gabriel Périot sait très bien qu’entre l’horreur et la façon de la représenter, il existe un gouffre immense, cet humaniste convaincu a voulu témoigner à sa façon de la plus grande catastrophe nucléaire que le monde a connue et raviver ainsi les flammes d’un souvenir honteux. «  Nijuman no borei  » rappelle avec une originalité remarquable la nuit du 6 août 1945, celle qui a vu la destruction d’Hiroshima.

1937

Nora Martirosyan, 2007

En deux chapitres, en deux temps, un même récit. D’une part, 1937, en plein apogée des purges staliniennes à Erevan, en Arménie alors soviétique, année de l’arrestation du père de Nora Dabagian, opposant politique. D’autre part, 2006, le récit circonstancié de cette arrestation par la vieille femme, dénommée affectueusement Baboulia, et très jeune fille alors.

Au Louvre avec Miquel Barceló

Valeria Sarmiento, 2004

À sa table de travail ou déambulant dans les salles du musée du Louvre, l’artiste espagnol Miquel Barceló (né en 1957) évoque, par la parole et des croquis, son rapport avec les peintres qui l’ont précédé. Il commente les tableaux qu’il «  fréquente  » assidûment et dont quelques réminiscences s’invitent dans ses propres œuvres. Valeria Sarmiento pointe de la caméra les détails picturaux que Barceló dissèque goulûment.

Felipe, la tête haute

Christian Deloeuil, 2003

Felipe, La tête haute, ou l’odysée d’un jeune résistant au fascisme, de la guerre d’Espagne au camp de la mort de Mauthausen.

S’que tout le monde est OK ?

Patrick Béhin, Arnaud Briquet, Jean-Luc Gosse, 2002

En quête de grâce et témoin de son temps, une compagnie de théâtre part à la rencontre d’un pays, équipée de huit roulottes hippomobiles.

Beyrouth, littoral

Agnès Ravez, Philippe Rouy, 2002

Après quatre ans de tournée en Europe et au Canada, une troupe de théâtre québécoise part « enterrer » à Beyrouth un spectacle en lien direct avec la guerre du Liban : Littoral.

Canton, la chinoise

Robert Cahen, Rob Rombout, 2001

Canton, c’est la ville la plus chinoise, dit-on. C’est aussi une mégalopole du huit millions d’habitants. Une ville sans limites, sans structure apparente, en perpétuelle reconstruction, où les traces du passé disparaissent sous le béton et le macadam, où le chaos gouverne l’organisation du temps et de l’espace….

Dans le champ des étoiles

Danielle Jaeggi, 2000

La découverte de la photographie astronomique a fasciné, dès son apparition au milieu du XIXe siècle, scientifiques et artistes. Elle allait leur permettre de capter, d’enregistrer, de matérialiser des phénomènes, invisibles jusqu’alors.

Un certain art belge

Jacques Lizène, 1993

Film dans le film et art dans l’art, ce documentaire renouvelle le genre du film d’art avec humour et utilise toutes les ressources des trucages vidéo.

Mais nous sommes tous antiracistes

Thierry Odeyn, 1983

A l’occasion de la campagne des élections communales de 1982, un documentaire décapant sur le racisme ordinaire, les débats faussés et la normalisation du « problème de l’immigration ». Censuré par la RTBF, le film montre la mise en place d’un discours dont on retrouve tous les éléments aujourd’hui à propos des « sans-papiers ».